Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 14:55

Les fans de ‘Duke’ Wayne vont être heureux. Alors que quelques uns de ses meilleurs filmsBIG JAKE sont déjà disponibles en Blu-ray, tels que « LA PRISONNIÈRE DU DÉSERT », « RIO BRAVO » ou « LES COWBOYS », d’autres gourmandises sont annoncées pour bientôt sur le support : « LES COMANCHEROS », « LES CAVALIERS » de Ford (qui rachètera certainement l’affreux DVD en 4/3), « RIO LOBO » (qui a beaucoup plus de fans qu’on pourrait le penser) et surtout « BIG JAKE ». Pourquoi « surtout » ? Non pas parce que c'est le meilleur du lot. Ce n’est pas le cas. Mais parce qu'il a la meilleure ‘tagline’ sur son affiche U.S.

Qu’on en juge : « Ils voulaient de l’or. À la place, ils ont eu du plomb ». Génial ou pas ? On fait difficilement plus percutant et synthétique ! Ça donne envie de revoir le film.

Et d'ailleurs au passage, puisqu’on parle du ‘Duke’ et de Richard Boone, où en est la restauration de « ALAMO » qui avait tant fait parler d'elle, il y a deux ans ? À quand une sortie Blu-ray de la version intégrale ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES SORTIES DVD
commenter cet article

commentaires

lemmy 22/01/2013 22:11

A part ça, le blu ray de Rio Lobo apporte un vrai plus dans la qualité de l'image par rapport au dvd. Concernant le son, ben, il y a une piste qui met encore plus en avant les dialogues, donc
aggravant les défauts de la post-production :-)

J'attends avec impatience mars prochain avec la parution d'un blu-ray/dvd/livre de "La rivière rouge" chez Wild Side...

lemmy 22/01/2013 13:24

Ce n'est pas un si mauvais film. Mais pour un Hawks/ Wayne...

Et le mixage/Post-prod de "Rio Lobo" est le pire que j'ai jamais entendu sur un film de tel niveau("Cinéman" n'étant pas un film). Incroyable.

lemmy 22/01/2013 12:18

J'ai passé un agréable mais tendu moment ;-)

Le film est le moins bon de la quintologie Wayne/Hawks. Je crois que Hawks avait proposé à Mitchum de revenir, mais que le beau Bob, peut-être hésitant devant le scénar, avait demandé une somme
énorme d'un million de dollars : Hawks s'était donc tourné vers son fils, Christopher Mitchum. Et wayne avait accepté automatiquement.

Le scénario et l'interprétationt vont de pair : un peu faiblards et relâchés. La méthode d'improvisation sur le plateau convenait moins bien à Hawks, il y a moins d'étincelles. La première partie
est très bien. Les personnages sont relativement bien typés. Puis, lorsqu'on vient à la partie reprenant les thèmes riobravesques et eldoradesques, cela commence bien et part en vrille. Les
personnages sont pourtant là, fidèles à la méthode Hawks : ils disent ce qu'ils font et ce qu'ils ont fait aux autres, donnant cette impression de confiance mutuelle. Mais en moins percutants. Le
beau personnage de Jennifer O'Neill est très présent, présenté puis complètement abandonné en cours de scénario jusqu'à la fin, donnant l'impression que ses scènes ont été supprimées en dépit de
tout bon sens. Cette fois, le scénario, nouveauté par rapport aux autres, tourne autour de la formation de trois couples des 3 personnages masculins (Wayne, vieillissant, étant considéré dans une
jolie scène comme un gros homme confortable). Wayne écrase le casting et ne trouve du répondant qu'avec les acteurs chevronnés comme Jack Elam, cabotin en diable, ou l'acteur jouant le dentiste
(dont j'ai oublié le nom à l'instant). Deux acteurs, Chris Mitchum et Jorge Rivero compensent Dean Martin de Rio Bravo et Robert Mitchum d'El Dorado sans les fêlures des deux personnages, ou bien
les jeunots Nelson et James Caan sans leur fraîcheur, et sont donc plus fades, dans leur écriture et leur jeu.

Mais ce qui m'a beaucoup gêné dans ce film est son abominable post-production : les voix sont toutes post-synchronisées de manière dégueulasse, trop mises en avant et mal intégrées. Quelquefois,
lorsque le personnage de Jorge Rivero a 3 ou 4 phrases à dire d'un seum mouvement, ses dialogues sont enregistrés phrase par phrase à des endroits différents et avec une voix différente, et pas
synchro. On sent la tentative de rattrapage après le tournage. Il en va de même pour les autres personnages. Mais spécialement Rivero et Mitchum (qui braille se dialogues), aggravé par la mise en
avant et le mauvais mixage. Sans compter que les bruitages sont également mal foutus : je n'en pouvais plus des épérons mal doublés. Cela m'a extrait du film comme rarement et ne peut qu'accentuer
les défauts du film. Si j'avais vu le film en VF (très bonne), je ne l'en aurais que plus apprécié. Car malgré tout ce que je dis, j'ai apprécié le film, qui pâlit de la comparaison avec ses aînés.

Fred Jay Walk 22/01/2013 13:18



Tu confirmes à 100% le souvenir déjà lointain que je garde de ce film.


Tes remarques sur le mixage, je me les suis souvent faites en voyant des westerns, ces dernières années. C'est encore plus flagrant dans les scènes de foule, quand on entend des voix off qui
crient "Pendez-le !" "C'est lui !" "Arrêtez cet homme !", etc. On sent le studio à dix Kms ! Le son mono n'arrange rien dans ces cas-là...



lemmy 22/01/2013 02:04

Parlant des blu rays de Wayne, je me susi enfin procuré les blu rays de "Big jake" et de "Rio Lobo". J'ai revu ce dernier dans la foulée.

Fred Jay Walk 22/01/2013 09:07



Alors ?



lemmy 28/10/2011 22:13


Mais je crois que le film de 2004 est quand même plus véridique que celui de Wayne, plus mythifié et Américain avec un A. C'est pourquoi le film de 2004 a fait un tel flop. Je l'ai vu dans une
ambiance bordélique. Il va falloir que je revoir les deux. Après tout,; ça nous occupera en attendant le retour de Fred en 2012 !


lemmy 28/10/2011 22:01


Pour la fin exacte de Crockett, John Wayne a extrapolé et lui a donné une mort remarquable, la mort d'un héros de cinéma. Dans son film, les mexicains ne peuvent même pas se targuer d'avoir
retrouvé son corps : au ciné, son corps est déjà sanctifié. Dans la réalité crue, il a fallu retrouver le corps de Crockett, le faire identifier pour être assuré de sa mort et l'incinérer avec tous
les autres.

Il n'y a pas de honte à se rendre. Je ne peux et ne veux même pas imaginer ce que ces personnes ont pu subir. Mais maintenant, Crockett est un héros mythique et ça depuis la série télé, époque où
la controverse a explosé. Et dans l'optique de l'époque, cette défaite d'Alamo a été utilisée symboliquement et a fortement contribué à un esprit de revanche poussant pas mal d'américains à
s'engager. Dire que Crockett s'était rendu serait dire qu'il n'était pas allé au bout du sacrifice, comme tout vrai soldat, donc qu'il avait été lâche. Ce serait donc tout entâcher. Et ressortir ça
maintenant, à notre époque, c'est retourner sur l'histoire américaine et en changer la face.


daniel 28/10/2011 21:27


C est très clair,Lemmy,et après t avoir lu il me semble que l hypothèse la plus probable est celle que John Wayne a retenue,le reste étant les dires de témoins plus ou moins crédible a ce jour.Mais
si Crockett a été fusillé après s etre rendu je ne vois pas ou serait la honte et surtout qui pourrait se permettre de le juger surtout dans les conditions que l on connait!!!Donc,en ce qui me
concerne,mea culpa au grand film de John Wayne.


lemmy 28/10/2011 20:55


Crockett est bien mort à Alamo lors de l'assaut final des troupes de Santa Anna. Certes, il n'y a pas eu de témoins directs, puisque ce fut une bataille acharnée à mort et les ordres de Santa Anna
étaient clairs : pas de quartiers. Les combattants d'Alamo savaient qu'ils allaient mourir. Il y a eu 6 ou 8 survivants qui étaient principalement cachés dans la chapelle, si je me souviens bien :
l'esclave noir du colonel Travis et des femmes et enfants. Quelques combattants se rendirent et furent fusillés sur ordre direct de Santa Anna, ce que certains de ses officiers désapprouvèrent. Vu
son importance (de son vivant, il avait été un politique important et une figure très connue tant du peuple que dans les élites), il y a évidemment eu divergences quant aux circonstances de la mort
de Crockett, hautement symboliques, et ça dès le début, la polémique enfla encore plus avec la publication dans les années 50 du journal d'un officier mexicain alors que la popularité de Crockett
battait son plein pendant la série télé Disney !

Pour résumer et faire court, il est quasiment sûr, d'un point de vue historique, qu'il est tout simplement (si j'ose dire) mort en combattant près des portes de la chapelle d'Alamo, bref qu'il est
mort comme les autres combattants d'Alamo, sans qu'on en sache plus. Même si l cuisinier noir, esclave de Santa Anna a précisé que le corps de Crockett était entouré des corps d'une dizaine de
soldats dont l'un avait encorele couteau de Crockett dans le corps. Son cadavre fut notamment reconnu par l'esclave de Travis après la fin de la bataille àla demande desanta Anna - Nul sans ça
n'aurait pu reconnaître Crockett - et fut vu par une autre survivante, je crois, et c'est avéré par divers rapports immédiats de l'époque du côté mexicain.

La polémique porte sur le fait que Crockett aurait été parmi ceux s'étant rendus et qu'il aurait été abattu sur ordre de Santa Anna de façon assez ignominieuse (comme montré dans le film "Alamo" de
2005). Cette théorie n'est pas sans conséquences selon la manière dont Crockett aurait été capturé ou se serait rendu. Et ajoute un côté sadique à Santa Anna. Dès l'époque, des rumeurs et versions
circulèrent afin de rendre encore plus remarquable la mort de Crockett. Le journal découvert dans les années 50 agglomère toutes ces rumeurs. Regardez ce qui se passe actuellement avec les versions
de la mort de Khadafi...

Bref, symboliquement, Crockett est plutôt mort de la manière dont il est mort dans le "Alamo" de Wayne que dans celle de film de 2005, oùil est éxécuté après la bataille, thèse qui reprend la thèse
"révisionniste" sans le côté lâche de "Crockett se rend" et qui serait historiquement fausse. Jusqu'à la prochaine controverse...

Désolé, si je suis pas clair, un peu imprécis ou approximatif. Oui, je sais c'est mal...


daniel 28/10/2011 17:01


J ai revu recemment "Alamo" et de savoir qu il existe une version longue me laisse perplexe car je trouve qu il est déja trop long d un bon quart d heure!!Par contre ce qui m a réellement
surpris,et que j avais oublié,c est la vision de Wayne de la mort de son personnage a savoir le fameux Davy Crockett qui n est absolument pas conforme a la réalité contrairement a celle de
Bowie(interprété par l excellentissime Richard Widmark)en tout point exacte.Alors quand on prétend faire un film historique(comme Wayne)et qu on participe aux commémorations de l événement quel
mouche l a donc piqué pour transformer la fin d un héros mythique de l histoire des Etats Unis??C est comme faire un film sur Kennedy et le faire tuer par son chauffeur!!Dautant plus que si
Crockett est bien mort a Alamo il l est de facon tout aussi héroique(si ce n est plus)que dans le film!Lemmy doit certainement savoir tout cela!Peut etre que quelqu un a une explication a ce
mystère!!!


Fred Jay Walk 28/10/2011 17:06



Dans mon souvenir, le film semblait paradoxalement moins long dans la version intégrale. Sans doute mieux équilibré. Espérons qu'on pourra le vérifier un jour...



Corey 21/04/2011 23:03


Pour en revenir à Wayne et ses western "Hawkiens", j'ai presque envie de considérer "Hatari" comme un western tellement j'ai de passion pour ce film, qui a marqué mon adolescence et qui continue à
me fasciner trente ans après. Le meilleur Hawks pour moi, toutes catégories confondues.


Julien Morvan 21/04/2011 21:03


Oui, je pense qu'il faut réessayer. Mais peut-être que j'étais dans une phase dépressive. Mais dans mes souvenirs, l'ambiance du film (au bord de ce lac très charmant) était tout à fait ce que
j'apprécie. Après... les gags sont énormes et jamais fins, mais j'avais de l'amitié pour l'actrice. Je ne l'ai vu qu'une fois, le souvenir n'est pas précis. Mais le dvd est à porté de main.

Rock Hudson (dans un rôle à la Cary Grant) n'était pas trop mauvais. Je ne suis pas inconditionnel, mais je me souviens l'avoir apprécié dans CAPITAINE MYSTERE (Douglas Sirk) et même dans LES
GEANTS DE L'OUEST avec Duke Wayne. Toujours avec lui, il avait rôle secondaire dans LES ECUMEURS, et là encore il était pas mal. Un acteur que je devrais (re)découvrir quand j'y pense ...


Fred Jay Walk 21/04/2011 21:55



Oui, il est bien Rock. Dans "SECONDS", surtout, le rôle de sa vie. Mais aussi dans la plupart des Sirk.


Un acteur discret auquel on pense rarement mais qui est souvent une bonne surprise quand on revoit ses films.



Julien Morvan 21/04/2011 18:23


Je suis d'accord pour la première partie de RIO LOBO. Mais je trouve le reste assez laborieux, je n'en garde pas un grand souvenir.

Toutefois, je ne suis pas un défenseur acharné de RIO BRAVO non plus. Je préfère Ford, Walsh, Daves, Boetticher ou De Toth à Hawks en ce qui concerne le western. Hawks est revanche très bon dans
les comédies (vais-je oser dire que j'adore LE SPORT FAVORI DE L'HOMME ?).


Fred Jay Walk 21/04/2011 18:38



Ah ??? Malgré mon affection pour Paula Prentiss et mon intérêt pour Hawks (pas inconditionnel, cependant), j'avoue avoir piqué du nez après 20 minutes.


Dois-je ré-essayer ?



Dino Barran 21/04/2011 16:12


Moi aussi. Pour des raisons difficiles à comprendre, RIO LOBO est snobé par certains critiques et/ou amateurs de westerns qui lui préfèrent l'ennuyeux RIO BRAVO.
On dit que le film est bâclé et mal cadré. C'est peut-être vrai. Cependant il y a de l'action, de l'humour, du rythme, et des séquences particulièrement originales (dont l'incroyable attaque du
train). Le scénario est très sympa et la bedaine de Wayne est mise en valeur avec intelligence.


Corey 21/04/2011 10:48


J'en suis !


Julien Morvan 21/04/2011 01:54


RIO LOBO a des fans ? Vraiment ? ^^


Fred Jay Walk 21/04/2011 07:49



Il y en a parmi les visiteurs du blog... Des défenseurs acharnés.



lemmy 21/04/2011 00:11


Je suis heureux. J'aime beaucoup "Big jake" (sauf la fin assez brusquée) assez unanimement détesté, qui est en quelque sorte le spaghetti de Wayne. La tagline est énorme et coorespond au personnage
du film.

Je ne me souvenais plus que "Les cavaliers" était mutilé en dvd...

Que fait la France pour ces blu-ray. Je ne serai heureux qu'après ça. Il m'en faut peu...

"Alamo" la version longue. Oui, il le faut. Il faut signaler l'existence du site http://johnwayne-thealamo.com/ entièrement dédié au film et à tout ce qui tourne autour, je dis bien tout ! Le
forum, particulièrement fourni est démentiel, disséquant tout, extrapolant tout, visitant les lieux du tournage (ayant attiré par la suite beaucoup d'autres tournages de westerns) et oeuvrant pour
leur préservation, mettant en avant les commémorations, dont celle du 50ème anniversaire du film qui a donné lieu à un grand rassemblement sur les lieux du tournage et à divers évènements avec des
membres de la famille Wayne, des survivants du tournage et des fans. Je me suis surpris à quelque fois passer sur ce site de très longs moments partagé entre l'étonnement, la fascination et une
certaine appréhension Là on entrevoit ce que Wayne représente pour les américanos-anglo-saxons ; c'est quelque chose qui n'est pas concevable pour nous autres français, enfin je crois.

L'histoire de la version longue (cad de la version normale) d'Alamo est assez chaotique, elle existe en un exemplaire (cette version longue est même sortie en vhs et en laserdisc), mais elle a été
très gravement abîmée car mal stockée, et en restauration très coûteuse depuis 2009 par un spécialiste qui s'arrache les cheveux et cherche 1 ou 2 millions de dollars pour cette restauration, mais
le studio (MGM) qui la possède est dans la panade depuis un moment, et bon ce n'est pas une priorité. L'annonce d'une édition dvd, et désormais blu ray, ressort depuis quelques années, toujours
repoussée, car pour une sortie blu-ray, le matériau doit être d'une grande qualité. Un autre problème évident pour le studio est que cette version longue n'a jamais été doublée à l'étranger pour
les scènes coupées (près de 45 minutes je crois) et donc nécessiterait un nouveau doublage... et donc...

D'autant plus que les dvds zone 2 d'Alamo qui existent sont grotesques : le dvd régulier a une vf et une vo non sous-titrée en français, le dvd Atlas sorti dans la collection kiosque John Wayne a
une vost mais le film est dans ce foutu format timbre-poste (je sais plus comment on appelle ça, si je l'ai jamais su, en tout cas, c'est pas bien du tout).


Fred Jay Walk 21/04/2011 08:24



"LES CAVALIERS" n'est pas recadré en DVD mais en 4/3 et dans une vieille copie non-restaurée.


Quand on sait l'importance qu'a "ALAMO" pour les Américains (le fait historique comme le film de Wayne), il paraît
dément que rien ne soit fait pour restaurer définitivement cet "epic", alors que des films de moindre importance ont récemment été liftés et remis à neuf...



Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens