Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 08:05

CARRADINE D (1)Aîné des nombreux rejetons du grand John, David Carradine fut le parfait représentant de la ‘Flower generation’ et promena sa silhouette de rebelle indolent, hébété de cannabis dans la série TV « KUNG FU » dans laquelle il est le moine chinois Kwaï Chang Caine errantCARRADINE D (3) dans l’Ouest sauvage, où il professe l’amour de son prochain. Empâté et vieilli, David retrouvera le personnage transposé à l’époque contemporaine dans la série des années 90 « KUNG FU : LA LÉGENDE CONTINUE ».

CARRADINE DComédien au jeu volontiers catatonique, Carradine s’est perdu corps et biens dans d’innommables séries Z, mais compte quelques fleurons à sa très longue filmo (pas loin de 230 titres !) : l’Indien spolié dans « LE CLAN DES McMASTERS », l’époux manchot de Jean Seberg abattu par « MACHO CALLAHAN », un des hors-la-loi dans « UN HOMME FAIT LA LOI » et « LA VENGEANCE DU SHÉRIF », le syndicaliste crucifié de « BOXCAR BERTHA ».

Il joue le coureur tout de cuir vêtu dans « LES SEIGNEURS DE LA ROUTE », trouve même CARRADINE D (2)des rôles « sérieux », même s’ils demeurent minoritaires : le chanteur Woody Guthrie dans « EN ROUTE POUR LA GLOIRE ! », le trapéziste juif de « L’ŒUF DU SERPENT » (d’Ingmar Bergman, quand même !), le bandit Cole Younger dans « LE GANG DES FRÈRES JAMES ». Il apparaît en trafiquant karatéka dans « ŒIL POUR ŒIL », en sauveteur barbu de « SAUVEZ LE NEPTUNE ! », en flic cool dans « ÉPOUVANTE SUR NEW YORK » et un justicier de quartier dans « ARMÉS POUR RÉPONDRE ».

Avec les eighties, David poursuit sa curieuse carrière dans les nanars futuristes de Roger Corman et les films de guerre fauchés, avec de temps à autres un bref retour aux gros budgets tel « COMME UN OISEAU SUR LA BRANCHE » où son apparition en hippie grisonnant n’a rajeuni personne. On le revoit en vampire en quête de rédemption dans « SUNDOWN : A VAMPIRE IN RETREAT », en marin dans « LES NAUFRAGÉS DU PACIFIQUE ».

En 2003, il est – très momentanément – ressuscité par Quentin Tarantino qui lui offre le rôle-titre de « KILL BILL » où Carradine est un caïd menacé par son ex. À noter qu'il n’apparaît vraiment que dans la 2ème partie.

Dans le rayon curiosités, il joue une… marâtre dégénérée dans le très crapoteux film-culteCARRADINE D (4) « SONNY BOY ».

David Carradine apparaît dans trois ‘caméos’ non mentionnés au générique : dans « MEAN STREETS » en client d’un bar assassiné dans les WC (par son propre frère Robert !), « LE PRIVÉ » en taulard et dans le film français « JE TE TIENS, TU ME TIENS PAR LA BARBICHETTE » de Jean Yanne.

David Carradine réalise les très ‘underground’ « MATA HARI » et « AMERICANA » et écrit ses mémoires, le décevant « ENDLESS HIGHWAY » en ‘95.

On le retrouve pendu dans sa chambre d’hôtel à Bangkok, en 2009.

À la TV, David campe un hors-la-loi dans « LE VIRGINIEN », un voyou soupçonné d’être un serial killer dans « THE ALFRED HITCHCOCK HOUR », tient le rôle de « SHANE » créé au cinéma par Alan Ladd, le temps d’une courte série, joue un chanteur de folk song dans « L’HOMME DE FER », le shérif ripou dans « HIGH NOON, PART 2 : THE RETURN OF WILL KANE », le pistoléro de légende dans « MR. HORN » (que joua Steve McQueen au cinéma), le rôle-titre de « GAUGUIN THE SAVAGE », un très sadique Sudiste dans « NORTH & SOUTH », il tient la vedette d’un « AMAZING STORIES / HISTOIRES FANTASTIQUES », apparaît avec son père et ses deux frères dans « L'HOMME QUI TOMBE À PIC », dans le rôle du père dans la série « LARGO WINCH ». Il apparaît (plus ou moins) dans son propre rôle dans un « MÉDIUM ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES ACTEURS CULTE DE "WWW"
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens