Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 12:30

KDOUGLAS (1)Sa prestigieuse carrière d’acteur, son parcours de producteur courageux, sa mégalomanie, son refus forcené de vieillir, sa rage paroxystique, font de Kirk Douglas un authentique phénomène, balayant à force de ténacité le risque de sombrer dans le ridicule ou pire dans l’oubli.

On le voit à ses débuts en gangster ironique dans « LA GRIFFE DU PASSÉ » ou « L’HOMME AUX ABOIS », en prof fumant la pipe dans « CHAÎNES CONJUGALES », mais il fait sa KDOUGLAS (2)spécialité des arrivistes enragés tels le boxeur de « CHAMPION », le producteur obsessionnel dans « LES ENSORCELÉS », le reporter opportuniste dans « LA FOIRE AUX CHIMÈRES » (sommet d’infamie !), le trompettiste de « LA FEMME AUX CHIMÈRES », le barbare borgne et haineux dans « LES VIKINGS », le hors-la-loi incestueux dans « EL PERDIDO », l’escroc-Fregoli dans « LE DERNIER DE LA LISTE » (il faut l’y avoir vu déclarer « Le Mal existe » !), l’officier violeur de « PREMIÈRE VICTOIRE », le sénateur ambitieux de « LA ROUTE DE L’OUEST », la fripouille rouquine dans « LE REPTILE » qui reste sans doute son rôle le plus représentatif dans l’ignominie.

Elia Kazan se sert de cette image forte pour la fissurer dans « L’ARRANGEMENT » où en publicitaire dépressif, Douglas trouve un de ses plus beaux rôles, le seul peut-être où il s’avance « sans masque ». À mettre au panthéon de ses grandes réussites avec le peintre dans « LA VIE PASSIONNÉE DE VINCENT VAN GOGH » où l’acteur est hallucinant de réalisme.

KDOUGLAS (3)

Douglas joue tout de même des rôles plus traditionnels : le chasseur de baleines bondissant de « 20.000 LIEUX SOUS LES MERS », le cowboy errant de « L’HOMME QUI N’A PAS D’ÉTOILE », le scout chaud-lapin dans « LA RIVIÈRE DE NOS AMOURS », le colonel français intègre des « SENTIERS DE LA GLOIRE », le shérif vengeant sa femme dans « LE DERNIER TRAIN DE GUN HILL », l’architecte adultère de « LIAISON SECRÈTE », Doc Holiday dans « RÉGLEMENTS DE COMPTES À OK-CORRAL », le légendaire KDOUGLAS (4)« SPARTACUS », le cowboy anachronique de « SEULS SONT LES INDOMPTÉS », l’acteur has-been dans « 15 JOURS AILLEURS », le colonel enquêtant sur un complot au Pentagone dans « 7 JOURS EN MAI », le chef mafieux dans « LES FRÈRES SICILIENS », le pistoléro retraité de « DIALOGUE DE FEU », le gardien de phare dans « LE PHARE DU BOUT DU MONDE », l’ex-agent secret de « FURY », le commandant du porte-avion dans « NIMITZ : RETOUR VERS L’ENFER ».

Il révèle un certain talent dans l’autopastiche en jouant le tueur narcissique de « LA CARAVANE DE FEU », le ‘bad guy’ sorti d’un cartoon dans « CACTUS JACK », le metteur en scène mégalo dans « HOME MOVIES ».

Souvent accusé de vouloir prendre la place de ses réalisateurs, Douglas signe lui-même deux œuvres sans succès : « SCALAWAG » où il est un pirate unijambiste et le remarquable « LA BRIGADE DU TEXAS » où il incarne un shérif politicard des plus carnassiers.

Sur ses vieux jours, le visage artificiellement rajeuni, le jeu grimaçant, Kirk s’acharne à prouver sa forme physique (il est plus ou moins nu pendant une bonne partie de « SATURNE 3 » !) et ses KDOUGLASexhibitions de cabotinage virent au pénible. Parmi ses derniers grands rôles : le gangster infantile et vantard de « COUP DOUBLE », l’ex-G.I. exilé dans les Alpes dans le film français « VERAZ », le milliardaire sénile de « GREEDY », et le temps d’un ‘caméo’ le père mourant de Stallone dans « L’EMBROUILLE EST DANS LE SAC ».

Au début des nineties, Douglas écrit ses mémoires : « LE FILS DU CHIFFONNIER », suivies d’une suite huit ans plus tard et également du roman « DANCE WITH THE DEVIL », avant qu’un accident d’hélicoptère ne l’éloigne des plateaux. Son apparition aux Oscars ‘96 le révèle diminué mais toujours pugnace. Kirk apparaît en voleur dans « DIAMONDS », jouant avec courage de son élocution difficile et partage l’affiche avec son fils Michael (et le fils de celui-ci !) dans « IT RUNS IN THE FAMILY » où il est méconnaissable.

À noter que Kirk a créé en ‘63 la pièce « VOL AU-DESSUS D’UN NID DE COUCOU » à New York, dans le rôle de McMurphy, mais a dû en céder les droits à son fils Michael qui a monté le film douze ans plus tard, mais… sans son père !

KDOUGLAS (5)

À la TV, Kirk trouve des rôles sur-mesure : « DR. JEKYLL & MR. HYDE » en UK, le prof timoré pétant les plombs de « MOUSEY », le père d’une otage dans « VICTOIRE À ENTEBBÉ », le pistoléro narcissique de « DRAW ! », le veuf qui retrouve celle qu’il aima jadis dans « REMEMBRANCE OF LOVE », le sportif retraité de « AMOS » (équivalent du personnage de « VOL AU-DESSUS D’UN NID DE COUCOU », au 3ème âge), le bigot fanatique de « INHERIT THE WIND », le ‘mogul’ de « QUEENIE », le retraité atteint d’un mal incurable dans « THE LIES BOYS TELL ». En clin d’œil à son rôle dans « LES SENTIERS DE LA GLOIRE », Kirk Douglas apparaît en général de la guerre 14-18, aux côtés de son fils Eric, dans « TALES FROM THE CRYPT ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES ACTEURS CULTE DE "WWW"
commenter cet article

commentaires

volodia 25/02/2012 23:57

On peux aussi citer un de mes films préférés :
La captive aux yeux clairs

lemmy 24/05/2011 11:40


Je connais ce site !! Dommage que tu ne l'aies pas achevé ou remis à jour.


Julien Morvan 24/05/2011 01:58


Un de mes acteurs préférés, depuis très longtemps. Je lui avais consacré un site il y a quelques années, http://kirkdouglas.free.fr


lemmy 23/05/2011 21:38


J'avoue avoir sursauté en voyant un post dédié à Kirk Douglas... Ouf, il est bien toujours là, quelque part. C'est un acteur difficile à résumer en quelques rôles. Et si l'on a vu beaucoup de ses
films, il peut être difficile de dire dans quel rôle on le préfère, tant il a de facettes avec la constance de cette vitalité incroyable. C'est à l'évidence un géant, le dernier des géants ? Il
n'en reste pas moins que je ne pourrai jamais oublier le regard perdu de son personnage à la fin de "Seuls sont les indomptés"...

Il est apparu dans "Xéna" ?!!


Fred Jay Walk 23/05/2011 22:19



Oui, mais seulement dans des images d'archive du Kubrick !



Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens