Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 09:21

GUERRE ET PAIX (1)L’œuvre-somme de Tolstoï a souvent été adaptée au cinéma ou à la télévision. La version en minisérie de la BBC tournée en 1972 passe pour être une des plus réussies, en GUERRE ET PAIXparticulier grâce au choix du jeune Anthony Hopkins dans le rôle de ‘Pierre’.

Superproduction anglo-italienne, le « GUERRE ET PAIX » de De Laurentiis est un énorme pudding tourné de façon académique par King Vidor et plombé par des erreurs de casting fatales : À 50 ans, Henry Fonda joue un personnage qui en a au moins vingt de moins. Affublé d’une perruque discutable, d’unGUERRE ET PAIX (2) maquillage trop voyant, il est pourtant le seul à être crédible, voire émouvant dans le rôle de cet idéaliste tourmenté et naïf. Son regard est par instants d’une incroyable pureté. Audrey Hepburn est excessivement minaudante – là encore, parce qu'elle est trop âgée pour son rôle – et finit par rendre son personnage irritant et puéril. Mel Ferrer semble absent, Vittorio Gassman est absurdement casté (tellement italien !) en officier séducteur et Herbert Lom compose un Napoléon à l’extrême limite de la parodie.

Ce qui sauve le film et le rend parfois intéressant, c'est la beauté des décors et des costumes, la splendeur de la photo de Jack Cardiff et une certaine ampleur dans les séquences de bataille ou d’exode. Mais on n’a jamais la sensation d’être en Russie (et pour cause, le film fut tourné à Cinecittá et en Yougoslavie !) et le film s’enlise gravement dans son dernier tiers, surtout lors de la retraite des armées napoléoniennes, qui semble ne jamais finir. Pour mieux nous faire partager leur calvaire ?

GUERRE ET PAIX (3)

« GUERRE ET PAIX » apparaît donc comme un ‘digest’ du monument littéraire de Tolstoï, une sorte de gros « best of » manquant cruellement d’authenticité. En fait la seule chose qui ait réellement l’air russe dans ce film, c'est encore la trogne d’Oscar Homolka !

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES FILMS DE HENRY FONDA
commenter cet article

commentaires

Dino Barran 10/08/2011 17:10


Cher Fred, t'est-il possible de jeter un oeil sur la version "soviétique" de Serguéi Bondartchouk ? Dans mon souvenir, elle était particulièrement réussie et russe !
La débauche de moyens (indispensable pour l'adaptation du roman) liée notamment à l'emploi de l'armée rouge en faisait un film particulièrement spectaculaire - un critique avait d'ailleurs salué
cette production d'un "salut les kopecks !"
Mais bon, je n'ai pas revu ce film depuis 44 ans.


Fred Jay Walk 10/08/2011 17:23



Je tâcherai... Mais l'année prochaine. Un "GUERRE ET PAIX" par an me paraît suffisant !



claude kilbert 10/08/2011 16:04


En Belgique on trouve ce conffret dans les librairies de haute gammes (pas la FNAC évidement).
Lom est très bien dans le rôle d'un nabot mégalo, non?


claude kilbert 10/08/2011 10:54


Il était bien le bon Herbert en Napo, je vous trouves trop critique envers son rôle! C'est la seule chose à sauvé dans ce machin, c'est vrai le tvdrama de la BBC était vraiment une réussite, on
trouves d'ailleurs le coffret dans les bonne boutiques de DVD.


Fred Jay Walk 10/08/2011 11:09



Il est toujours bien, Lom. C'est le concept de son Napoléon qui est idiot dans "GUERRE ET PAIX", une sorte de nabot mégalo et
boudeur (il faut le voir tirer la tronche dans son traineau, pendant la retraite !).


J'ignorais que la version BBC était trouvable en dehors de l'Angleterre.



Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens