Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 05:52

COPLAN (2)Si on devait donner un exemple de film méritant l’appellation de « curiosité », « COPLAN SAUVE SA PEAU » serait un choix idéal. Premier film du critique/cinéphile Yves Boisset, d'après un roman populaire, c'est un cocktail ahurissant d’éléments qui n’auraient jamais dû se mélanger.

Tourné en Turquie – et on peut dire que le voyage est largement amorti ! – c'est uneCOPLAN (1) espèce d’avatar européen de 007, dans lequel on peut deviner des hommages à « CASABLANCA », « FREAKS », « LES CHASSES DU COMTE ZAROFF » et quelques autres classiques du 7ème Art. C'est COPLANtotalement kitsch et décomplexé, on ne sait jamais si le dialogue emphatique et ampoulé doit être pris au premier degré (sans doute pas !), si tous les acteurs jouent dans le même film. Et quels acteurs ! Autour du fade Claudio Brook, sorte de sosie de Peter Coyote sous tranxène, Boisset a réuni rien moins que Bernard Blier jouant un taxidermiste-agent secret (sic !) un ‘fat man’ à la Sidney Greenstreet dans les films de Bogart, Klaus Kinski qui apparaît dans trois courtes séquences en sculpteur efféminé COPLAN (3)toujours torse-nu, qui s’excite sur une de ses propres statues sous l’œil médusé du héros, deux acteurs « à voix » du cinéma français : Jean Servais et surtout Jean Topart savoureux en flic turc inquiétant. Sans oublier des pin-ups habituées aux copros plus ou moins dénudées.

Le spectacle est assez ahurissant et désarmant. On passe un temps fou à marcher dans de magnifiques décors naturels, à visiter le pays en touristes, on sourit devant cette sympathique bouillabaisse d’influences visuelles, allant du serial aux ‘fumetti’ italiens et on aimerait dire qu’on tient là un film-culte. Mais c'est franchement trop long et le pauvre Brook est un bien piètre espion. Mais c'est à voir malgré tout, parce que c'est définitivement unique en son genre !

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES FILMS DE KLAUS KINSKI
commenter cet article

commentaires

Dino Barran 06/04/2013 15:15

Il faut lire les mémoires de Boisset à propos de l'invraisemblable tournage de ce film. Il explique notamment qu'il n'était nullement question de Coplan dans le synopsis initial. C'est après le
tournage que les producteurs ont eu cette idée saugrenue. Du coup il a fallu postsynchroniser de nouveaux dialogues...

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens