Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 17:56

Et si les films des années 80 étaient ceux qui avaient le plus mal supporté l’outrage des ans ? En revoyant « HAUTE SÉCURITÉ », toutes ses incongruités intrinsèques sautent au visage : LOCKUPla musculature hypertrophiée et absurde de Sylvester Stallone, son brushing impeccable même après six semaines de mitard, la photo très clipée avec ses flots de lumière éclairant des décors enfumés…

Pour ce qui est du scénario, les auteurs ne se sont pas foulés. Ils ont repris celui de « L’ÉVADÉ D’ALCATRAZ » de Don Siegel, qu'ils ont mixé à la sauce « ROCKY » pour un résultat totalement irréaliste et truffé d’énormes invraisemblances. Sly joue un certain ‘Frank Leone’ (clin d’œil à « IL ÉTAIT UNE FOIS DANS L’OUEST » ?) en taule pour une broutille, qui se voit transféré dans le pénitencier de son pire ennemi Donald Sutherland, bien décidé à avoir sa peau. Si Hume Cronyn (« LES DÉMONS DE LA LIBERTÉ ») ou Patrick McGoohan dans le film de Siegel avaient créé des ‘warden’ aussi haïssables qu’inoubliables, Sutherland pas du tout dirigé, se contente du service minimum et connaît quelques dérapages incontrôlés dans le cabotinage. Parmi les seconds rôles, Tom Sizemore amuse en taulard speedé et on aperçoit même très fugitivement notre ami Danny Trejo dans un ou deux plans.

John Flynn a signé plusieurs films intéressants, mais celui-ci porte davantage la griffe de Stallone que du réalisateur en titre. On sourira de la « séquence-montage » où les taulards retapent une voiture, réminiscente des entraînements de Rocky Balboa, on sera gêné par la niaiserie des scènes du début avec Darlanne Fluegel, on pourra se gausser de l’ambiance crypto-gay qui baigne tout le film. Mais hélas, « HAUTE SÉCURITÉ » n’offre aucune surprise dans son déroulement, aucun moment qui rachète sa sympathique ringardise.

 

À NOTER : À ses débuts, Stallone avait fait une figuration – quasiment invisible dans le montage – dans « KLUTE » d’Alan J. Pakula, dont le rôle-titre était tenu par… Donald Sutherland.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans POLAR - FILM NOIR ET ACTION
commenter cet article

commentaires

DANIEL 23/01/2012 17:15

Le prototype meme du navet avec ce que Stallone peut faire de pire!En regardant ce film je me suis demandé s il ne se "foutait" pas carrément du public(en fait je suis meme certain que ce piteux
acteur n a aucun respect des spectateurs).Comment,si on a vu "L évadé d Alcatraz" ou autre grand film de ce genre,peut on commettre ce genre de daube sans se moquer du monde.La seule excuse que je
lui trouve c est certainement son manque de culture,c est sur que "Cobra" est quand meme interdit aux moins de cinq ans! C est aussi l époque ou son ego était aussi imposant que ses muscles et il a
fallu qu il fasse des pieds et des mains pour jouer dans "Cop Land" pour savoir ce qu est un acteur.Devant De Niro,Liotta,Keitel et les autres..pas de droit a l erreur!En a t il retenu les lecons
pour améliorer le maigre talent qu il a??Pas sur!!Bref,pour etre vraiment en haute sécurité au niveau mental,il vaut mieux éviter cette soupe indigeste!!!

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens