Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2010 3 15 /09 /septembre /2010 20:54

SABRE DU MAL (3)« LE SABRE DU MAL » fait partie de ces films finalement assez rares qui, une fois visionnés, ont du mal à disparaître tout à fait de l’inconscient du spectateur. Totalement dépaysant, hanté par une folie rampante, ce film d'une noirceur inégalée fait se croiser SABRE DU MALplusieurs destins, présente des personnages plus ou moins positifs, mais finit par tous les délaisser, pour se focaliser sur le pire d'entre eux, le samouraï fou. SABRE DU MAL (4)

Entre deux morts violentes, Tatsuya Nakadai ne fait que se traîner, boire, attendre l'occasion de sortir son sabre pour mutiler et tuer, avec une expression chavirée dans le regard. Face à Toshirô Mifune qui campe le héros traditionnel japonais avec toute sa noblesse naturelle, Nakadai semble annoncer un nouveau style de « héros » (« Les temps changent » est-il annoncé dans une réplique qu'aurait pu écrire Sam Peckinpah) : sans Dieu ni maître, sans idéal, sans âme. La fin des samouraïs en SABRE DU MAL (1)somme et l'arrivée des temps modernes. L’étrange physique de Tatsuya Nakadai, la fièvre brouillant son regard, n’ont peut-être jamais été aussi bien utilisés.

Le carnage final est stupéfiant : commençant de façon familière dans ce genre de film, il fait s'affronter dans la grande tradition du genre, un homme seul contre cent. Mais au fur et à mesure, la scène perd de ses côtés épiques et héroïques pour virer à la boucherie pure et simple. Le « héros », n'est plus qu'un pantin désarticulé à bout de fatigue, ivre de sang, qui ne semble tenir que par sa démence et son goût insatiable de la mutilation. Un grand moment de cinéma et une terrible réflexion sur le spectacle de la violence. Vous aimez les scènes d’action au cinéma ? semble dire le réalisateur. En voilà. Jusqu'au malaise, jusqu'à la nausée. Le même genre de démarche qu’aura Eastwood dans son sublime « IMPITOYABLE ».

Terrassant !

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans INCURSIONS ASIATIQUES
commenter cet article

commentaires

Marc Provencher 30/11/2012 00:52

Clic.

Patrick 29/11/2012 16:52

il faut bien une opposition LOL

Fred Jay Walk 29/11/2012 23:22



OK ! Rendez-vous dans la grand-rue !



Patrick 28/11/2012 20:40

bof je n'ai pas des kilomètres à écrire sur ce film que j'ai trouvé lent et ennuyeux

Fred Jay Walk 29/11/2012 11:08



Je me rends compte, ami Patrick, que tu fournis fréquemment des avis contraires sur "WWW" !



Marc Provencher 02/02/2011 04:31


J'en aurais des kilomètres à dire sur ce film, incluant une envolée philosophique sur la notion de "mal radical". Au lieu de ça, je vais plutôt souligner, par le petit bout de la lorgnette, la
qualité du jeu PHYSIQUE de son interprète principal, Tatsuya Nakadai. Car en plus des qualités d'acteur hors du commun qu'un tel rôle suppose, il faut aussi que la maléfique suprématie au sabre du
personnage soit crédible, qu'elle s'impose au spectateur comme une accablante évidence.

Les "acteurs samouraïs" de cette époque - Mifune, Nakadai, Raizô Ichikawa, Kinnosuke Nakamura, Tetsuro Tamba, Shintaro Katsu et plusieurs autres - faisaient tout ça eux-mêmes, il n'étaient jamais
remplacés par une doublure ou un cascadeur : ni pour escalader une falaise, ni pour un combat au sabre. C'eût été déchoir, explique Nakadai en entrevue.

Alors il y en a d'autres et des fameux, mais disons que 'Le Sabre du Mal' est le film de sabre où Nakadai se défonce le plus en tant qu'artiste martial. Il est la mort incarnée ! Brrr. Certes, il
faut rendre aussi hommage à ses adversaires, à ces héros obscurs que j'appelle "les agoniseurs", et évidemment au réalisateur et au(x) chorégraphe(s) de ces terribles combats qui, dans l'ensemble,
passent l'épreuve du temps avec une grâce mortelle.

Et si vous n'avez pas encore assez de sabre au bout de tout ça, bonus : Toshirô Mifune en dégomme une bonne dizaine en pleine tempête de neige !


Fred Jay Walk 02/02/2011 07:44



Oui, sacré personnage, ce Nakadai ! Son regard dans "HARAKIRI" est inoubliable...


 


Et n'hésite surtout pas à en écrire "des kilomètres" !



Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens