Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 20:57

« GRAN TORINO » avait fait l’unanimité. Pas tant pour ses qualités intrinsèques, ni pour un scénario révolutionnaire, mais parce qu'il marquait en quelque sorte les adieux de l’acteur Clint Eastwood à son personnage-fétiche de dur à cuire macho et mal embouché qui de « l'homme sans nom » à Harry Callahan, avait fait sa gloire et sa fortune. Le final bouclait magnifiquement la boucle. Quelle belle sortie de scène…

CLINT

« INVICTUS », tout le monde l’attendait donc avec bienveillance et s'apprêtant à être conquis d’avance : Clint à la caméra et Morgan Freeman en Mandela ? Comment ne pas aimer ? Bon… La critique – même française ! – fut pour la première fois depuis bien longtemps, un peu mitigée. Positive certes, mais rarement enthousiaste et parfois même un brin condescendante. Trop long, un peu ennuyeux, trop de sport, etc. Mais enfin, c'était Clint et Clint a bien le droit de se faire plaisir de temps en temps. Pas vraiment un faux-pas (‘Malpaso’ en espagnol, nom de la production de Clint) mais pratiquement un coup pour rien.

L’indulgence et l’amour aveugle de la critique envers Eastwood, immuables depuis 25 ans, semblent être mis à rude épreuve avec son dernier opus : « AU-DELÀ ». À peu près tout le monde lui tombe dessus et on sent poindre dans l’opinion une espèce de fatigue. Si c'est pour faire un film par an, il va falloir que Clint choisisse mieux ses scénarios ou les chiade un peu plus. C'est le consensus… On sent les fidèles ébranlés dans les fondations-mêmes de leur idolâtrie. Clint serait-il saisi du même mal que Woody Allen ? Tournerait-il trop ? Tournerait-il… pour tourner ?

Voilà qu’en plein questionnement métaphysique, on nous annonce « J. EDGAR » un biopic consacré à J. Edgar Hoover avec Leonardo DiCaprio, un projet qu’on dirait piqué dans les tiroirs de Scorsese et – ça vient de tomber – un remake (un de plus) de « UNE ÉTOILE EST NÉE » avec… Beyoncé.

Où est passé Clint ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES FILMS DE CLINT EASTWOOD
commenter cet article

commentaires

lemmy 28/01/2011 23:19


Sans compter que Godard lui a dédié son film "Détective".


lemmy 28/01/2011 23:13


Eh bien, je crois que pour Godard, c'était surtout un sacré compliment.


Kinskiklaus 28/01/2011 15:43


Concernant les "bons mots" de Godard, cela s'était produit aux César. Ouaip, sacré JLG.


lemmy 28/01/2011 13:20


Où Godard a-t-il donné des conseils à Clint ?


Fred Jay Walk 28/01/2011 13:51



Aux Césars je crois. Ou à Cannes ? Je ne sais plus. Il lui avait dit en lui remettant un prix : "Soyez vous-même". Sacré JLG !



lemmy 28/01/2011 13:19


A noter quand même que je n'ai pas trouvé cet "Au-delà" parfait, notamment pour sa partie française, dont une séquence - miterrandienne - est assez ridicule (volontairement ?). Pour le reste, Matt
Damon et Bryce Dallas Howard sont remarquables.

"Invictus" m'avait moins touché de par son sujet (l'union retrouvée d'un pays par le sport, triste réalité), mais plus que je le pensais de prime abord.

Pouir kinskiklaus : l'effet que te fait certains films rejettés fait un peu peur ;-) Pour le reste, c'est bien de digresser un peu, surtout quand Kinski est dans le coup. Et j'attends le procahin
Carpenter avec impatience. Et j'ai tendance à considérer Eastwood comme un auteur, qui a s amusique, mais ça ce n'est qu'une question de mots. je ne suis pas un analyste de cinéma.


Fred Jay Walk 28/01/2011 13:52



Clint et Klaus se sont croisés chez Leone... Donc IL Y A un rapport ! 



Kinskiklaus 27/01/2011 23:11


La critique, question épineuse s'il en est. J'en ai fait le tour à droite à gauche. Force est de constater que dans la majorité des cas, le dernier film de Clint se fait enfoncer. Et c'est vrai,
j'ai eu la même désagréable impression: Faut le virer de son piédestal. Jugeons sur pièces, arrêtons de suivre des pseudos penseurs frustrés. J'ignore l'effet que cela fait à chacun, mais
personnellement, plus on lynche un film, et par conséquent, son réalisateur, et plus mon majeur, mecaniquement semble se dresser verticalement. Dans un autre domaine, mais pas trop éloigné de ce
blog magistral, le dernier film de Carpenter se fait descendre. Raison de plus pour filer le voir à toute hâte. Pour revenir à Eastwood, encore une fois, ce n'est que mon point de vue, chacun le
sait, ce n'est pas un auteur, mais il demeure et demeurera un grand réalisateur, se remettant souvent en question, ne jouant pas sur le terrain de la facilité. Même un film mauvais de lui n'est
jamais à jeter. Il ne faut pas oublier, comme cela a justement été mentionné ici que la critique a longtemps été contre lui, même lorsqu'il "pondait" de réels chefs d'oeuvre. Puis il y eu comme un
sursaut venu d'on ne sait d'où. Bref, rien que pour les critiques nombreuses concernant "Au Delà", j'irai voir ce film en faisant le vide dans ma tête. Les critiques, je m'en ...
Pour Lemmy: Ouaip, effectivement, j'en ai vu des nanars. Mais quel grand acteur ce Klaus. Il me fait penser à Gainsbarre dans son approche des médias, il est devenu en quelque sorte un jouet duquel
il n'a pu s'extirper. Et beaucoup de gens ne le connaissent que par son côté provocateur, alors qu'il est à mes yeux un immense acteur. Mais ceci n'a rien à faire dans un article sur Clint, donc je
sors...


FJ Walk 28/01/2011 08:24



L'attitude des critiques français par rapport à Eastwood a toujours été ridicule. Du mépris à l'idolâtrie et maintenant le rejet. Heureusement, Clint s'en fout et continue de tracer. Sa carrière
est tellement longue est variée, qu'il faut juger au cas par cas.


Lui-même a toujours l'air amusé et incrédule quand il vient en France se faire couvrir de médailles, quand "POSITIF" vient l'interviewer,
quand Godard lui donne des conseils sur sa carrière... Il y a de quoi !



lemmy 27/01/2011 21:39


Pour kinskiclaus : tout à fait d'accord avec toi quant à la non-médiocrité de Eastwood.

Et j'aime ton pseudo, tu as dû t'en taper des nanars. Mais tu sais aussi reconnaître le talent. Et Klaus K. en avait une montagne.


lemmy 27/01/2011 21:36


Que de controverses chez le compagnon Clint !

Pour ma part, je me suis contenté de voir "Au-delà".

J'ai lu quelques critiques, la plupart avaient la même résonnance et les mêmes exemples. J'ai surtout suivi les critiques par le net, pas lu celles de Cahiers ou de Positif par exemple.

Qu'entendre par critiques : les critiques des journaux, des revues de cinéma, celles des blogs (la critique s'est démocratisée) et celles des spectateurs qui écrivent sur le net par des avis et
commentaires ?

Les critiques sur l'aspect idéologique sont totalement passés de mise chez Eastwood, spécialement pour ce film. Faut pas fourrer et voir de l'idéologie partout.

Il ne faut pas s'attendre à un film spectaculaire avec des gamines/spectres aux cheveux filins traînant jusque par terre et apparaissant dans des miroirs ou passant en courant derrière le
personnage principal avec un son strident largement marqué par la bande-son. Il semble qu'il y ait eu des déçus par rapport à ce genre d'attente : bon, pour un film de nicolas cage, ok, mais là,
non, ce n'est pas pour ce film.

J'ai l'impression que pour Eastwood on en soit presque à la position du "On lèche, on lâche, on lynche". Et que pour son prochain film, on le massacrera. Un peu comme Michael Moore (pourtant un
ennemi idéologique de eastwood). Par plaisir de descendre celui qu'on a érigé comme une icône ?

Mais je raconte n'importe quoi et dans le désordre le plus absolu. Je ne sais pas si "Au-delà" est un grand film. Il est tout du moins très marquant. Pour moi, c'est un grand film, mais pas si
grand dans le sens où il ne nous regarde pas de haut. Et - marotte personnelle - ce n'est pas un de ces fichus films choraux où les gens sont des pièces devant s'emboîter par un déterminisme de la
fatalité : Ouf. Ici, s'ils sont nécessirement déterminés, les personnages gardent leur liberté, même dans un mélo. Est-ce cela qui a pu déranger certains ?


Kinskiklaus 26/01/2011 19:58


Ne t'excuses pas Dino. Les goûts et les couleurs... D'ailleurs tout n'était pas à prendre au premier degré dans mon commentaire! J'aime beaucoup ce film, voilà pourquoi je suis sorti de mon
silence. Je suis entièrement d'accord avec Fred d'ailleurs, les seuls points noirs, de mon point vue, sont les scènes avec Clint acteur. Curieusement. Certaines choses gachent ce magnifique film.
Il s'en serait fallu de peu, mais bon...
Fred? Mystic River arrive en quatrième position... C'est déjà pas mal. Et pour finir, ouaip, je suis on ne peut plus d'accord avec ce qui a été dit: Eastwood ne fait jamais de films médiocres. On
ressort de la vision d'un de ses films parfois extremement déçu, mais jamais en se disant: "Quel nanar!" Et rien qu'à mon pseudo, vous comprendrez facilement que je m'en suis tapé des nanars!


Dino Barran 24/01/2011 08:35


Désolé de t'avoir attristé, cher Kinskiklaus. Peut-être faudrait-il que je revoie UN MONDE PARFAIT ? Mais le souvenir que j'en ai reste essentiellement attaché à une longue et pénible séquence
pendant laquelle Kevin Costner s'acharnait contre un homme désarmé...
Un bémol à ton point de vue, Fred : depuis CRÉANCE DE SANG, Clint ne bâcle plus ses films. On peut contester les sujets qu'il aborde, mais sa mise en scène est impeccable et ses scénarios très
corrects.
CRÉANCE DE SANG n'est pas un mauvais film. Mais les modifications et simplifications qui ont été faites par rapport au roman de Connelly sont malheureuses... En particulier celles apportées au
personnage de Jeff Daniels.


Fred Jay Walk 24/01/2011 11:00



Non "CREANCE DE SANG" n'est pas mauvais, juste fait par-dessus la jambe, comme la seconde moitié de "LES PLEINS POUVOIRS" ou de "JUGE COUPABLE".


C'est drôle, la scène que tu détestes dans "UN MONDE PARFAIT" est la seule dont je me souvienne vraiment...



Corey 23/01/2011 23:09


Personnellement, j'aime beaucoup Créance de sang, comme pas mal de ses films, qu'il ait réalisé ou pas, dans les années 90 et 2000. Ce ne sont pas des chefs d'oeuvre, mais c'est souvent bien foutu,
c'est ce que je demande à des films de divertissements de ce genre.
Mais ce qui me gêne un peu avec Eastwood, c'est qu'il soit passé en deux décennies, des années 70 aux années 90, d'un acteur reaganien/réac aux propos presque fascisants à un réalisateur de génie
adulé des cinéphiles intellos, tout ceci entre guillemets bien sûr. La vérité doit être à peu près au milieu… En tout cas, je le considère comme un bon, et parfois très bon, faiseur de films, mais
je n'attends pas le chef d'oeuvre à chaque fois, surtout en tournant aussi souvent…


Fred Jay Walk 24/01/2011 07:46



Les films de Clint ne sont jamais nuls. Au pire, ils sont bâclés. Le défaut de ses qualités... Prolifique, rapide, sans chichi.



Kinskiklaus 23/01/2011 23:09


Mes trois chefs-d'oeuvres personnels de Clint réalisateur: IMPITOYABLE, BIRD, CHASSEUR BLANC, COEUR NOIR.
De quoi lancer le débat...


Fred Jay Walk 24/01/2011 11:01



On est presque d'accord. Mais comment exclure "MYSTIC RIVER" d'un tiercé ?



Kinskiklaus 23/01/2011 22:45


Non, je ne peux pas laisser passer ça! Voilà des mois que je n'ai posté aucun post sur ce site, alors que je me délecte chaque matin, au saut du lit, des articles de Fred (forts bien écrits)et des
commentaires laissés par les visiteurs que nous sommes. Trouver rebutant "Un monde parfait", snif, ça ne passe pas. On ne peut pas tout mettre au même niveau. Les derniers films d'Eastwood m'ont
laissé de marbre. Trop de facilités de ci de là. Je suis d'accord avec les commentaires précédents, à savoir que les critiques français semblent demeurer aveugles depuis Pale rider. Etant un
admirateur de Clint, je suis clair avec ma conscience: il y a du bon, du moins bon, et du carrément mauvais. Mais non, arghhh, Un Monde Parfait n'est pas mon film de chevet, mais on ne peut
décemment le placer dans la catégroie des films rebutants. Bien entendu, mon avis n'est que subjectif, mais lire cela, et le fait que je sorte de ma tanière au bout de si longtemps afin de laisser
un commentaire en dit long sur ma tristesse du moment, somme toute mesurée. Message perso, merci Fred pour ce blog, il est mon rafraichissement de la journée! (et bravo à Lemmy pour ses
commentaires souvent justes!).


Fred Jay Walk 24/01/2011 07:44



Merci pour ta fidélité, ami.


J'aime bien "UN MONDE PARFAIT". Le seul défaut selon moi, est le rôle de Clint. Il y en a trop ou pas assez et c'était plutôt un
personnage pour un Harry Dean Stanton ou un Wilford Brimley, pas pour lui.



Dino Barran 23/01/2011 18:52


Si l'on en vient aux listes de préférence, le débat va s'ouvrir largement.
Comme on l'a dit, le niveau d'exigence à l'égard de Clint a considérablement grimpé depuis les très bons MYSTIC RIVER et GRAN TORINO.
Et il est vrai que certains de ses films antérieurs étaient faciles (LA RELÈVE, JUGÉ COUPABLE...), bâclés (CRÉANCE DE SANG, quel dommage d'avoir raté l'adaptation de ce superbe bouquin) ou
rebutants (L'ÉPREUVE DE FORCE, UN MONDE PARFAIT...).
Mais il ne faudrait pas omettre parmi les réussites certains films plus anciens: UN FRISSON DANS LA NUIT, BREEZY, HONKYTONK MAN. Ni oublier LES PLEINS POUVOIRS et L'ÉCHANGE, au niveau desquels je
place AU-DELÀ.


Pikrat 23/01/2011 17:13


Tout à fait d'accord avec vous. Sans être hostile aux réalisations d'Eastwood, j'ai du mal à comprendre l'engouement dont bénéficient presque toujours ses films. Pourtant, sa filmographie récente
n'est pas exempte de titres "anecdotiques" : Jugé coupable, Créances de sang, Space Cowboys, Invictus, etc.

Quant aux autres films, j'ai personnellement du mal avec son manque de finesse, en particulier son coté jusqu'au-boutiste dans la noirceur que relève Dino Baran, cf Million Dollar Baby et, dans une
moindre mesure, l'Echange. Exception faite de Mystic River, clairement au dessus de la mêlée, grâce à un casting au top, un scénario béton et une réalisation en forme, il faut le reconnaitre.

Cela dit, Eastwood reste quand même un des noms qui comptent dans le cinéma US, et j'attends toujours ses films (quitte à les critiquer ensuite !). Son prochain, sur Hoover, pourrait être une bonne
surprise...


Fred Jay Walk 23/01/2011 18:05



A mon sens, les vrais chefs-d'oeuvre d'Eastwood sont "CHASSEUR BLANC, COEUR NOIR", "IMPITOYABLE" et "MYSTIC RIVER".


Il a fait de très beaux films comme "JOSEY WALES", certains inoffensifs et sympa comme "SPACE COWBOYS" et quelques nanars comme "LA SANCTION", "FIREFOX", "CREANCE DE SANG".


Il est regrettable que ses exégètes les mettent tous au même niveau. Les plus grands cinéastes ont parfois loupé leur coup. Ils ont bien le droit ! Clint aussi.



Dino Barran 23/01/2011 12:35


Les rapports de Clint et la critique (notamment française) mériteraient une étude approfondie.
L'aspect idéologique est fondamental dans les médias. Il a engendré le mépris voué aux premiers films de Clint, encore nimbé de l'aura "fasciste" de L'INSPECTEUR HARRY. La confusion entre le
personnage, l'acteur et l'auteur en dit long sur la bêtise des plumitifs de l'époque.
Cette idéologie n'a nullement disparu; un bon exemple est fourni par l'accueil fait par certains (pas tous) critiques à l'excellent HARRY BROWN : L'EXPRESS, STUDIO CINÉ LIVE entre autres.
Ton analyse du traitement de INVICTUS et AU-DELÀ est particulièrement pertinente. Peut-être attend-on trop de Clint depuis MYSTIC RIVER ? L'originalité des MÉMOIRES DE NOS PÈRES et des LETTRES
D'IWOJIMA, la noirceur de MILLION DOLLAR BABY et de THE CHANGELING (la critique adore la noirceur) ont été appréciées. GRAN TORINO a été vu comme un couronnement, voire un testament. Dommage pour
la critique : Clint continue à tourner. Et il sort des sentiers battus en s'attaquant à des sujets difficile à catégoriser ou qui mettent mal à l'aise : le sport, la mort... Et en plus il a le
culot de portraitiser des personnages issus des médias parisiens !
Le public américain ne l'a pas non plus suivi sur ces deux films. En revanche le public français a adhéré à INVICTUS et réserve pour l'instant un bon accueil à AU-DELÀ.
Pour ma part, cet AU-DELÀ m'a bluffé par ses qualités de scénario et de mise en scène. J'ai le sentiment qu'il en a été de même pour la salle (comble), dont bon nombre de spectateurs demeuraient
sur leur fauteuil bien après le générique de fin.
Après HARRY BROWN, 2011 commence sur deux excellents films.


Fred Jay Walk 23/01/2011 14:08



Je dois avouer que je n'ai pas vu "INVICTUS" (dont j'ai pourtant acheté le DVD depuis longtemps) et que je me sens peu
motivé pour aller voir le petit dernier. La promo soûlante des comédiens français, peut-être ?


J'essaierai de voir les deux dans la foulée dans quelques mois.


Mais c'est vrai qu'après "MYSTIC RIVER" on attend toujours trop de Clint. C'est plutôt à son honneur...


 


La critique française a basculé du mépris à l'adulation avec "PALE RIDER". Clint était venu faire une promo à Paris et avait
charmé tout le monde. Depuis, tout ce qu'il fait est exagérément surévalué. Il a fait d'immenses films mais aussi des ratages ou des films bâclés. Nos critiques ne font pas la différence.
Contrairement à la presse UK par exemple, qui garde la tête froide.


Le revirement qui se produit maintenant a aussi peu de valeur que l'adoration aveugle qui l'a précédé...



Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens