Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 17:22

CUSTER (1)Il ne faut surtout pas aborder « CUSTER, L'HOMME DE L’OUEST » comme un ‘biopic’ sérieux et documenté sur le célèbre tueur d’Indiens. C'est plutôt une grosse BD bariolée, fourre-tout, utilisant ce mythe de l’Histoire américaine comme prétexte à séquences CUSTER (3)spectaculaires. À vrai dire, le film n’est parfois qu’une bande-démo pour le CinéRama : on a CUSTERquand même droit à trois descentes en caméra subjective ! Flanc de montagne, torrent, train, tout y passe. Ne manque plus qu’un Grand-8 !

Alors bien sûr, on est déçu de voir Robert Siodmak petit maître du ‘film noir’ se perdre dans cette entreprise et tenter de donner une cohérence à ce scénario informe. La moitié des séquences ne sert à rien. Ainsi Robert Ryan apparaît-il pendant quelques minutes en déserteur bon-vivant qui finit fusillé, sans que l’on sache très bien ce qu'il est venu faire là. À part du minutage.

Quant au portrait de Custer lui-même, il est complètement faussé. Les auteurs rejettent la faute de tous ses actes barbares sur le général Sheridan et « Whashington », montrant Custer en brave soldat ne faisant qu’obéir aux ordres, même s’ils lui déplaisent. Difficile à avaler. Fort heureusement, Robert Shaw par son jeu direct et cassant rend « Cheveux Jaunes » plus complexe que cela, et surtout moins sympathique. À ses côtés, Mary Ure (Mme Shaw à la ville) joue sa femme dévouée et Jeffrey Hunter CUSTER (2)bizarrement poivre-et-sel est un officier scrupuleux, servant de bonne conscience. Lawrence Tierney est encore ce qu'il y a de mieux dans le film, campant un Sheridan ambivalent.

« CUSTER, L'HOMME DE L’OUEST » est un curieux film, ne dégageant aucune espèce d’authenticité ou d’émotion. Un patchwork de scènes à faire, d’images à grand spectacle, une débauche de figuration ne donnant que sur le vide. Dommage, car on sent par instants qu’avec un rôle mieux écrit et de vraies scènes à défendre, Robert Shaw aurait pu être un superbe Custer.

 

À NOTER : le film est trouvable à peu près partout, mais soit dans des copies atrocement Pan & Scannées, soit – comme en zone 1 – dans un beau transfert mais en CinémaScope 4/3. Pourtant, une production de cette ampleur…

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES FILMS DE ROBERT RYAN
commenter cet article

commentaires

Patrick 10/08/2012 12:11

J'ai vu ce film (il y a 2 ans) pour Shaw, je l'avais téléchargé, je suis conscient qu'il n'est pas parfait mais malgré tout j'avais bien aimé ce film.

HarryLime 01/01/2011 16:22


J'ai un vague souvenir de cette BD, mais elle n'est pas très "historique" non plus. Elle fait de Custer un ambitieux acoquiné à des politiciens véreux alors que dans la réalité l'ambition politique
de Custer n'est de loin pas prouvé et qu'il dénonça quelques mois avant sa mort dans une commission la corruption de l'administration Grant (une partie des vivres destinées à l'armée US et aux
Indiens n'arrivaient jamais à bon port car elles étaient capté par des fonctionnaires corrompus qui la revendaient à leur profit!). C'est sans doute parce qu'il dénonça de tels pratiques que le
gouvernement lui imputa des ambitions politiques après sa mort (en clair, il a enclenché une bataille très difficile pour faire sa promo personnelle en cas de victoire!)


Dino Barran 01/01/2011 16:04


La vache ! Dans le genre claquer le beignet, ça rigole plus, là. Harry est-il le prof de Duducheman ? Au titre de la caricature, on peut citer aussi le remarquable Custer qui apparaît dans LE
GÉNÉRAL TÊTE JAUNE sous les plumes de Charlier et Gir et le nom d'Allister. Mais ce n'est plus du cinéma. Quoique !


Fred Jay Walk 02/01/2011 10:48



Non, ça ne rigole pas du tout ! Custer semble être un sujet sensible...



HarryLime 31/12/2010 21:06


Non, pas du tout. Celui de Little Big Man est une caricature. Il n'a rien à avoir avec le Custer historique. L'image de Custer a servi a toutes les causes plus ou moins sympathiques. Dans ce film,
par ailleurs très bien, Penn noircit à dessein l'image de Custer et transforme les indiens en gentils sauvages bien sympas. Je vous certifie que les indiens de Black Kettle n'était pas des gentils
gars (massacres de la population civile, pillage, viols, enlèvements, assassinats d'otages y compris des enfants....).A côté, Custer était un angelot. Je vous renvoie si Custer vous interesse au
site francophone qui lui est consacré http://www.custerwest.org/


HarryLime 31/12/2010 14:58


Je viens de voir le film qui existe en Z1 avec VOST français. C'est assez moyen cinématographiquement. Historiquement, c'est plus ou moins fantaisiste. Custer n'était pas l'individu que l'on
présente toujours. Je conseille de lire LITTLE BIG HORN, autopsie d'une bataille légendaire, par David Cornut, sur le sujet. C'est marrant de voir que le scénario du film dédouane Custer d'un
massacre qu'il n'a jamais commis (celui de la rivière Washita, qui fut une bataille en règle gagnée par la Cavalerie de Custer contre des Indiens belliqueux). Dans le film, il assiste du sommet du
colline à un massacre commandité par le général Sheridan. Dans la réalité, il participa directement à une bataille contre des Indiens particulièrement violents. Les scénaristes ne savait pas quoi
faire de cette figure historique. Autant revoir LA CHARGE FANTASTIQUE de Walsh, plus exact historiquement et bien meilleur cinématographiquement.


Fred Jay Walk 31/12/2010 15:38



En fait, le Custer le plus crédible est encore celui de "LITTLE BIG MAN".



Isa (aka) Emma_Peel 24/09/2010 19:26


(SVP, oubliez mes fautes et mes mots manquants. Merci)


Isa (aka) Emma_Peel 24/09/2010 19:23


J'ai cette vision de Brad Pitt dans Troie, sa blonde chevelure enflammée dans le soleil couchant, il ne lui manquait qu'une planche de surf. Mon dieu quelle horreur, je vais en faire des cauchemars
! (c'est pourtant un acteur dont le plus grand respect... mais pas dans ce film là !)

Par contre pour la réalisation, qui ? Pourquoi pas Costner après tout, il connaît déjà le coin ! :D (Ne vous méprenez pas, j'aime bien Costner hein, Dance avec les loups aussi !)

Sérieusement, je ne sais pas... c'est à méditez...


Fred Jay Walk 24/09/2010 19:52



Je sais que je m'avance en terrain miné sur "TROIE", mais Pitt est bien moins ridicule dans la version longue. Est-ce parce que
son narcissisme effréné est mieux justifié comme faisant partie du personnage ? Je ne sais pas, mais il m'a semblé plus intéressant.


Mais le rôle de sa vie demeure celui de "KALIFORNIA".



Isa (aka) Emma_Peel 24/09/2010 18:35


La bravoure serait plutôt, chez les indiens, synonyme d'une certaine sagesse au combat, et de respect. Les indiens reprochaient à l'homme blanc de compter leurs victoires selon le nombre d'ennemis
executés. Les indiens se considéraient vainqueurs s'ils avaient su se montrer tactiquement supérieurs.

Je viens de lire une biographie de Crazy Horse, écrite par un indien pur souche ayant fait des recherches pendant des années sur le héros Lakota. Il développe à plusieurs reprises cet aspect de la
guerre et dit que l'on peut tout à fait considérer Crazy Horse et Patton (c'est l'exemple qu'il prend) comme deux grands chefs guerriers à égalié car tous deux avaient un sens pointu de la
tactique. Reste qu'ils n'appréhendaient pas du tout la guerre de la même façon.

Pour en revenir à Custer, je crois que c'est parce qu'il était justement considéré comme un grand chef qu'il n'a pas été scalpé ?

Tout cela montre bien à quel point finalement on a peu de films sérieux sur le sujet.


Fred Jay Walk 24/09/2010 18:39



Un p'tit biopic de 3 H 20 réalisé par Kevin Costner avec Brad Pitt serait donc le bienvenu ?



Isa (aka) Emma_Peel 24/09/2010 18:17


Un grand 8 en couleurs, ça m'a l'air bien dis donc ! mdr
Faudrait que je vois ça avant de repartir, je vais justement traverser cette partie du monde où des indiens se sont fais massacrés par Custer et son armée. Et pour le "j'ai suivi les ordres, c'est
pas ma faute", c'est un peu "léger"... les nazis disaient ça aussi.


Fred Jay Walk 24/09/2010 18:24



Ce sont les auteurs de ce film-là qui laissent entendre qu'il n'a commis des massacres que par amitié et reconnaissance envers Sheridan. Il y a même une scène où il assiste à un carnage depuis
une colline, l'air dégoûté.



claude 24/09/2010 18:03


Ce qui est curieux, c'est que l'on trouve des témoignages d'Indiens notamment Sitting Bull qui l'ont estimé brave.


Fred Jay Walk 24/09/2010 18:23



Ce n'est pas antinomique. On peut sûrement être un salaud et ne pas manquer de courage.


Le vrai Custer, qui ne ressemblait ni à Shaw, ni à Errol Flynn, ni à la caricature de "LITTLE BIG MAN", était certainement un
ambitieux, un politique, ne cherchant qu'à se faire un nom, par tous les moyens. On en a vu d'autres, depuis !



Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens