Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 08:21

FARGOPourquoi « FARGO » est-il un chef-d’œuvre ? Pourquoi, alors qu'il raconte une série de meurtres perpétrés par une bande d’imbéciles dans un coin paumé du Minnesota, atteint-il à l’universel de la fable ? Et pourquoi y revient-on régulièrement, en y trouvant toujoursFARGO (5) quelque chose de nouveau à découvrir ?

Mystère. Mais c'est un fait. Dans ce trou perdu, FARGO (1)les « locaux » sont tous extrêmement courtois, tout le monde parle en phrases toutes faites (« Oh, Yah ? », « Super ! », « Thanks a bunch »), ce qui ne les empêche pas – au contraire ? – d’être pour la plupart de dangereux psychopathes, des abrutis décervelés. Même l’héroïne, ‘Marge’, une femme-flic enceinte jusqu'aux yeux n’est pas bien futée, mais au moins possède-t-elle un solide bon sens qui la place au-dessus de la mêlée.

FARGO (3)

Dans cet univers enneigé ou les habitants ont tous des noms à consonance suédois, les frères Coen réinventent le polar. D’une intrigue toute bête (un petit escroc à deux balles FARGO (2)organise le faux kidnapping de sa femme pour soutirer de l’argent à son riche beau-père), ils dérapent dans le surréalisme. Ils se permettent tout : des séquences franchement ‘gore’ qui parviennent à faire rire, des digressions à peine croyables comme ce déjeuner de Marge avec un ex-copain de lycée japonais mythomane, qui ne sert à rien dans le scénario (à part nous réjouir) et tout fonctionne à 200%. On contemple les protagonistes comme de vilains insectes dans un bocal, mais la suprême élégance des auteurs est de ne pas les rendre odieux ou répugnants. Ils sont comme ils sont… Comme nous sommes ?

Le film doit beaucoup à son casting. D'ailleurs, la plupart des comédiens y trouvent leurFARGO (4) meilleur rôle : Frances McDormand en état de grâce, crée une Marge inoubliable, placide, déterminée, pas compliquée. Elle fait juste son job avant d’aller rejoindre son gros mari chauve à la maison et se bâfrer en attendant l’accouchement. Grand personnage ! William H. Macy est fabuleux d’incompétence, de poisse, d’obstination suicidaire, à mourir de rire. Steve Buscemi et Peter Stormare, grandioses, jouent les kidnappeurs à moitié dégénérés. Jusqu'aux plus petits personnages (les deux « pouffes » interrogées par Marge), c'est un délice de chaque instant.

Il faudrait parler aussi de la BO lancinante et anxiogène, qui fait souvent contrepoint avec les images, de la virtuosité de la mise en scène dans des séquences comme le triple meurtre du début. C'est, avec « BARTON FINK » et « THE BIG LEBOWSKI », la grande réussite des deux frères. Oh, yah ? Yah, yah…

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES FILMS-CULTE DE "WWW"
commenter cet article

commentaires

Dino Barran 02/02/2013 15:23

Une fois de plus, cher Fred, tu as tout dit et tu l'as bien dit. C'est un peu décourageant.
FARGO et THE BIG LEBOWSKI sont deux petits chefs d'oeuvre. Pourquoi petits, d'ailleurs ? Je suis plus dubitatif vis-à-vis de BARTON FINK que je ne suis pas sûr d'avoir suivi jusqu'au bout tellement
ce film était lent.
Une petite nuance sur ton appréciation des personnages : Stormare est un psychopathe odieux, voire répugnant. Pour le reste, FARGO est une petite merveille d'humour noir. Seule trace d'émotion : le
désarroi de Macy en face de son fils désemparé par la disparition de sa mère. Là, d'un coup, le spectateur se sent mal à l'aise. Quel talent !
AVEC NO COUNTRY FOR OLD MEN, les Coen sont presque parvenus à se hisser au niveau de FARGO et LEBOWSKI. Mais il y manquait l'humour. Bien que réussi, BURN AFTER READING laissait un peu sur sa faim.
Ne revenons pas sur TRUE GRIT, sympa mais inutile. On a envie de dire aux frangins de se dépêcher de retrouver leur inspiration des années 96/98.

volodiabirukov 02/02/2013 13:18

J'adore les frères Coen (j'ai vu tous leurs films), mais Fargo reste mon préféré. En y réfléchissant bien, je pense que c'est grâce au casting. Des comédiens épatants de bout en bout. J'ai une
certaine tendresse pour les 2 kidnappeurs abrutis, au QI d'une moule.

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens