Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 18:47

GENGHIS KHAN (1)Henry Levin est plutôt connu pour ses westerns. Aussi a-t-il tourné « GENGHIS KHAN » comme l’avait fait John Farrow dix ans plus tôt avec l'inénarrable « LE CONQUÉRANT » : comme un GENGHIS KHANwestern !

Le film démarre bien, très kitsch évidemment, mais bien rythmé, truffé d’acteurs qu’on aime et fleurant bon la grande aventure. Temudjin est présenté comme une sorte deGENGHIS KHAN (2) Spartacus mongol. À l’arrivée des barbares en Chine, les choses se gâtent et le scénario s’enlise inexora-blement dans le bavardage, les complots de palais, l’érotisme pseudo-exotique. Sans parler des numéros hallucinants de James Mason et Robert Morley (en empereur chinois !), qui se sont fait la tête de Fu-Manchu et jouent comme Michel Leeb.

Le décor de la cité impériale, bricolé en Yougoslavie fait penser au village Astérix et « GENGHIS KHAN » perd peu à peu le petit crédit qu'il avait acquis lors de son premier tiers.

Reste qu’un film avec Telly Savalas, Woody Strode et Eli Wallach à son générique ne peut GENGHIS KHAN (3)pas être complètement mauvais : le premier en Tartare chaud-lapin, le second en esclave muet et d’ethnie indéfinie qui passe tout le film torse-nu, même s’il pèle visiblement de froid et le troisième en souverain corruptible. Ils sont toujours amusants à regarder. Omar Sharif (pas aussi mal casté que John Wayne dans la version de ’56) et Françoise Dorléac forment un couple peu palpitant et Stephen Boyd est aussi détestable qu'il le fut dans « BEN-HUR » en nemesis increvable.

GENGHIS KHAN (4)

Typique de son époque, cette superproduction multinationale a sombré corps et biens dans l’oubli. L’amateur indulgent pourra retenir une séquence de viol bien filmée et assez pénible, des séquences de bataille d’une belle ampleur. Les autres se contenteront de rigoler de bon cœur pendant les scènes où James Mason avec son dentier et ses yeux bridés, joue les ambassadeurs matois. Ce grand comédien n’avait vraiment peur de rien !

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans A LA FRONTIERE DE L'OUEST
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens