Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 12:32

HOUSE WAX (1)« L'HOMME AU MASQUE DE CIRE » est un remake du « MYSTÈRE DU MUSÉE DE CIRE » de Michael Curtiz et engendra lui-même plusieurs resucées au fil des décennies.

Conçu pour le 3-D alors balbutiant, c'est un très agréable film d’horreur à l’ancienne, coloré et bien rythmé, qu’on revoit aujourd'hui comme on feuillète de vieux albums de BD cornés. Malgré ses personnages simplistes et ses effets « relief » un peu ridicules (surtout à plat !), « L'HOMME AU MASQUE DE CIRE » contient quelques moments réellement horrifiques comme la révélation du visage hideux de Vincent Price, réduit par le feu à l’état de masse blanchâtre et gélatineuse. Toute la fin au musée, où l’héroïne est attachée nue tandis que la cire brûlante s'apprête à la transformer en statue, est un petit bijou de kitsch et d’efficacité.

HOUSE WAX (2)

Signé André de Toth (un borgne qui ne put donc jamais voir le résultat de son travail en relief !), le film marque les débuts de Price dans un genre qu'il hanta pendant des années, alors que rien ne l'y prédestinait. De l’esthète maniéré du début, il se mue en vengeur haineux, sorte de mélange de Jack l’Éventreur et du futur « DARKMAN » de Sam Raimi. Et de sculpteur, il devient tout naturellement récupérateur de cadavres, utilisant ses victimes comme œuvres d’art.

À ses côtés, la ravissante Phyllis Kirk en ‘scream queen’ et sosie de Marie-Antoinette, le futur incorruptible Paul Picerni et le quasi-débutant Charles Bronson (alors Buchinsky), inoubliable dans un petit rôle de sculpteur sourd-muet au physique de gorille qui s’exprime par grognements. Les manches retroussées sur des biceps sous-tension, les traits enlaidis par un maquillage charbonneux, Bronson apparaît dans plusieurs séquences restées dans les annales, comme celle où sa tête est mêlée à des figures de cire, sans que rien ne les distingue. À part ces yeux qui bougent !

HOUSE WAX

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dino Barran 11/12/2010 23:11


André de Toth fut l'un des trois borgnes d'Hollywood avec Raoul Walsh et John Ford.


Fred Jay Walk 12/12/2010 08:37



Mais au royaume des aveugles...



Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens