Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 16:19

MISTRESS (1)« HOLLYWOOD MISTRESS » est un film très mal considéré, parce que sorti dans le sillage du bien plus brillant « THE PLAYER » d’Altman et qui pâtit qui plus est d'une réalisation balourde de l’acteur Barry Primus. MISTRESS

Cet étrange produit qui crache ouvertement dans la soupe, vaut pour son ton aigre et revanchard proche de « S.O.B. » le MISTRESS (2)film-kamikaze de Blake Edwards, mais sans les paillettes : le protagoniste Robert Wuhl incarne un réalisateur minable, filmant des émissions culinaires et prêt à croire n'importe quel charlatan, pour avoir une chance de tourner SON chef-d’œuvre. Le film n'est qu'une succession de rencontres plus ou moins humiliantes avec des hommes d'argent flanqués de leurs jeunes maîtresses aussi belles que nulles, d’où le projet initial ressort à chaque fois diminué, modifié, défiguré, jusqu'à perdre sa raison d'être. Un vrai cauchemar de cinéaste débutant ! C'est parfois drôle, souvent triste et pathétique et cela sent le vécu à plein nez,MISTRESS (3) comme « SWIMMING WITH SHARKS ». On est loin des flamboyances des « ENSORCELÉS » !

Dans un cast formidable mais généralement mal utilisé, Martin Landau est mémorable en producteur has-been lessivé et rampant, prêt à avaler toutes les couleuvres du monde pour une minuscule place au soleil. Ce personnage pourrait d'ailleurs tout à fait être celui que jouera Robert De Niro dans « PANIQUE À HOLLYWOOD », quelques années plus tard. Laurie Metcalf est excellente en épouse déçue mais patiente. Eli Wallach est drôle en vieux financier pénible manipulé par une starlette. Christopher Walken apparaît juste le temps de MISTRESS (4)se jeter dans le vide. Et De Niro (également producteur du film) cabotine beaucoup, mais sa scène au restaurant lors de laquelle il démonte impitoyablement la personnalité du réalisateur et son scénario, est la plus corrodante du film.

À noter la fugitive apparition de ce cher Ernest Borgnine, assailli dans un parking par nos antihéros qui veulent absolument lui donner leur scénario.

« HOLLYWOOD MISTRESS » vaut un coup d’œil curieux, mais il est à déconseiller formellement aux jeunes cinéastes en herbe encore pleins d’illusions !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens