Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2012 3 15 /08 /août /2012 18:17

JAWS (2)« LES DENTS DE LA MER » est ce que les anglo-saxons appellent un film « séminal ». À la fois un classique du 7ème Art et un film essentiellement commercial, que tout le monde a vu et revu et qui est entré dans l’inconscient populaire. La plupart des répliques sont JAWS (1)connues, le scénario a été plagié d’innombrables fois sous toutes sortes de déguisements.

En fait, le seul autre film qui s’en rapproche est « L’EXORCISTE ». Le chef-d’œuvre de Friedkin (nous parlons ici de sa version originelle) a suscité la même terreur primitive, touché les mêmes points sensibles chez le spectateur le plus aguerri et surtout, en revoyant aujourd'hui les deux films, on se rend compte que si leurs effets horrifiques pour efficaces qu'ils soient encore, ont un peu vieilli, ce qu’on préfère ce sont les autres séquences.

Le jeune Spielberg, encore dépourvu de tics, épate par son goût du détail : les vestes ringardes du maire Murray Hamilton, les images apparemment anodines qui traumatisent (le matelas crevé qui flotte en bord de plage, l’apparition soudaine d’un baril en pleine nuit), les petites scènes d’une vérité inattendue : le concours de cicatrices sur le bateau, le shérif Brody singé par son petit garçon…

Le trio de personnages est excellemment décrit. Le shérif citadin hypocondriaque, l’océanographe vaguement hippie, le vieux loup de mer à moitié givré dépassent progressivement leur stéréotype pour prendre chair et épaisseur. L’interaction entre Robert Shaw et Richard Dreyfuss est magnifique. Du mépris à l’estime, puis – presque – à l’amitié. Et nul n’oubliera le monologue de Shaw sur le bateau, lorsqu’il raconte le naufrage de l’Indianapolis. On a beau l’avoir vu dix fois, vingtJAWS (3) fois, il file toujours autant le frisson. Le sommet de la carrière de l’acteur anglais. Comme échappé de « FRENCH CONNECTION », Scheider a rarement été meilleur et plus attachant que dans ce rôle auquel il est aisé de s’identifier : « You’re gonna need a bigger boat ».

Impossible de ne pas citer l’exceptionnelle BO de John Williams. Pas seulement les quelques notes célébrissimes de « l’air du requin », mais toute la partition, qui enrobe littéralement le film, colle aux images, les rehausse, les dramatise et va même jusqu'à insuffler un soupçon d’humour là où on ne s’y attend pas.

Alors bien sûr, le film n’est pas exempt de défauts mineurs, comme ce fameux requin de plastique, qu’on voit parfois trop nettement ou des seconds rôles trop rapidement expédiés comme l’adjoint de Scheider ou le pêcheur ‘Ben Gardner’ qu’on a du mal à identifier, avant de découvrir sa tête dans une séquence anthologique. Mais ce ne sont vraiment que broutilles. Car « LES DENTS DE LA MER » procure toujours autant de plaisir, de frissons et de sourires. Et malgré sa prestigieuse filmographie, il n’est pas certain que Steven Spielberg ait jamais retrouvé cette simplicité, cette humilité dans la manière de raconter une histoire.

JAWS

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES FILMS-CULTE DE "WWW"
commenter cet article

commentaires

igor 25/08/2012 19:27

Ce film a fait énormément de mal en ce qui concerne les requins dans l'inconscient des gens. Toute l'histoire est aberrante. D'ailleurs j'avais lu quelque part que Lee Marvin avait refusé le role à
cause de l'invraisemblance du film...

Fred Jay Walk 25/08/2012 19:51



C'est exact.



Lyne 18/08/2012 04:16

Ce film est sensationnel ! J'adore !

DANIEL 16/08/2012 22:01

Mais Spielberg a toujours dit que s il avait su l impact que ce film allait avoir sur la vision des requins par notre société,il ne l aurait jamais fait..Et si j aime beaucoup Roy Scheider,le choix
initial de Spielberg qui voulait McQueen me paraissait etre une bonne idée!Et c est vrai que les effets spéciaux,déja limites pour l époque,ont pris un sacré coup de vieux!Mais un classique,surtout
grace au talent des acteurs,qui marque encore aujourd hui...

valcogne.over-blog.com 16/08/2012 14:18

N'ayant jamais vu ce film dont, tout de même, j'avais ouïe-dire, je vais avoir le plaisir, des décennies plus tard, d'enfin en profiter en Blu Ray et d'en avoir un point de vue personnel, non que
je sous estime celui des autres, simplement, cette oeuvre ne m'attirait pas.

VAL 16/08/2012 14:16

Tu as raison, Kinskiklaus, et cela me rappelle une scène monstrueuse du film "Le Monde du Silence", où les marins de la Calypso massaccrent des requins qui s'attaquaient à un balaineau. Peur et
méconnaissance, là encore...
Ajoutons aujourd'hui l'appât du gain des "pêcheurs" qui allimentent le marché asiatique...(Pardon, Fred, je sais, ce n'est pas ici que je doit pousser mon coup de gueule...je ferme la parenthèse)
:-(

Kinskiklaus 16/08/2012 14:02

Les requins n'ont pas attendu le film de Spielberg pour se faire massacrer.

VAL 16/08/2012 13:59

C'est vrai que ce film a fait du tort aux requins, et c'est bien dommage (je suis toujours du côté des animaux "mal-aimés") ; mais la peur du requin (dont le nom vient de "requiem"), renvoie à la
peur d'un monde qui nous est encore quasi-inconnu : l'océan.

volodia 16/08/2012 13:22

Très grand film . Mais ce film véhicule des idées scientifiques complètement fausses sur les requins.Beaucoup de spécialistes du requin ne remercient pas Steven Spielberg.

Kinskiklaus 15/08/2012 23:12

J'étais loin d'être né lors de sa sortie, mais ce film m'a traumatisé étant enfant, et je n'exagère pas. Je considère Spielberg comme un bon artisan du cinéma et non comme un immense cinéaste, mais
LES DENTS DE LA MER, encore aujourd'hui demeure un film terrifiant, superbement filmé, au suspense et à la tension fort bien entretenus, sans parler de la musique de Williams angoissante au
possible. Je n'exagère pas, tout môme, je craignais de me baigner en vacances au Tréport de peur de me faire attaquer par le méchant requin (et ça vous fait rire hein?!). Un sacré bon moment de
cinéma mine de rien. Et quand on y songe, il ne se passe pas grand chose durant tout le film, mais la peur est présente tout le long. Du grand art. Les effets spéciaux semblent quelque peu suranné
aujourd'hui, mais de mon point de vue, fonctionnent bien mieux que ceux fabriqués par ordinateur vus à longueur de temps dans les longs métrages de l'époque moderne.

Fred Jay Walk 16/08/2012 08:32



Ah ! Parce que tu crois être le seul à ne plus pouvoir te baigner depuis ce film ?



VAL 15/08/2012 21:04

Quelle coïncidence ! j'ai prévu de le chroniquer dans "Mes films cultes", moi aussi ;-)

Un grand film !

Fred Jay Walk 15/08/2012 21:18



Et le Blu-ray récemment restauré est de toute beauté. Une redécouverte.



Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens