Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 13:33

LAURENTIIS RIPDe « LA STRADA » de Fellini aux sequels du « SILENCE DES AGNEAUX » en passant par « GUERRE ET PAIX » avec Henry Fonda, « BARABBAS », « BARBARELLA », plusieurs Bronson dans les seventies, « L’ARGENT DE LA VIEILLE », « SERPICO », « RAGTIME » ou « CONAN LE BARBARE », Dino de Laurentiis a produit pas loin de 170 films depuis sa production à Rome.

Mogul à l’ancienne, personnage haut-en-couleurs, il vient de mourir à l’âge de 91 ans. R.I.P.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LE CARNET NOIR
commenter cet article

commentaires

Marc Provencher 27/01/2011 02:20


Sa carrière italienne fut extraordinaire, sa carrière américaine... un peu moins. Dino de Laurentiis a pris un des plus grands risques financiers de l'histoire du cinéma : malgré l'immense succès
du 'Pigeon' de Monicelli en 1958 (produit par Franco Cristaldi), il était en effet très risqué de jeter tout cet argent dans 'La Grande Guerre' du même réalisateur, une fresque tragicomique à grand
déploiement sur la Première Guerre mondiale ; d'autant que le film fut attaqué avant même le premier tour de manivelle. LA GRANDE GUERRA a coûté très cher... mais a rapporté au centuple et est
considéré aujourd'hui, avec raison, comme un chef-d'oeuvre de la comédie à l'italienne. C'est ce genre de producteurs - le jeune De Laurentiis en 1959 - qui manquent le plus au cinéma
d'aujourd'hui. Les producteurs prennent moins de risques, même 'calculés', et les possibilités du cinéma populaire (ou 'commercial') de traiter tous les sujets s'en trouvent sérieusement diminuées.


Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens