Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 14:19

GANDOLFINI (4)Excellent second rôle des nineties au physique massif, au faciès rougeaud aussi débonnaire qu’inquiétant, dont le sourire peut aisément virer à la menace. James Gandolfini estGANDOLFINI (1) devenu une véritable icône du film de gangsters en incarnant Tony Soprano, le parrain mafieux du New Jersey dans la magnifique série « LES SOPRANO » qu'il tint à bout de bras, avec une complexité, une intensité jamais prises en défaut sur plusieurs années. À la fois bestial, touchant, obscène, enfantin, fourbe GANDOLFINI (5)et loyal, Gandolfini a créé un personnage de chair et de sang dont il lui sera difficile de se dissocier.

À ses débuts, on l’aperçoit dans « MR. WONDERFUL » en ouvrier vieux garçon, « UNE ÉTRANGÈRE PARMI NOUS » en voyou, « TERMINAL VELOCITY » en officier russe, « U.S.S. ALABAMA » en lieutenant qui se GANDOLFINI (2)range du côté de Gene Hackman, « LA JURÉE » en mafioso pas si méchant que ça, au fond. C’est en France que Gandolfini trouve son premier rôle en vedette, celui du G.I. basé dans l’Hexagone dans « LE NOUVEAU MONDE » d’Alain Corneau qu'il électrise de sa présence bouillonnante et imprévisible.

Mais on le découvre réellement dans « TRUE ROMANCE » dans une longue scène, où en homme de main brutal et néanmoins bon-enfant, il tabasseGANDOLFINI (3) méthodiquement Patricia Arquette avant d’être massacré par elle.

On le revoit en fiancé plombier dans « ANGIE » et en cascadeur barbu abîmé par John Travolta dans « GET SHORTY / STARS & TRUANDS ». Il est agent du FBI dans le film espagnol « PERDITA DURANGO », joue le voisin qui viole Robin Wright dans « SHE’S SO LOVELY » et se montre extraordinaire de réalisme en flic balourd et corrompu dans « DANS L’OMBRE DE MANHATTAN » où la scène de son suicide solitaire dans une voiture est bouleversante. Il est encore flic dans GANDOLFINI« LE TÉMOIN DU MAL », ouvrier bourrelé de remords dans « PRÉJUDICE », taulard psychopathe dans « LES PUISSANTS » et ignoble pornocrate dans « 8 MM », tueur gay dans « LE MEXICAIN », commerçant adultère dans « THE BARBER », directeur du bagne militaire dans « LE DERNIER CHÂTEAU », ouvrier du bâtiment dans « ROMANCE & CIGARETTES », co-équipier du flic de « CŒURS PERDUS », syndicaliste dans « LES FOUS DU ROI », maire de New York dans « L’ATTAQUE DU MÉTRO 123 », lieutenant-général dans « IN THE LOOP », père de famille endeuillé dans « WELCOME TO THE RILEYS » où il retrouve enfin un rôle à sa dimension.

Espérons qu’un prochain grand rôle réussira à faire oublier Tony Soprano et à tourner la page. Mais… Il y a du boulot !

À la TV, Gandolfini est le juré respectant les personnes âgées dans le remake de « 12 HOMMES EN COLÈRE » et un gardien de parking cocu dans un épisode de « GUN ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES ACTEURS CULTE DE "WWW"
commenter cet article

commentaires

lemmy 27/12/2010 22:18


Merci. Je connaissais peu sa carrière. Etonnant pour le film de Corneau, que je ne connais pas.

J'ai malheureusement loupé son dernier film au ciné, "Welcome to the Rileys", qui est paraît-il remarquable.

Mon dieu, c'est vrai qu'il a joué dans "8 mm"...


Fred Jay Walk 28/12/2010 08:02



Sa carrière est un peu revenue au stade où elle était avant "LES SOPRANO" et c'est bien dommage.



Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens