Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 07:09

AWFUL« CETTE SACRÉE VÉRITÉ » est le premier des trois films que Cary Grant tourna avec Irene Dunne et fait aujourd'hui partie des grands classiques de la comédie américaine. PourAWFUL (1) autant, a-t-il bien vieilli ?

Si on se réfère à sa première heure, on peut affirmer qu'il a bien passé l’épreuve des ans. C'est un sympathique vaudeville sur le mariage, la jalousie, les jeux de l’amour, dans lequel Cary en passe d’être divorcé, fait tout pour gâcher les fiançailles de sa future « ex ». Jusque-là, tout va bien. C'est rapide, drôle, enjoué, volontiers caricatural. Tout le monde AWFUL (2)prend visiblement du bon temps, même le chien amateur de cache-cache et Ralph Bellamy jouant un plouc fils-à-maman au rire idiot.

Ça se gâte hélas, dans le dernier tiers, où les rôles s’inversent et c'est au tour d’Irene Dunne de pourrir la vie de son ancien mari. Comédienne extrêmement irritante, grimacière et cabotine, elle transforme le film en one-woman-show avec des numéros de chant, de danse et d’imitation hors-sujet et le film part littéralement en quenouilles sous nos yeux navrés, pour s’achever dans une maison d’hôte à la montagne, dans la confusion la plus totale.

Il faut donc aimer beaucoup Cary Grant, ses fous-rires spontanés, ses mimiques embarrassées, son œil qui frise, pour supporter les frasques de sa partenaire. Ou alors, arrêter la projection à la fin de cette fameuse première heure !

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES FILMS DE CARY GRANT
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens