Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 07:13

On connaît la redoutable catégorie de films qu’on peut appeler « Les Films Qu’on Ne Devrait Jamais Revoir ». Généralement des œuvres spécifiques à leur époque, efficaces à leur sortie, qui ont laissé un bon souvenir, mais qui ont mal supporté l’épreuve des ans. Eh bien, bonneLONG KISS nouvelle : « AU-REVOIR, À JAMAIS » n’en fait PAS partie ! Pourtant… La signature de Renny Harlin, star déchue du ‘blockbuster’, la présence en tête d’affiche de la très oubliée Geena Davis, le sujet même qui laisse craindre un sous « LA MÉMOIRE DANS LA PEAU », tout promettait le pire. Et… pas du tout !

Bénéficiant d’un scénario en béton armé de Shane Black, dont le moindre rouage est tellement huilé qu’on ne se pose même pas la question de sa vraisemblance, le film roule à plein régime du début à la fin, mixe allègrement une violence débridée et « PG-13 » à une humeur très ludique. L’héroïne, sorte de mélange de Jason Bourne et Dr. Jekyll, est charismatique à souhait et son ‘sidekick’, un privé incapable et dépassé (Samuel L. Jackson, qui a rarement été mieux utilisé), sont des protagonistes attachants. Craig Bierko est un méchant absolument odieux et de grands seconds rôles comme Brian Cox, David Morse et Melina Kanakaredes occupent l’arrière-plan.

Ça pète dans tous les coins, ça saigne abondamment, les F/X (pré-numériques, rappelons-le) sont exceptionnels, les bonnes répliques fusent et le final est littéralement apocalyptique. « AU-REVOIR, À JAMAIS » défie donc tous les pronostics de ce genre de film d’action : il s’est peut-être même amélioré avec les années ! En tout cas, sa redécouverte en Blu-ray est un vrai plaisir.

À ne surtout pas bouder, donc…

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans POLAR - FILM NOIR ET ACTION
commenter cet article

commentaires

valcogne 14/11/2011 22:16


J'avais vu "Au revoir à jamais" au ciné et l'ai revu en coffret Laserdisc avec grand plaisir. Geena Davis qui retrouve ses réflexes de tueuses en coupant ses légumes, ça été imité ensuite par
d'autres, mais pas si bien! Bien des éléments de ce genre ont été pompé dans des imitations françaises qui n'ont jamais égalé ce film. J'ai adoré Le coup du moulin aussi, tiré par les cheveux, mais
jouissif.


Dino Barran 25/02/2011 13:09


Les carrières parallèlement météoritiques de Harlin et Davis constituent des cas d'école...
Geena se situe à peu près au niveau de Kelly McGillis dans le royaume de l'éphémère. Trois petits tours et puis s'en vont.


Fred Jay Walk 25/02/2011 13:29



Geena a quand même eu sa série TV où elle était présidente des U.S.A. Kelly elle, a disparu corps et biens...



Isa 24/02/2011 19:33


Vu au ciné au moment de sa sortie, et pas un grand souvenir si ce n'est celui de la scène ou Geena coupe des légumes dans ca cuisine. Tout le monde autour de moi me dit que je suis passée
complètement à côté de ce film. Donc, oui, pourquoi pas après tout, je e demande pas mieux.


Fred Jay Walk 24/02/2011 22:10



Essaie... Je le trouve vraiment meilleur qu'à sa sortie. Question de contexte peut-être... Mais c'est un super film d'action qui a le tact de ne pas se prendre au sérieux.



Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens