Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 22:16

007 (2)Il serait injuste de juger « JAMES BOND 007 CONTRE DOCTEUR NO », 50 ans après sa réalisation, en le comparant à ses successeurs ou au cinéma d’action contemporain. Mais force est de reconnaître qu’au-delà de ses naïvetés, de ses faiblesses scénaristiques et 007esthétiques, le film a posé les jalons de tout un pan de cinéma, que ce soit au niveau de son (anti)héros ou de la construction de l’histoire.

Étonnant aussi de s’apercevoir à quel point tous, absolument TOUS les éléments qui firent le succès de la ‘franchise’ 007 sont déjà opérationnels : le générique « psychédélique » (rudimentaire, mais bien présent), le prologue avec ‘Q’ et ‘M’, le Martini,007 (1) l’exotisme (ici, la Jamaïque), le superméchant aux projets destructeurs, les pin-ups peu farouches, etc. Jusqu'à l’arrivée de Daniel Craig, tous les autres films ont repris exactement le même schéma. Alors aujourd'hui, que reste-t-il vraiment de ce précurseur tout de même un peu vieillissant ? De jolies couleurs vives (surtout en Blu-ray), des décors bien exploités, des femmes sexy en diable et surtout le jeune Sean Connery. Déjà incroyablement sûr de lui et de son charisme, il traverse l’action avec un flegme mêlant machisme et autodérision, donnant de l’épaisseur à un personnage somme toute fantomatique et sans âme. C'est un plaisir de le voir se mouvoir, esquisser ce demi-sourire menaçant, lever imperceptiblement le sourcil avec une 007 (3)pointe d’autosatisfaction. Dès le premier plan, dès sa première réplique (« Bond… James Bond »), tout Connery est là, tel qu’en lui-même il ne fera que se bonifier par la suite. Et le voir abattre un ennemi désarmé de sang-froid a dû créer un choc en 1962... 

Parmi ses partenaires, on reconnaît avec plaisir l'Américain Jack Lord en agent de la CIA et le Canadien Joseph Wiseman (jouant Dr. No, un savant fou… chinois !) et évidemment la mythique Ursula Andress, dont le bikini blanc et les cheveux mouillés n’ont pas fini de susciter des fantasmes.

Ne pas s’attendre à un miracle donc, en revoyant ce n°1 d’une collection qui dure encore. On s’y ennuie pas mal, les transparences sont vieillottes, la durée est excessive, mais il contient tant de choses en germe qu’on ne peut qu’applaudir des deux mains, en appuyant de temps en temps sur la touche « avance rapide » de sa télécommande.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES FRANCHISES
commenter cet article

commentaires

valcogne.over-blog.com 02/12/2012 09:04

On ne te reprochera jamais de dire ce que tu penses, au contraire.

valcogne.over-blog.com 01/12/2012 13:03

Un point de vue que je respecte mais ne partage pas totalement tout simplement pour des raisons sentimentales. Quand ce film est sorti, je mangeais des sandwichs le midi Porte de Choisy dans un
tout petit bistrot tenu par une dame adorable et, avant la sortie du film j'y ai lu le livre, qui m'a plu. J'avais quatorze ans. Dès que "Docteur No " est paru , je suis allé le voir, et il m'a plu
aussi.
Raquel Welch, oui, mais c'est surtout tout le reste qui m'a enthousiasmé: Sean Connery, le méchant, l'atmosphère quasi bande dessinée, l'exotisme, les bons seconds rôles, les transgressions qui, à
l'époque, étaient novatrices. Et, même en le revoyant aujourd'hui, j'y prend plaisir. "Docteur No" m'a permis de sortir d'une certaine grisaille et, pour ces bons moments, je ne peux que le
remercier.

Fred Jay Walk 01/12/2012 13:24



Mais mes amis, nous pensons très exactement la même chose de ce film ! Peut-être ai-je semblé plus négatif que prévu dans mon post, mais j'ai aussi de l'affection et du respect pour ce premier
007.


Ce qui n'empêche pas d'être lucide !



elborak 01/12/2012 10:08

Quel pragmatisme froid et implacable !!!!
Et en plus tu as totalement raison !
Mais la nostalgie, une certaine mauvaise foi, et surtout la divine Ursula m'empêche d'adhérer à ton post.
Je le regarde toujours avec plaisir, sauf lors des courses-poursuites haletantes tournées en studio (quelle horreur !).
Longue vie à Sean !!!

Patrick 01/12/2012 09:21

Vu que c'est le 1er d'une grande saga du cinéma on a une certaine indulgence pour Dr NO mais en effet il est ennuyeux par moment.

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens