Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2013 5 07 /06 /juin /2013 05:46

Le pitch de départ de « KATE & LEOPOLD » n’a rien d’inédit et a même été jadis très bien développé dans « C'ÉTAIT DEMAIN » ou « QUELQUE PART DANS LE TEMPS ». Une rencontre improbable entre un duc anglais du 19ème siècle et une ‘wonder woman’ de la pub des années 2000 ? On n’a rien contre. Encore faut-il qu'elle soit signifiante, cette rencontre,KATE qu'elle émeuve, qu'elle fasse rire. Qu'elle raconte quelque chose, autrement dit. La signature de l’éclectique James Mangold rend plutôt optimiste, mais à l’impossible, nul n’est tenu. Ce n’est au bout du compte qu’une bête « comédie romantique » (entre guillemets) qui survole son sujet, évite soigneusement tout ce qui aurait pu donner lieu à de bonnes scènes et sert la soupe à son duo de vedettes mal assorti.

Si Hugh Jackman se sort étonnamment bien de son personnage de noble élégant et courtois, c'est sa partenaire Meg Ryan qui plombe définitivement le film. Alors que le scénario explore le thème de la faille temporelle, c'est elle qui semble échappée des années 80 pour se retrouver dans un monde qui a évolué sans elle. Jadis vive et pétillante, l’actrice force son jeu, s’agite et piaille comme on exécute une vieille routine, mais Kate & Leopold ne sont pas Sally & Harry, hélas !

Le film se traîne de scènes à faire en clichés, les « montages » romantiques sont exaspérants de niaiserie et la fin est tellement téléphonée qu’on peut s’endormir devant sans rien manquer.

Bref, pour se rappeler que Mangold a du talent, revoyons « HEAVY », « COP LAND » ou même « 3 :10 POUR YUMA » et oublions ce « KATE & LEOPOLD ».

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens