Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 15:31

INDEXUn index pointé peut-il faire l’effet d’une arme à feu ? Et peut-être même être plus impressionnant ? On serait tenté de le croire en voyant Lee Marvin braquer les flics de son doigt, juste avant de s’écrouler mort dans « À BOUT PORTANT ». Un dernier plan entré dans les annales du polar et qui fit beaucoup pour la légende de l’acteur.

Oui donc, un index peut être très frappant. Mais cela dépend de qui le pointe, pourquoi et de quelle façon. Quand le hors-la-loi ‘Cheyenne’ dans « IL ÉTAIT UNE FOIS DANS L’OUEST » sent qu’un pauvre type va dégainer, il se contente de le menacer de son doigt. Sa réputation est telle, qu'il n’a même pas besoin d’arme ! « Je t’ai vu ! », dit-il simplement. Et l’autre se liquéfie sur place, sans discuter. La classe.

Quand Charles Bronson exilé de New York arrive dans sa nouvelle ville, il voit que celle-ci grouille de loubards. Alors le héros de « UN JUSTICIER DANS LA VILLE » aide la jeune fille agressée par les ‘djeuns’ surexcités à ramasser ses paquets. Puis il se retourne vers ceux-ci et, tout sourire, leur braque son gros index dessus. Le message est on ne peut plus clair !

L’index de Robert De Niro dans « TAXI DRIVER » est tout aussi marquant mais dirigé… sur sa propre tempe. C'est son suicide métaphorique et rigolard, à la suite de la fusillade-boucherie qui clôt son parcours de fou furieux.

À la fin de « MYSTIC RIVER », le flic Kevin Bacon sait que le malfrat Sean Penn a exécuté leur ami d’enfance pourtant innocent. Alors sans rien dire, il pointe son doigt sur lui, le visant carrément. Signe que les jeux sont loin d’être faits et ultime adieu à leur jeunesse envolée et corrompue. Grandiose !

Eastwood qui avait réalisé ce dernier film, utilise lui-même son index dans « GRAN TORINO ». Confronté à des voyous imbéciles, il dégaine tranquillement… son doigt, l’arme et le pointe sur eux. Ils en restent pétrifiés, les abrutis ! Bon, il faut dire que c'est quand même Clint. Et qu’avec lui, on ne sait jamais. C'est que… ça part tout seul, ces engins-là !

Citons encore, même si c'est plus anecdotique, le geste répété qu’adresse le pilote Malcolm McDowell à son ennemi juré Roy Scheider dans « TONNERRE DE FEU », en lui disant : « Catch you later ! ».

INDEX3

Et pour conclure – grâce à la présence d’esprit de notre ami ‘Belerrophon’, le dernier plan de « MON NOM EST PERSONNE » : l’index de Terence Hill entre les fesses de Geoffrey Lewis, signe des temps qui changent. Henry Fonda l’aurait tué sans hésiter, Personne se contente de le ridiculiser !

INDEX2

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LA MYTHOLOGIE DU WEST
commenter cet article

commentaires

lemmy 26/02/2011 18:39


Je viens de voir le rajout. Joli.


lemmy 17/02/2011 02:35


Belle collection d'images de tous ces grands enfants. Et bonne idée de thème. Et bravo à toi bellarophon pour ce rappel cul-turel : "Mon nom est personne" aura été jusqu'à détourner ça.

Mais il y a pire : celui faisant un tel index d'honneur et tuant son adversaire comme Jason Statham dans les deux "Hyper tension" (dans le deux, c'est après le combat à la Godzilla si je me
souviens bien). Mais là aucun symbolisme en vue...


Fred Jay Walk 17/02/2011 08:23



Dans un lointain souvenir, il me semble me rappeler que Malcolm McDowell faisait un revolver avec ses doigts dans "TONNERRE DE
FEU" pour menacer Scheider.


C'est vérifié et rajouté...



Belerrophon 16/02/2011 21:45


C'est un honneur! merci pour la mention :)


Belerrophon 16/02/2011 21:13


Et dans un tout autre registre l'index dans le c.. de "Mon nom est personne" :)


Fred Jay Walk 16/02/2011 21:38



Comment ai-je pu oublier ça ? Merci !



Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens