Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 22:48

DELTAFORCE (3)En 1977, Menahem Golan réalisait « OPÉRATION THUNDERBOLT », un des trois films DELTAFORCE (2)consacrés au raid israélien sur Entebbe. Pourquoi a-t-il ressenti le besoin d’en faire un quasi-remake (la réalité historique en moins) dix ans plusDELTAFORCE (1) tard ? Car tout sonne faux dans « DELTA FORCE ». Tout est confit de clichés, tout est bidonné, prévisible, jusqu'à la BO d’une ringardise à faire dresser les cheveux sur la tête.

Pour traiter d’un détournement d’avion de ligne sur Beyrouth par des terroristes palestiniens, Golan engage un casting de has-beens vétérans des films-catastrophe et tente de crédibiliser son film avec de grands noms comme Lee Marvin et – encore plus incongru – Hanna Schygulla qui a bien du DELTAFORCEmérite d'avoir survécu à ce rôle complètement grotesque d’hôtesse de l’air allemande qui essaie de faire sa mea culpa pour les nazis. Ainsi, alors que les pauvres Martin Balsam (qui tenait rigoureusement le même rôle dans un des téléfilms sur Entebbe !)Robert Vaughn, George Kennedy, l’inévitable Shelley Winters ressortent leur vieille routine d’un œil blasé en pensant au chèque, le premier rôle est tenu par le décourageant Chuck Norris. Il faut l’avoir vu en ‘commando’, avec ses cheveux longs et sa barbe, sa moto lance-roquettes, ses poses guerrières et son regard vide. Seul Robert DELTAFORCE (4)Forster semble faire son travail avec un tant soit peu de sérieux. Il est étonnamment crédible en leader des terroristes, même si le rôle est écrit avec un total manichéisme. Au moins ne se ridiculise-t-il pas. Enfin... Pas trop. 

Quant à Marvin, seule et unique raison d’avoir vu « DELTA FORCE » jusqu'au bout, disons qu'il n’a hélas, pas réussi sa sortie. C'est en effet son dernier film et il faut beaucoup d’indulgence et de crédulité pour imaginer une seconde que l’U.S. Army enverrait un vieillard aussi délabré physiquement pour mener une attaque commando. On est tout de même content de le revoir une dernière fois et d’entendre cette voix inimitable beugler ses ultimes ordres à ses troupes. La multitude de personnages et d'actions parallèles fait qu'on ne le voit pas très souvent... 

Malgré sa débauche de moyens, sa pyrotechnie élaborée, « DELTA FORCE » est un vrai, un pur nanar. Durant toute la projection, on ne cesse de penser à « Y A-T-IL UN PILOTE DANS L’AVION ? », tant le film de Golan frise involontairement le pastiche.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES FILMS DE LEE MARVIN
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens