Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 18:02

2 HOMMES OUEST (1)« DEUX HOMMES DANS L’OUEST » n’a rien, mais vraiment rien d’un film de Blake Edwards. C'est un western qui s’inscrit dans la veine réaliste des seventies, après « WILL PENNY, LE SOLITAIRE » ou « LA POUSSIÈRE, LA SUEUR ET LA POUDRE », mais dans un2 HOMMES OUEST style légèrement abâtardi d’esthétisme à la mode de l’époque : ralentis, fondus-enchaînés, etc.

Le film est long, lent. Trop long et trop lent. Mais peu à peu on devine ce qu’a voulu faire ressentir le réalisateur. Le dérisoire de tout cela. Pas tant de l’histoire qu'il raconte, que de la mythologie ‘western’ dans son ensemble. Les personnages ont toujours l’air minuscule dans l’immensité des paysages, il faut 2 HOMMES OUEST (2)chevaucher des jours et des jours avant de tomber sur une ville. Tous les poncifs du genre sont retournés comme des gants : le hold-up d’une banque se fait tranquillement, sans violence, avec courtoisie. Les deux protagonistes n’ont rien de héros, ce sont des cowboys pas bien malins, condamnés à une vie d’errance et dont les pauvres rêves (avoir un ranch, comme d'habitude !) sont clairement bidons. Quant aux justiciers, ce sont des fils à papa dont la seule motivation est de ne pas décevoir leur géniteur. Même post-mortem.

Cela ne rend pas le film très palpitant, mais en opérant par touches subtiles, impressionnistes, Edwards donne une épaisseur humaine à son Far-West. William Holden2 HOMMES OUEST (3)qui rappelle énormément ce qu'il fut dans « LA HORDE SAUVAGE » – fait bien plus vieux que son âge. Son visage abimé, sa silhouette alourdie apportent une belle émotion à son cowboy fatigué. Ryan O’Neal en fait un peu trop dans l’hyperactivité systématique. Karl Malden est très bien en rancher bourru dont les fils sont joués par les excellents Tom Skerritt et Joe Don Baker. Ce dernier est particulièrement intrigant en gros garçon indolent et non-violent, lancé dans une chasse à l'homme qui ne le concerne pas.

« DEUX HOMMES DANS L’OUEST » contient de très jolis moments, mais son manque de rythme et certaines facilités de mise en scène lui ont donné un petit coup de vieux. Quoiqu’il en soit, pour sa seule visite dans l'Ouest, Blake Edwards n’a pas démérité.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans WESTERNS U.S. ET ITALIENS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens