Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 07:08

« DEUX FILLES D’AUJOURD'HUI » raconte en une succession de flash-backs, les retrouvailles de deux anciennes colocs londoniennes, après six ans de séparation. À peu près équilibrées et intégrées à la société, elles se remémorent leur amitié, à l’époque où elles étaient encore des laissés-pour-compte névrosées, défigurées par les tics nerveux et/ou les maladies de peau.2 FILLES

Alors que l’une passe le week-end chez l’autre, elles croisent des personnages de leur passé commun. Mais peut-être cela ne se passe-t-il que dans leur imagination ? Comme d'habitude, Mike Leigh nage entre plusieurs eaux : l’ultra-réalisme documentaire, l’humour tendre ou cruel (ou les deux en même temps !), la joie de vivre et l’infinie tristesse.

Et comme toujours, il pose sa loupe sur des individus singuliers, presque repoussants, dont il dévoile progressivement l’humanité et la tendresse, jusqu'à les rendre proches et presque intimes.

Lynda Steadman et la regrettée Katrin Cartlidge sont formidables, assumant sans aucune vanité ces rôles ingrats et à fleur de peau. Constamment au bord du fou-rire et de la crise de larmes. À leurs côtés, tous les seconds rôles existent totalement. À commencer par ce gros garçon inadapté, les yeux toujours mi-clos, incapable d’achever la moindre de ses phrases : une plaie ambulante ! Andy ‘Gollum’ Serkis est très bien dans une séquence où il fait visiter son appart aux deux filles.

Moins « choral » que les chefs-d’œuvre de Mike Leigh, ce petit film à la structure flottante, pose délicatement le doigt sur un mystère impossible à définir ou expliquer, nommé l’amitié.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans MADE IN UK
commenter cet article

commentaires

Réda 28/05/2012 17:12

C'est un des films de Mike Leigh qui m'a le plus touché.

Votre description je la trouve certes intéressante, cela dit je voudrais ajouter l'extrême mise en contraste entre le vieux garçon anxieux nerveux malheureux jusqu'à l'implosion et la projection de
son malheur personnel sur le monde, notamment au travers du complotisme 666, tandis que la fille, son élève d'auto-école, est parfois elle aussi repoussante de glousseries perpétuelle, elle sourit
et se marre à tout bout de champ, une sorte d'imbécile heureuse ! les deux personnages qui entretiennent la tension sont tous deux poussés à l'extrême de leurs tendances.
La fin est sublimement et cruellement amenée, lorsqu'on découvre qu'il la désirait, mais semble-t'il a t'il fait l'erreur de vouloir lui enlever son sourire, sa joie de vivre, et lui faire aimer
son malheur, qu'elle le comprenne psychologiquement et politiquement.
Gros raté pour la séduction, ne jamais parler politique avec une femme qu'on veut porter à son plaisir ! principe de base pourtant !...

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens