Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 17:05

POSSE (1)Doté d’une réputation plutôt moyenne (dans une interview, Lee Van Cleef était allé jusqu'à déclarer que c'était le plus mauvais western qu'il avait tourné !), « LES CAVALIERS DE L’ENFER » apparaît comme une excellente surprise.

POSSESur un scénario très basique, évoquant parfois « LES BRAVADOS », le film conte la traque d’un quatuor de hors-la-loi poursuivis par un ‘deputy sherif’ caractériel (Audie Murphy) et quelques honnêtes citoyens peu armés pour l’aventure. CePOSSE (4) qui surprend très rapidement dans ce western, c'est la franchise avec laquelle sont abordées certaines situations : les preneurs d’otages sont des brutes sanguinaires qui tuent à la chevrotine sans la moindre hésitation, la jeune femme enlevée est violée par les bandits. Le viol n’est pas rare dans le western, même dans les sixties, mais généralement la victime n’y survit pas. Là, elle s’en sort et POSSE (2)parle même crûment de son traumatisme. On retrouve ce souci de vérité dans les petits détails : le jeune banquier (John Saxon) qui n’est jamais monté à cheval est handicapé par de cruelles ampoules aux fesses, quant à l’ex-colonel à moitié gâteux (excellent Robert Keith), il est prêt à tirer sur tout ce qui bouge, tant qu'il retrouve l’ivresse du champ de bataille. On n’est vraiment pas dans le cliché !

Tout fonctionne très bien dans « LES CAVALIERS DE L’ENFER », surtout la camaraderie unissant progressivement trois hommes totalement différents comme le pistolero ombrageux, le pied-tendre pince-sans-rire et l’Indien taiseux (Rodolfo Acosta dans un de ses rarissimes rôles sympathiques). À peine peut-on regretter l’épilogue beaucoup trop long et bêtement sentimental, qui vient un peu gâcher le plaisir.

Comme souvent dans ses films, c'est la star Audie Murphy qui est ce qu'il y a de plus faible dans le casting. Boudeur et inexpressif, il ressemble au Ricky Nelson de « RIO BRAVO » qui tenterait de tenir le rôle de John Wayne. Saxon est par contre très bien, maniant l’autodérision en expert. Zohra Lampert et Vic Morrow apportent leur style un peu décalé, venu de l’Actors Studio, sans que cela ne jure avec le reste. Et en bonus : Van Cleef qui ne fait que passer, hormis une bonne séquence d’agonie au soleil du désert et Royal Dano en ivrogne.

Ce n’est pas un grand western, mais un produit de série efficace et discrètement novateur par certains aspects, soutenu par une belle photo et de grandioses extérieurs. Un régal, donc…

POSSE (3)

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES FILMS DE LEE VAN CLEEF
commenter cet article

commentaires

DANIEL 13/04/2012 22:38

J ai réussi a voir "L enfer des hommes"!C est comment dire..moyen,très moyen;ce n est ni plus ni moins qu un film de guerre comme il y en a eu beaucoup dans ces années la!Aucune surprise ni
innovation et comme Audie Murphy ne brille pas par son charisme de comédien c est limite ennuyant..Une sérieB quelconque en fait!Par contre je me suis amusé a penser a une version plus proche des
horreurs de la guerre qu a vraiment connu Murphy avec un Robert Conrad jeune(son charisme aurait donné plus de crédibilité au parcours sanglant de Murphy,en plus meme gueule d ange,quasiment la
meme taille meme si un soupcon de virilité en plus mais je rappelle que le caractère de Murphy était a l opposé de son physique)ca aurait eu de la gueule parce que meme Tony Curtis,souhaité par
Murphy,j ai des doutes..

DANIEL 11/04/2012 21:50

Tellement traumatisé qu il portait constamment une arme sur lui et prompt a dégainer dans n importe quelle circonstance..Une bagarre dans un bar a failli l emmener en prison après qu il ait
quasiment laisser pour mort son adversaire!Oui,un vrai traumatisé de l après guerre a l époque ou on ne donnait pas son nom a cette maladie!Pour "L enfer des hommes",Lemmy,n oublie pas de me donner
ton avis;je sais juste que ce film a remporté un succès considérable au Etats Unis,explosant tous les records sur le sol du drapeau étoilé et battu au box office lors de la sortie de..."Jaws"!Mais
la encore,le public ne s est pas déplacé voir l acteur mais le héros de guerre jouant sa propre histoire!

lemmy 10/04/2012 22:37

Et tu as bien fait de le dire. Pour moi aussi, c'était d'abord un nom de soldat et ensuite un comédien car je ne l'ai découvert qu'il y a peu et ce dans de bons films ! Surtout "Un américain bien
tranquillle" qui est un classique. De ce pas, je me suis commandé "L'enfer des hommes", tiré de son livre, avec lui-même dans son propre rôle pendant le deuxième guerre : je crois que c'est une
première : quelqu'un jouant sa propre biographie. Je suis curieux de le voir. Et je vais de suite regarder un autre western avec le-dit bonhomme.

D'après certains témoignages, il n'est pas sorti intact de ce qu'il a vécu pendant la guerre.

DANIEL 10/04/2012 22:29

Et le rapprochement avec John Wayne est subtil,ami Lemmy,puisque ce brave Audie était a la tete du plus grand élevage de chevaux du Texas...Sinon il me semblait normal de rendre un hommage a un
vrai héros surtout que je me souviens d une phrase de mon père qui disait"Comme héros de guerre on se souviendra plus des films de John Wayne que de l héroisme d un Audie Murphy et c est bien
dommage"Ce qui m a incité,bien plus tard,a m interesser a l homme plutot qu a l acteur et a découvrir cet etre exceptionnel.Voila,c est dit!

lemmy 10/04/2012 22:02

Merci daniel ; j'allais justement écrire sur Audie Murphy. Je me suis déjà rendu à Holtzwihr à l'endroit même où Murphy a accompli un des plus glorieux et sanglant exploit de guerre (exploit qui
serait invraisemblable dans un film); un monument lui est dédié, ainsi qu'à ses compagnons, sur les lieux-mêmes. Je peux te dire qu'en alsace, Audie Murphy représente quelque chose d'important.

Et effectivement, le plus drôle est qu'il ne correspond pas à l'imagerie du héros, telle celle de mon acteur préféré, John Wayne, qui ne s'est pas engagé durant la seconde guerre... Comme quoi,
l'imagerie...

DANIEL 10/04/2012 21:47

"Je travaille avec un énorme handicap...je n ai pas de talent"voila ce que disait Audie Murphy sur sa carrière a Hollywood!Mais aux Etats Unis tout lui est pardonné car il est le soldat le plus
décoré de l histoire américaine,il a multiplié les exploits insensés lors de la seconde guerre mondiale notamment en Alsace ou il a tenu a lui seul un village.Un vrai héros,donc,qui était tout le
contraire de ce que peut représenter son physique,un vrai dur qui faisait peur a ses partenaires de cinéma par son comportement particulièrement agressif..En tant qu acteur,on a vu son propre
jugement jusqu a suggerer Tony Curtis pour jouer dans son biopic qu il a finalement a grand regret et sous la pression,interpreter lui meme..On allait pas au cinéma voir Murphy mais contempler un
héros de guerre bien vivant d ou le fait qu en France il soit peu connu,quand a lui le cinéma était un emploi comme un autre qui lui a permis de devenir un homme d affaires avisé et meme,pendant
ses loisirs,d écrire quelques chansons pour Dean Martin entre autres!Mais avant sa disparition tragique(sa tombe est la plus visitée après celle de Kennedy)il avait accepté d interpreter le méchant
dans...L inspecteur Harry!Quand a ce western,je suis d accord avec Lemmy,c est une très bonne sérieB.Et la séquence d agonie de Van Cleef n a finalement rien a envier au talent de ce brave Audie
Murphy!!!

lemmy 10/04/2012 01:37

Par contre, l'actrice principale est peu en phase avec le reste de la distribution et est peu crédible, ce qui est un comble - ou une nécessité - pour une adepte de La Méthode.

Fred Jay Walk 10/04/2012 07:12



C'est pourtant une super actrice, peut-être pas tout à fait à sa place, ici...



lemmy 10/04/2012 01:27

Excellente série B. Je serais moins sévère que toi concernant Audie Murphy que je me suis surpris à apprécier dans les quelques films que j'ai pu voir avec lui (spécialement dans le très bon "Une
balle signée X"); je vais le suivre de plus près. La fin est certes curieuse, mais on peut presque dire qu'elle est proche du désenchantement, mais ne va pas jusqu'au bout de ce mouvement, tout en
restant cohérente. Pleins de petits détails psychologiques donnent de la teneur aux personnages sans grossir lourdement le trait (notamment avec le jeune pistolero). Un western désenchanté
pre-Péckinpah plein de non-dits. Une excellente surprise. Saxon est fort bon et son duo avec Murphy est marquant.

Lee n'est pas très bon dans son rôle de hors-la-loi chrétien, mais est un plaisir à voir.

Fred Jay Walk 10/04/2012 07:11



Concernant Murphy, c'est vraiment épidermique. Le physique, le non-jeu,  le manque d'humour, tout me hérisse chez lui ! Mais on est d'accord sur Van Cleef. Pour rejoindre notre ami Daniel,
LVC n'a jamais été un bon acteur, mais son attrait vient de son apparence, de ce qu'il trimbale avec lui.



Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens