Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 17:44

RIDE LONESOME (3)Condensé du talent singulier de Budd Boetticher, « LA CHEVAUCHÉE DE LA VENGEANCE » est une épure de western, une leçon de cinéma où l’image en dit plus long RIDE LONESOMEque le dialogue. 

Le scénario entre immédiatement dans le vif du sujet, sans le moindre préliminaire, la plus modeste tentative de psychologie : des hommes minuscules dans une immense contrée désertique s’affrontent autour d’une prime, d’une femme, même si au fond rien n’est aussi simple.RIDE LONESOME (4)

La belle veuve croit que Randolph Scott et Pernell Roberts se disputent le hors-la-loi James Best pour une poignée de dollars comme « des chiens autour d’un os » ? Elle se trompe : Scott suit un plan machiavélique pour venger sa femme et Roberts ne cherche que l’amnistie lui ouvrant les portes d’une vie nouvelle. On imagine le tueur Lee Van Cleef comme une bête sauvage assoiffée de sang ? Non. Il est prêt à sacrifier sa vie pour sauver son frère et demande à Scott de ne pas l’obliger à le tuer. Chez Boetticher – et son scénariste Burt KennedyRIDE LONESOME (5)simplicité ne rime pas forcément avec débilité.

Rarement CinémaScope aura été utilisé avec autant de maestria que dans ce film dont chaque plan, chaque cadrage est une fête pour l’œil. L’unique gros-plan est celui de Van Cleef parlant de son vieil ennemi, tout le reste du film est tourné en plans très larges, valorisant le désert et les rochers. Au milieu, les hommes ne sont que de dérisoires insectes agités de passions insignifiantes.

Bien sûr quelques menus détails ont vieilli, comme ces trop longues séquences nocturnes tournées en « nuit américaines », les dialogues au coin du feu peuvent sembler redondants et les échanges machistes des deux copains matant Karen Steele à distance sont un peu lourdingues. Mais ce n’est rien comparé à la beauté fulgurante du dernier quart dominé par cet arbre « aux pendus », sorte de croix païenne littéralement hantée par tous les morts qui y furent accrochés.

RIDE LONESOME (1)
Le dernier plan de grue, sur l’arbre enflammé emportant ses secrets, est un des plus magnifiques de mémoires d’amateur de western.

Scott qui parle d’une voix étrangement monocorde comme un robot (ou un mort-vivant ?) est parfaitement utilisé, Lee Van Cleef apparaît dans trois séquences mais se montre remarquable de subtilité et James Coburn débutant, est très inhabituel en ‘sidekick’ un brin demeuré et rigolard. Karen Steele est… Wow !

Le fan de Sergio Leone pourra s’amuser à dénombrer les nombreuses influences du maître italien : le méchant appelé Frank (sans nom de famille) joué par le futur ‘Sentenza’, la pendaison au milieu de nulle part, la réplique « Vous faites du bon café » que Cheyenne répètera telle quelle à Jill dix ans plus tard dans « IL ÉTAIT UNE FOIS DANS L’OUEST », etc.

Le genre de film quasi-parfait qu’on ne se lasse jamais de revoir…
RIDE LONESOME (2)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Corey 13/05/2014 23:43

Ok. Pourquoi pas. Après tout, j'en connais qui s'ennuient mortellement devant Le cercle rouge… Chacun perçoit un film à sa manière.
Je n'ai pas vu tous les films de ta sélection de chefs d'oeuvre, (je m'y emploie) mais pour ceux déjà vus, je partage ton sentiment.
Disons qu'entre une oeuvre magistrale comme Il était une fois dans l'ouest et cette chevauchée de la vengeance qui m'apparait comme une honnête série B, le gouffre me semble infranchissable, mais
soit. Je vais essayer de voir les autres films du duo, d'abord parce que j'ai de la sympathie pour cette figure qu'est Randolph Scott.

Corey 13/05/2014 00:51

Vu ce soir, poussé par la curiosité. Il doit y avoir quelque chose qui m'échappe… Ca se laisse voir, sans plus. C'est plat, il ne se passe pas grand chose, on suit mollement la progression de ces
personnages qui ne sont que des silhouettes sans contour ni personnalités, perdues dans les immenses paysages.
J'ai passé tout le film à supplier le cadreur de s'approcher un peu du visage des acteurs pour essayer d'apercevoir un semblant d'expression sur leurs visage. En vain…
Les scènes d'action sont d'une grande naïveté, il n'y pas de tension, ni suspens. Si on retire les scènes bien redondantes, en effet, de bivouac, il reste un court-métrage très creux. Chef d'oeuvre
du western, ça ? Expliquez moi s'il vous plaît !

Fred Jay Walk 13/05/2014 12:12



Je peux essayer. D'abord c'est un film à voir IMPÉRATIVEMENT sur un grand écran. Les compositions de Boetticher prennent toute leur force. Sur une télé, effectivement, on perd 80% de l'impact
visuel (je sais, j'en ai fait l'expérience). Donc, soit au cinéma soit sur un grand home cinéma.


Ensuite, je ne vois pas ce film comme un western, mais comme une épure de western. Un genre réduit à un squelette d'histoire, des esquisses de personnages, quasiment des symboles. Du western
cérébral, autrement dit ! Que ça ne soit pas du goût de tout le monde, ça se conçoit très bien. Personnellement, je trouve ce film magnifique...



VAL 15/02/2012 11:51

Je continue mon cheminement dans l'univers des chef-d'oeuvres du Western, et en ce moment, grâce à la "Collection Western", j'en suis au duo Boetticher/Scott.

Je comprends vraiment que tu aie classé ce film dans la catégorie "Chefs-d'oeuvre du western", Fred, tant c'est mérité : un film avec de bons acteurs, un scénario sans manichéisme, un décors
superbe et une fin très symbolique. Et, bien sûr, Karen Steele...Je comprends très bien que vous craquiez, messieurs !

Dans le fascicule qui accompagnait le DVD, il est dit d'ailleurs que la fin devait être différente, à savoir que Scott devait abbatre Roberts, mais Boetticher s'était pris d'affection pour le
personnage de Boone et avait décidé qu'il partirait avec Billy et...Carrie.

Le prochain DVD de la collection sera "L'aventurier du Texas"...

Fred Jay Walk 15/02/2012 14:01



A mon avis, l'autre chef-d'oeuvre du tandem est "L'HOMME DE L'ARIZONA".



lemmy 20/10/2010 21:41


J'ai vu les jaquettes dans une Fnac. Les entretiens de Tavernier (toujours passionnnat) et Brion ne sont même pas indiquées...


lemmy 20/10/2010 20:39


Je crois que je vais prendre le coffret zone 1...

Y a-t-il des bonus sur les dvds zone 2 ?


Fred Jay Walk 20/10/2010 21:35



Je ne sais pas. Sans doute les habituels cinéphiles interviewés...



Fred Jay Walk 20/10/2010 20:23


Ce petit message histoire de rappeler que les meilleurs films du tandem Scott-Boetticher sont maintenant disponibles en zone 2. Que les visiteurs n'hésitent pas à donner leur avis sur la qualité
des DVD.


lemmy 04/03/2010 01:25


Je veux voir Karen Steele !


Fred Jay Walk 04/03/2010 08:25


Normal...


lemmy 04/03/2010 01:24


Alléchant ! Mais je n'ai pas réussi à le trouver en zone 2...


Fred Jay Walk 04/03/2010 08:27


On le trouve en zone 1 dans le coffret Boetticher comprenant 5 westerns avec Randolph Scott, tous sous-titrés en Français. In-dis-pen-sable !


Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens