Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 08:10

Autant le dire tout de suite : avec un autre casting, « LA FIANCÉE CONTRE REMBOURSEMENT » ne vaudrait certainement pas qu’on lui consacre 90 minutes de sa vie. Ce n’est qu’un minuscule vaudeville dont la frénésie permanente remplace le vrai rythme et la rapidité masque plus ou moins la vacuité.

Mais heureusement, il y a Bette Davis et James Cagney. Les stars de la Warner, la reine du BRIDE (1)mélo flamboyant et l’empereur des gangsters réunis dans des contremplois sympathiques et inattendus. Elle est très surprenante en bécasse mondaine et pénible, un rôle d’emmerdeuse de comédie qu’on ne pensait pas être dans ses cordes, mais qu'elle parvient à maintenir à flot, sans effort apparent. Et lui dans un personnage de ‘loser’ énergique et débrouillard, au charme canaille.

L’essentiel de l’action se déroule dans le décor d’une ville-fantôme de western, dans laquelle atterrit une héritière « kidnappée » par un aviateur payé par le père de la jeune femme, afin qu'elle n’épouse pas un musicien chasseur de dot. Coincés dans cet endroit paumé, avec comme compagnon un vieil ermite à la gâchette nerveuse, ils vont se chamailler, s’enfoncer des épines de cactus dans les fesses, se traiter de tous les noms d’oiseaux et – évidemment – tomber amoureux l’un de l’autre. C'est du pur théâtre de boulevard, complètement idiot et gratuit, mais rendu intrigant par la présence de deux acteurs surqualifiés, qui semblent s’amuser beaucoup et prendre grand plaisir à jouer ensemble. Bette Davis est vraiment étonnante en capricieuse au cœur d’artichaut et Cagney crépite littéralement d’une pêche insensée. C'est un vrai privilège que de les voir échanger des répliques du tac-au-tac. La scène où elle est en travers de ses genoux pendant qu'il lui ôte des épines de l’arrière-train est carrément surréaliste !

On fermera les yeux sur le cabotinage ahurissant des seconds rôles. On dirait que le réalisateur, accaparé par ses deux stars, a totalement délaissé le reste de sa distribution. À réserver exclusivement aux admirateurs des ces grands comédiens en vacances. Pour les autres, circulez y’a rien à voir.

BRIDE

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES FILMS DE BETTE DAVIS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens