Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 07:03

La sortie en version longue du classique de Dario Argento « LES FRISSONS DE L’ANGOISSE » permet de se replonger, bien des années après sa découverte, dans une œuvre adulée des fans du réalisateur et du ‘giallo’ en général. Il s’agit au final d’une version TRÈS longue ! Car sur deux heures et des poussières, Argento étire jusqu'à l’exaspération unDEEPRED sujet extrêmement mince, une sorte de ‘whodunit’ assez maladroit, qui n’est prétexte qu’à des effets de style et parfois de virtuosité.

Car c'est bien de cela qu'il s’agit : de mise en scène. Peu soucieux de cohérence dramatique, le scénario alterne les moments drolatiques (les relations entre le pianiste-enquêteur et la journaliste) aux plages de suspense, elles-mêmes entrelardées de séquences-choc, voire ‘gore’. Argento se regarde filmer, allonge d’interminables – et très jolis – travellings dans des couloirs, des plans-séquences eux aussi très étirés, ignore le concept de l’ellipse. Quand on visite une maison « hantée » ou les archives d’un lycée dans la nuit, c'est de A jusqu'à Z, mètre après mètre, marche après marche. Cela demande beaucoup de vénération pour le maestro et une infinie patience. Car au bout du compte, il ne se passe pas grand-chose ! Et même si elle a elle aussi ses fans acharnés, la BO prend parfois sérieusement la tête.

David Hemmings promène sa bonne bouille de chérubin anglais dans un rôle improbable, Daria Nicolidi est amusante jusqu'à un certain point et les seconds rôles sont généralement désolants.

Heureusement, quelques plans impriment la rétine : cet automate qui s'avance vers la caméra en sortant de l’ombre, ce combat de chiens d’une férocité inouïe, qui ne dure que quelques secondes et n’est relié à rien, cette petite fille au faciès franchement inquiétant, la révélation finale…

Alors, chef-d’œuvre ? Pour certains, c'est indéniable. Pour « WWW », pas vraiment. Mais… nobody’s perfect.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans HORREUR - SF ET FANTASTIQUE
commenter cet article

commentaires

Askel 20/07/2014 12:06

Il n'a plus rien fait de bon depuis, disons si on est gentil "Le syndrome de Stendhal", et si on est réaliste "Phenomena" (dommage, parce que l'intro est vraiment excellente, mais dès le final est
complètement raté et nanardesque...). A part son épisode pour Masters of Horror qui est considéré comme le meilleur de la série, mais bon, il suffit de voir/supporter Dracula 3D pour comprendre que
papi Argento est aux fraises depuis pas mal d'années...

Askel 19/07/2014 14:48

La version courte est (pour une fois) meilleure que la version longue, et mieux rythmée (sans les scènes "comiques" qui sont vraiment lourdes, même si on perd en cohérence, mais bon, les gialli et
la cohérence vont rarement de pair...). La 1ère fois que je l'ai vu, je ne connaissais vraiment rien au giallo et c'était lors d'une projection au festival de Montpellier en présence de Dario
Argento en 2010 (en plus de la projection d'Il était une fois dans l'Ouest en version restaurée :) Je devais l'interviewer pour la radio de la fac mais je n'ai pas pu y aller et heureusement
apparemment vu qu'il n'y avait aucun journaliste, du coup il a gueulé et il est rentré direct en Italie xD), et je n'avais pas du tout accroché, je trouvais la musique très, très datée, et dans la
salle on se marrait plus qu'autre chose pendant les scènes de meurtre. Mais j'ai fait un fan edit sans les scènes inutiles et "comiques" et ça passe beaucoup mieux et j'ai appris à apprécier le
score des Goblin depuis. :) Sinon je te conseille Ténèbres, qui est plus classique, avec moins de fulgurances, mais plus cohérent, avec une belle ambiance froide, désincarnée, et un beau score
électro de Claudio Simonetti (le thème principal a été repris par Justice). Je pense que ça pourrait constituer une bonne entrée en matière pour ceux qui ne sont pas trop fans des excès des gialli.
C'est mieux de le voir en version anglaise (la VO, pour une fois qu'il y en a une dans un film italien ^^), malgré le doublage complètement nanardesque de la 1ère victime, mais heureusement qu'on
ne la voit que 5 minutes dans le film. Les rebondissements sont assez sympas et ça change un peu de la révélation improbable du tueur complètement expédiée dans les 5 dernières minutes comme on a
l'habitude d'en voir dans ce genre de productions. ^^

Fred Jay Walk 20/07/2014 08:34



J'ai vu "TÉNÈBRES" qui est effectivement le film d'Argento que je supporte le mieux. À vrai dire, il faut bien l'avouer, ce
cinéma me semble vieillot et terriblement daté. On ne peut pas tout aimer ! 


Heureusement, ses exégètes et admirateurs fanatiques (j'en connais !) le défendent très bien et entretiennent sa réputation, même s'ils sont déconcertés par ses derniers
films. 



Revok 22/03/2013 18:32

Je peux comprendre qu'on aime moyennement film, mais critiquer la BO c'est un peu hard tout de même... l'un des plus beaux scores de film horrifique que je connaisse.

Fred Jay Walk 22/03/2013 19:16



Comme je le dis à chaque fois, ce n'est qu'un ressenti personnel.


Il est possible que la BO écoutée isolée soit très belle, je sais que dans le film, je l'ai souvent trouvée parasite et parfois même à contresens des images.



Patrick 22/03/2013 11:10

J'ai beau aimé les giallo et apprécier en général le cinéma d'Argento je suis pas très de Frissons de l'angoisse, ça traîne pas mal et la version longue n'apporte rien de plus.

Seb 22/03/2013 10:01

Assez d'accord avec tout ce que tu viens de dire. J'ai le même problème avec Suspiria: c'est beau mais qu'est-ce que c'est lent !

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens