Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2013 7 28 /04 /avril /2013 06:28

Disons-le tout net, il faut un certain temps, un assez long temps même, pour se laisser embarquer par « L’ODYSSÉE DE PI » et succomber – in extremis – à sa magie. Au début, on croit à un film pour enfants en bas âge, une gentille fable écolo et mystique. Puis le ton légèrement « Amélie Poulain » de la voix ‘off’ irrite et joue sur les nerfs. Sans parler des F/X et des effets 3-D incessants. Le « tout-numérique » empêche d’y croire, de s’émouvoir, d’avoirPI peur. On sait, on sent que tout est faux, que le tigre n’est qu’une créature faite de pixels, même si le résultat est remarquable.

En fait c'est très lentement, très progressivement, qu’on est entraîné dans l’univers du film et l’émotion survient enfin vers la fin, quand on comprend que la finalité de tout cela est très « fordienne » : une fois encore, l'homme a choisi « d’imprimer la légende ». Parce qu'elle est poétique, exemplaire, qu'elle fait rêver, contrairement à la sordide et tristounette réalité. Il y avait deux versions à l’histoire de Pi et on est finalement heureux que les auteurs aient opté pour celle-là. Et l’émotion bien réelle qui nous saisit après les dernières images, rachète les longueurs, les redites, les lourdeurs.

C'est en connaissance de cause qu'il faut donc voir « L’ODYSSÉE DE PI », qui contient çà et là des scènes impressionnantes comme le naufrage, comme quelques face à face avec le tigre sur le radeau ou comme cette étrange séquence sur la mangrove envahie de suricates. Dommage qu'il soit si difficile d’oublier que tout cela fut tourné en studio, devant des fonds verts et finalisé à l’ordinateur. Cela ne sera jamais aussi fort que le réel, le « dur ».

Le cast est impeccable, même si l’apparition de Depardieu en cuistot insalubre et raciste tombe comme un cheveu (gras) sur la soupe. Heureusement, ça ne dure pas longtemps !

Alors, bon film ou pas bon film ? Les deux, mon général…

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES SORTIES DVD
commenter cet article

commentaires

Marc Provencher 03/05/2013 18:01

« Très beau film Le Samouraï du crépuscule, je ne me souvenais pas du tout de l'utilisation du numérique. »

Je suis plutôt poire avec les effets spéciaux, mais d'après moi, si on ne le sait pas grâce aux interviews dans les bonus du DVD, le trucage à l'écran est tout bonnement impossible à déceler. Ça a
juste l'air d'un tambour sur lequel on cogne.

C'est ce qui m'a d'abord excité avec le numérique. Par exemple, on tourne dans une rue de Trieste aujourd'hui des scènes censées se passer à Trieste en 1953, en s'efforçant bien sûr que tout soit
d'époque. Toutefois au revisionnement on s'aperçoit que telle et telle chose n'existait pas en 1953, qu'un crétin en Porsche rouge vif passe au loin dans le champ de la caméra, que le soleil se
reflète dans un cellulaire, etc. Alors le type du numérique arrive et hop, il nous arrange le tout, ni vu ni connu !

Fred Jay Walk 03/05/2013 18:41



Entièrement d'accord. Une sorte de super photoshop...


Ou alors c'est partie intégrante de la conception du film et de son univers comme dans "SIN CITY" et là, on accepte la
convention.


Mais pour revenir au film d'Ang Lee, on n'a jamais (et pour cause) vraiment la sensation qu'il est en pleine mer, que le tigre peut l'écharper, etc.



Patrick 03/05/2013 14:37

très beau film Le Samouraï du crépuscule, je ne me souvenais pas du tout de l'utilisation du numérique

je ne suis pas totalement réfractaire à ses FX dans la prélogie de Starwars elle est merveilleusement utilisé

Lyne 03/05/2013 06:08

Vu récemment et je n'ai pas du tout accroché ....

lemmy 01/05/2013 00:32

Pfff, j'arrive pas à me décider de voir ce film. Peur d'un abominable truc new age spirituel à la Paulo Coelho. Par contre, ce que tu écris sur le personnage de Depardieu me donne envie.

Fred Jay Walk 01/05/2013 13:17



Je ne peux décemment pas recommander ce film. Il faut tomber dessus par hasard et se laisser faire...



Kinskiklaus 29/04/2013 01:00

J'ai tenu une demi-heure devant ce film. Ouaip, trop de numérique. C'est au dessus de moi, je ne peux supporter cette surenchère d'effets spéciaux. Etla magie dans tout ça?

Fred Jay Walk 29/04/2013 08:04



Aucune. Comme je l'ai dit, la fin est émouvente, mais... elle arrive un peu tard.



Marc Provencher 28/04/2013 23:05

« Mais trop de numérique tue l'émotion. »

C'est bien vrai. Mais si jamais tu jettes un jour un oeil sur ce joyau qu'est 'Le Samouraï du crépuscule' (2003), de Yoji Yamada, on y trouve un exemple de l'utilisation du numérique qui me faisait
tant rêver - au début.

Dans ce film de Yoji Yamada où l'on met les petits plats dans les grands pour reconstituer avec réalisme la vie d'un humble samouraï "du bas de l'échelle", un personnage officiel bat un certain
tambour. Sauf que de nos jours il est devenu si rare et précieux, ce tambour, que le musée sollicité par la production n'a pas voulu le laisser sortir de ses murs, de peur qu'on le lui abîme. Alors
monsieur Yamada a appelé à son secours les magiciens du numérique : et voilà le fameux tambour d'époque à l'écran. Tout le reste est "en dur", comme tu dis si joliment ; et d'après moi, la
technique à l'écran est indiscernable. Si je n'avais pas vu les bonus, jamais je n'aurais deviné que cet accessoire était une création pixellisée. Mais enfin voilà : c'est un exemple du numérique
au service du réalisme.

Patrick 28/04/2013 22:07

Y a pas si longtemps j'ai revu Le Choc des titans de 1981 je le trouve 100 plus magique que son remake.

Patrick 28/04/2013 20:02

Malheureusement le numérique a tendance à trop envahir le cinéma actuel et pas toujours de la bonne manière.

Fred Jay Walk 28/04/2013 21:06



Et comme en plus les "making of" finissent de gâcher la magie en nous montrant la façon dont c'est tourné, avec ces câbles, ces fonds verts, on finit par regarder tout ça sans se sentir
conecerné. Des prouesses de techniciens surdoués, en fait... OK !



Patrick 28/04/2013 15:16

Pas vu mais ce film ne m'attire pas des masses, il faut dire aussi que je ne suis pas très fan de ce que fait Ang Lee.

Fred Jay Walk 28/04/2013 19:50



Moi non plus, c'est même le moins qu'on puisse dire. Je ne dirais pas que celui-là est indispensable, mais la fin vaut le détour au même titre que quelques idées visuelles. Mais trop de numérique
tue l'émotion.



Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens