Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 08:54

Tout le monde a été ravi d’apprendre que Jeff Bridges avait obtenu l’Oscar pour sa prestation dans « CRAZY HEART » et le plaisir est renforcé par la confirmation qu'il l’a bien mérité. Si le film en forme de ‘road movie’ semi musical n’a rien de révolutionnaire, il est transcendé par la performance de l’acteur qui chante lui-même – et très bien – les nombreuse chansons country et incarne sans pudeur ce presque vieillard insalubre, autodestructeur, gâchant son talent dans l’alcool.

Lent mais jamais ennuyeux, le film ressemble à un remake de « TENDER MERCIES » le film qui valut son Oscar à Robert Duvall (ici coproducteur !), jusque dans les moindres péripéties à peine transposées. Le vieil acteur tient d'ailleurs un petit rôle de patron de bar qui aide Bridges sans jamais le juger.

CRAZY HEART

Le scénario assez habile, amorce des catastrophes comme la mort inévitable du chanteur, la perte du petit garçon au centre commercial, l’accident de break, sans jamais aller jusqu'au bout. C'est une épée de Damoclès constamment au-dessus de la tête du vieux Bad Blake, qu'il a décidé d’ignorer jusqu'à l’extrême limite. En faisant ce choix de la sobriété, l’auteur évite complètement l’écueil du mélodrame.

Film modeste, humain et dépouillé, « CRAZY HEART » est un peu l’aboutissement du parcours atypique de Jeff Bridges. Pour qui l’a suivi depuis « FAT CITY » ou « LE CANARDEUR », il est tout de même très déstabilisant de le découvrir en vieil homme ventripotent à la barbe blanche…

« Tu le sais bien le temps passe, ce n’est rien », disait un autre chanteur.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans A LA FRONTIERE DE L'OUEST
commenter cet article

commentaires

KInskiklaus 17/05/2012 23:16

Ce film, à mes yeux est un régal de bout en bout. Je suis un grand admirateur de l'immense Clint. J'ai mis des années avant de visionner son "Honkytonk man" si félicité par la critique mais si
méconnu du grand public. Lorsque la chose fut faite, j'avais été déçu par Blondin. Film trop prévisible, trop larmoyant. Crazy Heart, film aux nombreuses similitudes a comblé ma deception.
Laissez-vous porter par certaines séquences.

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens