Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 17:21

ONE EYED JACKS (2)Tiré d’un roman lui-même lointainement inspiré de la légende de Billy the Kid et Pat Garrett, « LA VENGEANCE AUX DEUX VISAGES » est d’abord passé entre les mains de ONE EYED JACKS (1)Sam Peckinpah et Stanley Kubrick avant que Marlon Brando neONE EYED JACKS (3) se décide à le réaliser lui-même. Ce sera son unique film et fort heureusement, un coup de maître. Même si on sait que d’une durée excessive, son ‘director’s cut’ fut allégé de… deux heures.

Dès le départ, le ton est donné : les deux joyeuses crapules se nomment ‘Dad’ et ‘Kid’. Dès les premières scènes, ils ne font que mentir, soit pour séduire, soit pour sauver leur peau. Après la première trahison, tout ne sera plus qu’un grand jeu de dupes, un affrontement longtemps différé entre deux voyous sans foi ni loi. L’aîné est devenu shérif et joue le rôle de l'homme respectable, l’autre n’est animé que par une haine brûlante, une envie de vengeance qui le consume jusqu'à lui ôter toute humanité.

Brando se joue ouvertement de toutes les conventions du western : le film se déroule au bord de la mer à Monterey, le fond sonore n’est pas le vent soufflant dans le désert, mais le ONE EYED JACKS (4)fracas des vagues déchaînées. Le rythme est extrêmement lent, le dialogue très singulier (« Espèce de porc suceur de merde ! Si tu mentionnes son nom encore une fois, je t’arrache les bras ! ») et l’ambiguïté règne en maîtresse absolue. Outre un évident sens visuel dans les cadrages et la création d’atmosphère, « LA VENGEANCE AUX DEUX VISAGES » se distingue par la qualité de sa direction d’acteurs. Karl Malden n’a jamais été meilleur que dans ce rôle d’ordure implacable aux allures de bourgeois replet. La scène où il fouette Rio est saisissante par l’intensité que dégagent les comédiens. La débutante Pina Pellicer est gauche et à peine jolie, ce qui change agréablement des improbables jeunes premières habituelles du western. Ses scènes avec Brando dégagent une émotion palpable, une souffrance. Slim Pickens compose un adjoint cauteleux et visqueux des plus haïssables. Sans oublier la grande Katy Jurado, magistraleONE EYED JACKS (5) dans cette scène merveilleuse où elle apprend que sa fille est enceinte. Ce qui passe sur son visage en quelques instants mérite d’être étudié dans les cours de comédie.

Brando lui, fidèle à son image iconoclaste façonne un étrange antihéros. Lent, nasillard, l’œil éteint, il est extraordinaire dans ses moments de rage dévastatrice : il faut l’avoir vu balancer une table comme s’il s’agissait d’un fétu de paille et défier Ben Johnson en vibrant littéralement de haine. Rio est vraiment un protagoniste très particulier, au moins aussi odieux et blâmable que l'homme qu'il poursuit de sa rancune. On a même du mal à croire sa rédemption finale, qui pourrait tout à fait être un mensonge de plus.

ONE EYED JACKS

Tragédie antique déguisée en western, dont le « héros » est une sorte de Hamlet corrompu rêvant de tuer son père au lieu de le venger, « LA VENGEANCE AUX DEUX VISAGES » est un film unique à touts points de vue.

Impossible de ne pas regretter la fin originelle : Luisa était tuée par Dad en fuyant avec Rio. Et surtout de ne jamais voir des images de toutes ces scènes tournées et jamais montrées. Un chef-d’œuvre à demi-fantasmé, en somme…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

VAL 15/03/2012 18:29

Claude, le notable à barbe rousse serait celui dont je n'ai pas compris le nom, alors (j'ai vu le film en vf, et Malden "marmonne" plus qu'il ne donne son nom !)
Une autre vérification s'impose donc, en vo, cette fois...

Fred Jay Walk 15/03/2012 18:55



Ne serait-ce pas John Dierkes, qui joue "Chet" ? A tout hasard...



claude 15/03/2012 17:22

Tim serait alors le roux.

Et pour le notable à barbe rousse ?

VAL 15/03/2012 11:11

Claude, j'ai fait les vérifications : Les adjoints de Longworth sont :
- Clyde (Pickens)
- Ephraïm (habillé de noir)
- Raceley (?) le barbu (j'ai écouté plusieurs fois son nom, sans en être sûre à 100 %)
- Tim

Dino Barran 14/03/2012 22:35

Cher Fred, je te trouve un peu sévère pour la fin de carrière de Brando. Je l'ai trouvé pas mal du tout dans THE SCORE, film d'ailleurs regardable.

Fred Jay Walk 15/03/2012 08:32



Oui, il était marrant dans "THE SCORE", mais ça tient plus du caméo clin d'oeil que d'un vrai travail d'acteur.


Il était même excellent dans "PREMIERS PAS DANS LA MAFIA" où il se caricaturait lui-même dans "LE PARRAIN". Mais ça reste anecdotique.



VAL 14/03/2012 18:52

Claude, j'avais lu ta question avant de voir le film, et au moment de la scène de l'arrestation de Rio, je m'en suis souvenue et j'ai juste attrappé un papier et un crayon...Je vérifierait dès que
possible, si tu veux.

claude 14/03/2012 17:57

Bartlett c'est le roux ? J'ai entendu qeulque chose comme Rivelette.
Au lieu de Steve, j'ai entendu Tim.

VAL 14/03/2012 08:23

Dis, Fred, tu n'as rien trouvé de bizarre dans mon commentaire précèdent ?
J'ai parlé de Malden, de Katy Jurado, même de la jeune Pelicer, mais pas de l'acteur principal...
C'est sans doute le signe que je n'ai pas "accrochée" à Brando, dans ce film, du moins.
Si je vois un jour "Un tramway nommé Désir", je pourrait confirmer ou infirmer cette impression.

Fred Jay Walk 14/03/2012 08:40



Presque toutes les prestations de Brando ont vieilli et certaines semblent même ridicules aujourd'hui ("SAYONARA" ou son rôle de
japonais dans "LA PETITE MAISON DE THE").


 


Oui, il faut voir "UN TRAMWAY NOMME DESIR", même si c'est Vivien Leigh qui impressionne vraiment. Et dans "LE PARRAIN" il est quand même indiscutable.



lemmy 14/03/2012 00:11

Il va falloir que je le voie, ce film, spécialement en tant qu'amateur de western et de... Brando.

VAL 13/03/2012 23:35

Je viens de voir cet étrange western, lent, plutôt curieux en effet. Je dirait que c'est un bon film, mais peut-être vaudrait-il mieux que je le regarde en V.O. la prochaine fois ; Karl Malden et
Katy Jurado sont extraordinaires, c'est vrai, et la jeune Pina Pelicer est touchante.

Pour répondre à la question de Claude, je ne peut donner que les noms des hommes qui encerclent Rio dans la rue, avant la scène des coups de fouet : Clyde, Steve, Ephraïm et Bartlett.

Fred Jay Walk 14/03/2012 00:02



Même si je trouve qu'il a des instants de grâce dans son film, je pense aussi qu'un autre acteur aurait sans doute mieux servi le rôle que Brando : Newman ? En 1960, je ne vois guère que lui...



valcogne 13/03/2012 12:20

S'il est un éloge qu'on peut faire à "La vengeance au deux visages" c'est d'être un film, non pas intello, mais intelligent, ce qui n'est pas le cas de tous les westerns que nous regardons, même si
nous les aimons. Une certaine étrangeté habite cette oeuvre et elle est vraiment originale. Du bon Brando.

Dino Barran 12/03/2012 21:50

Il y aurait beaucoup à dire sur le masochisme de Brando qui se fait fouetter ou taper dessus avec une certaine complaisance dans un plusieurs de ses films : LA VENGEANCE, LA POURSUITE IMPITOYABLE,
REFLETS DANS UN OEIL D'OR...
Sur le film, mouais, bof, je rejoins Patrick. Un peu lent et un peu long.

Fred Jay Walk 12/03/2012 22:03



Aaaaaaarrrgh ! Tu quoque, filii ?



VAL 12/03/2012 20:09

Fred, j'ai bien l'intention de voir ce western...J'ai commencé à faire la liste de tous mes DVD (vus ou non) et c'est un travail de titan !
J'essaye de voir au moins un ou deux films par semaine, mais je choisi selon mon humeur du moment.
Mais promis, "La vengeance..." est sur mes tablettes !

VAL 12/03/2012 16:50

J'ai le DVD de "La vengeance aux deux visages" mais il est encore emballé...D'abord, je doit me remettre de la vision de "Harry Brown", et puis, le peu que je connaisse de Brando (j'ai seulement vu
"Superman" et "Une saison blanche et sèche") ne me tente pas trop, pour le moment...

Fred Jay Walk 12/03/2012 19:50



Je ne suis pas fan de Brando, mais franchement le gros clown de sa fin de carrière n'a rien à voir avec l'acteur qu'il fut dans les années 50 et 60. C'est comme comparer le Belmondo de
"A BOUT DE SOUFFLE" à celui de "JOYEUSES PAQUES".


 


Et je t'assure que son western est bizarre, mais magnifique...



DANIEL 12/03/2012 16:34

Etrange film,en effet!Brando est égal a lui meme:saoulant,lyrique mais magistral dans son genre et Malden nous signifie,une fois de plus,qu il est un grand parmi les grands!L air de rien,on est pas
passé loin du chef d oeuvre;un film inclassable mais il est impossible de passer a coté!

claude 12/03/2012 14:35

Je cherche à recenser les caractéristiques physiques et le nom des adjoints de Longworth ou des membres de la posse.
Quelqu'un peut-il m'aider ?
Merci d'avance.

lemmy 21/03/2011 21:56


Je suis un grand admirateur de Brando, notamment depuis "Reflets dans un oeil d'or", et évidemment "Un tramway nommé désir". Il a une étrangeté et une immédiateté fascinantes. Et sa bio non
autorisée, même si écrite par un auteur répugnant, montre la démesure et la folle anarchie du bonhomme, ainsi que ses facéties.

Alors comment est le dvd Wild side de "la vengeance..." ?


Fred Jay Walk 22/03/2011 07:14



J'aime aussi Brando dans "REFLETS...", "LE PARRAIN" et quelques
autres films, mais son jeu a pas mal vieilli et empire avec les années.


Mais il a tellement influencé de comédiens, que c'est devenu une figure historique.


 


Le DVD Wild Side est un peu terne, connaît de constantes variations de colorimétrie, mais comparé à tout ce qui existe de ce film, c'est une merveille. Les soucis techniques ne suffisent pas à
gâcher le plaisir. Il était temps !



Patrick 20/03/2011 22:39


moi non plus je ne suis pas un grand fan de Brando


Patrick 20/03/2011 20:36


Un bon western mais pas un grand western à mon sens, ça traîne trop je trouve.


Fred Jay Walk 20/03/2011 21:09



En fait, je trouve que c'est plus un grand film tout court, qu'un "grand western" à proprement parler.


J'adore ce film et pourtant je ne suis pas toujours client de Brando... 



Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens