Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2013 6 23 /02 /février /2013 09:08

Coécrit, coproduit par John Cusack qui tient le personnage principal et a donné un rôle à sa sœur Joan ainsi qu’à divers membres de sa famille, « GROSSE POINTE BLANK » a tout du ‘vanity project’ de star à la mode. Mais heureusement, sa singularité évite une trop grande complaisance, même si l’omniprésence de l’acteur peut irriter par instants.GPBLANK

C'est une sorte de greffe contre-nature entre la comédie dramatique à la Lawrence Kasdan et les films de ‘hitmen’ à la John Woo. Un tueur à gages en proie au doute existentiel revient dans sa ville natale pour assister à la fête des anciens du lycée et retrouve son ex-copine dont il est toujours amoureux.

Le film fonctionne par son humour pince-sans-rire, ses bouffées d’émotion et une justesse dans l’étude de caractères. Mais le mélange de genres a du mal à se faire réellement. Les fusillades apocalyptiques ont toujours l’air incongrues et brisent un ‘mood’ général plutôt mélancolique. Même chose pour les seconds rôles comme Dan Aykroyd en vieux tueur syndiqué, Alan Arkin en psy terrorisé ou Hank Azaria en agent de la CIA pas futé, qui jouent sur le ton de la grosse parodie. Tout cela laisse la sensation d’un cocktail qu’on n’aurait pas suffisamment mélangé et dont on sentirait trop le goût de chaque ingrédient sans qu'ils ne s’harmonisent.

Cusack est très bien en ‘mechanic’ à l’étrange comportement sincère et candide, tout de noir vêtu. Il a d’excellentes scènes avec sa mère à l’hospice par exemple et avec la piquante Minnie Driver. Mais il a tout de même tendance à se regarder jouer et à s’écouter parler, ce qui plombe souvent le rythme du montage.

Au bout du compte, « GROSSE POINTE BLANK » laisse sur un sentiment mitigé, mais parvient envers et contre tout à faire entendre sa petite musique. Ce qui après tout, n’est déjà pas rien.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans POLAR - FILM NOIR ET ACTION
commenter cet article

commentaires

Patrick 24/02/2013 20:33

un film raté, je crois même que je ne l'ai pas regardé jusqu'au bout

Dino Barran 24/02/2013 16:43

Cher Fred, le jeu de mots du titre, qui renvoie à une oeuvre que nous considérons comme remarquable, n'a-t-il pas contribué à ton indulgence pour ce film ?

Fred Jay Walk 24/02/2013 17:12



Possible.


Surtout l'effort demandé pour faire ce jeu de mot : il a fallu nommer le héros Martin Blank et que sa ville natale soit Grosse Pointe. Tout ça pour un jeu de mots pas spécialement drôle avec
"POINT BLANK". Méritoire !



Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens