Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 08:23

HARRY BROWN (2)Une excellente bande-annonce sur le Web a créé un « buzz » considérable autour de « HARRY BROWN » et donc une grosse attente. La bonne nouvelle, c'est que le film ne déçoit aucunement, et même qu'il dépasse les espérances.

On comprend très vite l’origine du projet : en simplifiant, c'est un remake du « JUSTICIER DE NEW YORK » mais tournant le dos au racolage du film d’exploitation, pour un traitement réaliste à l’Anglaise. La presse britannique a d'ailleurs comparé le film à « GRAN HARRY BROWNTORINO ». Ce qui n’est pas tout à fait juste, car Eastwood jouait de sa propre mythologie sans souci de réalisme, alors que Michael Caine compose un personnage à plusieurs dimensions dans un contexte concret et crédible, à portée universelle.

En ces temps où l’insécurité est exploitée comme arme politique, où la violence se banalise de plus en plus, « HARRY BROWN » est un cocktail explosif et quelque peu dangereux. Il est indéniable que le film procure le même plaisir coupable que le premier « DEATH WISH » de Michael Winner, et que suivre ce retraité-flingueur dans sa croisade est tout à fait jouissif. Les flics sont décrits comme indifférents ou pire complètement nuls, à l’image de cette enquêtrice larmoyante jouée par Emily Mortimer, bien gentille mais incompétente. Aussi quand le dernier rempart contre le chaos est un vieillard souffrant d’emphysème, mais ex-commando de sa Majesté, on ne peut qu’applaudir. L’intelligence du réalisateur est de signer une mise en scène invisible, contrairement aux récents films de « vigilantes » comme « À VIF » ou « DEATH SENTENCE » qui se diluaient dans une stylisation excessive.HARRY BROWN (1)

Triste et glauque comme un Ken Loach, « HARRY BROWN » s’achève dans un bain de sang apocalyptique, digne des grands polars des seventies. Quelques séquences comme celle où Harry va acheter une arme dans un bouge infâme, sont proprement terrifiantes et manipulent insidieusement le spectateur à l’âme la plus charitable. Devant de tels cancrelats, comment ne pas souhaiter que ce bon vieil Harry endosse une panoplie d’exterminateur ?

Il a été dit que Caine trouve dans ce film son meilleur rôle. Il en a eu d’autres, mais il est vrai qu'il est extraordinaire de bout en bout. Émouvant, imprévisible, dangereux, vulnérable, un véritable Batman pour 3ème âge. Un personnage qui restera aussi emblématique de sa carrière que le Carter de « LA LOI DU MILIEU ». À ses côtés, tous les jeunes comédiens jouant les loubards et autres dealers dégénérés sont hallucinants. On en oublie qu'ils jouent des rôles.

« HARRY BROWN » n’est certes pas une œuvre à mettre entre toutes les mains, car sa conclusion ne laisse pas grand espoir de solutions pacifistes aux problèmes de violence des grandes cités… Mais c'est un sacré bon film !

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES FILMS DE MICHAEL CAINE
commenter cet article

commentaires

DANIEL 21/12/2013 14:06

Rien a rajouter aux nombreux commentaires sur "Harry Brown" film magnifique sinon je peux conseiller dans la meme veine un film anglais,donc réaliste,qui s appelle "Le vétéran" sur le retour dans
sa cité d un ancien soldat d Afghanistan".Désabusé,glauque,pessimiste...un film qui mérite le détour.Sinon j ai découvert un polar italien vraiment bien fait de Michele Placido " L ange du mal"
évocation d un gangster celèbre des années 70 et 80 aimé par le peuple malgré son ultra violence qui ferait passer Mesrine pour un enfant de chœur.Placido,traitant le film a travers des faits
rigoureusement authentiques très bien retranscrits,lui aussi ferait passer Olivier Marchal pour un réalisateur de parodies.Du bon cinéma.

Fred Jay Walk 23/12/2013 07:51



Tu me donnes envie de revoir "HARRY BROWN" ! 



VAL 07/06/2012 11:54

Je ne suis pas pressée ;-)

Tant de belles choses à posséder, de DVD à regarder, de livres à lire (j'ai acheté ce matin un bouquin de Bradbury)...Et une seule -courte- vie à chaque fois pour en profiter !

Kinskiklaus 07/06/2012 11:40

VAL, attends leur réeditions (Craignos Monsters). Ils sont épuisés depuis un bail et les prix flambent...

VAL 07/06/2012 11:29

Une rencontre avec Jean-Pierre Putters doit effectivement être un grand moment.
Bon sang, "Les Craignos Monsters" ! Je les acheterais un jour, ces bouquins !

Kinskiklaus 07/06/2012 11:07

Pas ma tasse de thé Richard J.Thompson. Mais c'est entendu qu'on rit franchement devant ses films. Je préfère nettement N.G Mount (Norbert Moutier) dans le genre films fauchés. Et Moutier a le
mérite d'éditer toujours ses propres fanzines, "Monster Bis" qui sont des bibles ultimes pour tous les amateurs de cinéma. Il tient une petite librairie à l'ancienne sur Paris, courez-y.

lemmy 07/06/2012 11:01

De même, faudra le revoir à l'occasion, surtout que j'en ai le blu-ray. Il y a beaucoup de commentaires car c'est le film WWW absolu : un comédien âgé, culte dans ce blog, un film de vigilante
déséspéré et un excellent film.

Ah, kinskiklaus, Putters et ses craignos monsters... J'ai récemment acquis le coffert dvd des films de Richard J. Thomson, films produit par Putters. Je suis pas prêt de les voir, mais je suis
content de les avoir.

Kinskiklaus 07/06/2012 00:03

Incroyable le nombre de commentaires sur ce post! Pour ma part j'ai vu "Harry Brown", je dirai que c'est une bonne série B mais ça ne va pas au delà. Trop de clichés. Mais je ne me suis pas ennuyé
une seule seconde lors de la projection, et ce n'est pas si courant! Petite parenthèse pour VAL, concernant "Mad Movies", je me suis entretenu avec Jean Pierre Putters himself, son historique
fondateur, il y a de cela trois mois et j'en garde un grand souvenir!

Corey 06/06/2012 23:12

Je viens de le voir, difficile d'écrire quelque chose de cohérent à chaud, car j'en suis encore tout chamboulé ! Mais je vous rejoins dans vos commentaires, c'est un grand film, une vraie claque !

Fred Jay Walk 07/06/2012 08:34



Oui. Je commence à l'oublier un peu. Il est temps de le revoir !



VAL 18/03/2012 19:26

Ok, Dino. Je suis d'accord avec toi au sujet de WWW, et puis ce ne serait pas très malin de ma part de jouer les "extremistes" (même si je n'ai pas toujours été très tendre sur certains
commentaires !).
J'aime parler de choses et d'autres avec des personnes intelligentes et posées, cela me change des commentaires sur la page "actualités" de mon FAI.

Dino Barran 18/03/2012 18:52

Pas de problème VAL. Ce qui est appréciable sur le blog de Fred, c'est que chacun exprime son avis avec respect d'autrui et modération, même s'il y a désaccord. Hormis de temps à autres quelques
énergumènes qui ne s'attardent pas.
Donc je respecte totalement ton point de vue. Mais justement, ce chapitre ainsi que quelques autres lignes constituent ce que j'ai personnellement jugé moins intéressant dans ces entretiens.
J'aurais préféré que d'autres sujets soient abordés.
C'est un point de vue personnel.

VAL 18/03/2012 18:05

Mon cher Dino, je reviens sur ta critique du livre de D. Varrod pour aborder le côté "politique" : l'auteur parle effectivement politique, donnant dans la préface des indices sur ses convictions,
mais hormis quelques allusions et surtout le chapitre 8 ("votez pour moi") qui donne surtout une idée des opinions politiques d'Eddy Mitchell (pas aussi floues et contradictoires à mon avis), ce ne
semble pas un livre très "politique".
J'éspère ne pas lancer de polémique, de toute façon, je suis appolitique (ceci expliquant peut-être cela).

VAL 18/03/2012 15:00

Dino, mon enthousiasme au sujet du livre de Varrod vient certainement du fait que je ne connaît jusqu'ici que le chanteur Eddy Mitchell, éventuellement l'acteur, et que découvrir une partie de sa
vie m'interessait beaucoup.
J'aprécierait de découvrir les livrets dont tu parle, si l'occasion m'est donnée d'avoir l'intégrale CD en question.
Tu as raison sur la dissolution des Chaussettes Noires, pas assez expliquée, mais je pense que le mieux serait que notre rocker prenne lui-même la plume pour raconter sa vie...

DANIEL 18/03/2012 14:48

Passionnant le com de Dino au point de vouloir en savoir plus..Je ne sais pas si Eddy Mitchell est une personnalité interessante,ne le connaissant pas assez,mais j espérais que ce livre fourmille d
anecdotes non pas sur ses films(bof)mais plutot sur sa vision du nouveau cinéma américain et surtout quelques anecdotes sur ses films cultes et l influence que cela a pu lui apporter pour son
travail d acteur le tout avec son humour inimitable.Alors attendons le documentaire mais pour le livre..Dino m a convaincu,très peu pour moi.

Fred Jay Walk 18/03/2012 15:38



Bientôt le biopic "EDDY" ?



Dino Barran 18/03/2012 14:27

Aucun rapport avec H. BROWN, mais le bouquin de Didier Varrod sur Monsieur Eddy m'a déçu, chère VAL.
Varrod met de la politique jusque dans son potage et zappe sur des tas d'éléments intéressants (musicaux et cinématographiques) de la vie d'Eddy. Les années 60 sont survolées. Rien par exemple sur
la dissolution des Chaussettes Noires. Peu de choses sur sa galère entre 71 et 74. Par ailleurs, rien sur Ribes et Jessua, très peu de choses sur Wenders et Tavernier.
Ces journalistes gauchistes font des livres d'entretiens qui ne sont que de longs articles superficiels et préfèrent faire parler de sujets aussi profonds que la mort ou la politique. Or l'idée que
Monsieur Eddy se fait de la mort ne m'intéresse pas tellement, pas plus que ses idées politiques souvent confuses et contradictoires.
Les livrets (non signés) qui accompagnaient l'intégrale en CD "EDDY MITCHELL SESSIONS" étaient beaucoup plus intéressants que le bouquin de Varrod.

VAL 13/03/2012 17:19

Merci, Lemmy ! J'avais lu un article dans Mad Movies.
Oui, il m'arrive de lire Mad Movies, un des meilleurs (LE meilleur peut-être) magazines de cinéma.
Je ne m'interesse nullement au films d'horreur, je ne suis pas trop fan de fantastique ou de SF, pourtant j'adore me marrer à lire les "modules lunaires" le Fantastic Guide et les appartés de la
section "petites annonces".
Quant aux articles, bien sûr, ils sont rédigés par de vrais fans, et ça se sent.
Je doit dire que quand je suis tombée sur WWW, j'ai cru que ce blog avait été crée par un membre de Mad Movies, tant l'humour et le style s'en rapprochaient.

Fred Jay Walk 13/03/2012 20:31



Sympa. J'aime bien aussi "MAD MOVIES", même si je regrette parfois leur maquette pas toujours super lisible... Mais ils ont gardé un bon esprit et aiment un
cinéma délicat et de bon goût.



lemmy 13/03/2012 15:18

Val, le téléfilm en question est le génial "Homecoming" ("Vote ou crève" en vf), un épisode des "Masters of horror" réalisé par Joe Dante.

Fred Jay Walk 13/03/2012 20:32



Ah ? C'est bien, ça ?



valcogne 13/03/2012 12:36

Pour ceux qui aiment Michael Caine, n'oubliez pas de voir sa prestation dans: "Les fils de l'homme"! Et puis dans "Ipcress, danger immédiat", au hasard.

VAL 13/03/2012 08:37

Bon, tu doit avoir raison, mais...
Ceci-dit, il y a un film de zombie que j'aimerais bien voir: en fait, c'est un téléfilm montrant des soldats de la Guerre du Golfe qui sortent de leurs tombes pour...aller voter !
Désolée, je ne me souvient plus du titre, ni du réalisateur ; mais le côté subversif me plait bien.

Ce que j'aime, c'est "La Momie" avec Boris Karloff (c'est quand-même une histoire de mort-vivant, non ?)

VAL 13/03/2012 07:43

Un film de zombie ? Sans moi...Je préfere "Bambi".

Fred Jay Walk 13/03/2012 08:19



Tu sais Val, un bon film de zombies comme "L'ARMEE DES MORTS" ou "SHAUN OF THE
DEAD"... Enfin, ce que j'en dis...



lemmy 13/03/2012 01:04

Il est vrai que "Bambi" peut être traumatisant. En tout cas, ça a marqué de nombreuses générations. Pour moi, mon "Bambi" est "Day of the living dead" de Romero...

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens