Dimanche 28 novembre 2010 7 28 /11 /Nov /2010 16:01

BETTE DAVIS (2)Elle fut révélée par son extraordinaire personnage de serveuse cockney vulgaire et égoïste dans « L’EMPRISE ». Monstre sacré s’il en fut, la grande Bette Davis a régné sur les BETTE DAVIS (3)années 40 dans d’incroyables mélos flamboyants : comment oublier la vieille fille métamorphosée de « UNE FEMME CHERCHE SON DESTIN » ou la femme adultère et criminelle de « LA LETTRE » ? Elle y tient des rôles à transformation avec un cabotinage savamment dosé, un don pour jouer de sa voix cassée, de son rire de crécelle et de ses légendaires yeux proéminents, les « Bette Davis eyes » de la chanson de Kim Carnes.

À partir de « ÈVE » où elle tient le rôle de sa vie, celui de Margo Channing, star de Broadway vieillissante et dévastatrice, Davis passe aux rôles de composition, renonçant avec une admirable impudeur à sa jeunesse. Pas de lifting, ni de rôles de jeunes filles attardées. À la façon d’une Signoret en France, Bette « devance l’appel » et se complaît dans des personnages monstrueux : la nurse sadique de « CONFESSIONS À UN CADAVRE », les sœurs jumelles de « LA MORT FRAPPE TROIS FOIS » et de véritables phénomènes de foire : la vieilleBETTE DAVIS (4) fillette flétrie et dangereuse de « QU’EST-IL ARRIVÉ À BABY JANE ? » ou la demi-folle de BETTE DAVIS« CHUT… CHUT, CHÈRE CHARLOTTE ».

Elle joue une SDF au cœur d’or dans « MILLIARDAIRE POUR UN JOUR », une riche Américaine aimant à plumer les pauvres Italiens dans « L’ARGENT DE LA VIEILLE », une klepto dans « MORT SUR LE NIL », la vieille tante de « TRAUMA ». Elle se bat jusqu’au bout de ses forces, jouant les pestes dans « LESBETTE DAVIS (1) BALEINES DU MOIS D’AOÛT » et les sorcières dans « MA BELLE-MÈRE EST UNE SORCIÈRE », métamorphosée par la maladie.

Parmi ses rôles plus « normaux », on retiendra la jeune fille férue de poésie dans « LA FORÊT PÉTRIFIÉE », celle atteinte d’un mal incurable dans « VICTOIRE SUR LA NUIT », l’intrigante sudiste dans « L’INSOUMISE », la reine vierge dans « LA VIE PRIVÉE D’ELIZABETH & ESSEX » et plus tard, la vedette has-been de « THE STAR », la mamma italienne dans « LE REPAS DE NOCES ».

À la TV, Bette Davis est une superméchante asiatique dans le rôle-titre de « MADAME SIN », la mère de Faye Dunaway dans « THE DISAPPEARENCE OF AIMÉE », elle adopte un gamin noir dans « WHITE MAMA », tient le rôle-titre de « A PIANO FOR MRS. CIMINO », se bat avec sa fille Gena Rowlands dans « STRANGERS : THE STORY OF A MOTHER & DAUGHTER », joue la plus vieille aviatrice du monde dans « SKYWARD », l’épouse autoritaire de Jimmy Stewart dans « RIGHT OF WAY », une lady du vieux Sud dans « AS SUMMER DIES ».

Elle apparaît dans quelques séries western comme « LA GRANDE CARAVANE », « LE VIRGINIEN » ou « GUNSMOKE ».

BETTE DAVIS (5)

Par Fred Jay Walk - Publié dans : LES ACTEURS CULTE DE "WWW"
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

Immense actrice, un nom et un visage éternels.
Commentaire n°1 posté par Lyne le 29/08/2011 à 18h06

Présentation

Catégories

Derniers Commentaires

Recherche

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

Créer un Blog

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés