Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 17:06

ANTONY CLEOPATRAAdapté de Shakespeare et réalisé par Charlton Heston, « ANTONY AND CLEOPATRA » est un film qui lui tenait à cœur. Il avait déjà tenu le rôle de Marc-Antoine à ses débuts puis ANTONY CLEOPATRA (4)deux ans plus tôt dans « JULIUS CAESAR ». Le présent film se concentre sur la période post-Jules César et la déchéance d’Antoine, subjugué par Cléopâtre au point d’en perdre tout honneur, toutANTONY CLEOPATRA (1) prestige. S’il n’a rien de honteux, ce film coproduit par l’Angleterre et l’Espagne est un drôle d’hybride. Excessivement théâtral dans les séquences intimistes, qui n’esquivent aucun tunnel dialogué, aucun aparté, « ANTONY AND CLEOPATRA » se veut également grand spectacle et les scènes de bataille tournées par Joe Canutt semblent sorties d’un tout autre film : un pâle remake de « BEN-HUR » par exemple. C'est particulièrement sensible lors de la bataille navale d’une maladresse presque risible, certainement causée par le manque de moyens.

À l’époque Heston fut très critiqué pour avoir casté l’actrice de théâtre Hildegarde Neil en reine d’Égypte. Avec raison, il faut bien le dire. Bonne comédienne, elle offre de ce ANTONY CLEOPATRA (3)personnage mythifié par le cinéma, un portrait déconcertant : plus vraiment jeune, un physique quelconque, une personnalité de midinette, elle rend difficile à comprendre l’obsession d’Antoine.

Pourtant, en tant que comédien, Heston accomplit des prouesses. Il campe ce personnage paradoxal et complexe avec une sensibilité qu’on lui a peu vue. On sent les fissures béantes de cet ancien héros, devenu par amour un homme faible et sans volonté, un « has-been » pathétique qui tonne sa fureur d’une voix de baryton, mais demeure constamment impuissant. À noter qu'il doit détenir le record de l’agonie la plus longue (et la plus verbeuse) de l’Histoire du cinéma !

Les seconds rôles espagnols sont parfaitement postsynchronisés en anglais – parmi eux le sympathique Fernando Rey – et de la distribution se détache nettement l’excellent Eric Porter dans le rôle de l’âme damnée d’Antoine, qui n’aura pas le cran de le suivre jusqu'au bout.

ANTONY CLEOPATRA (2)

Inédit en France, sorti ailleurs dans des versions raccourcies d’une trentaine de minutes, « ANTONY AND CLEOPATRA » n’est objectivement pas une réussite, mais il contient quelques moments de grâce et permet à Charlton Heston une composition subtile et puissante.

 

À NOTER : l’amateur de ‘spaghetti western’ reconnaîtra certains décors de villages utilisés par Sergio Leone, ainsi qu’un visage familier des films du maestro italien, l’inévitable Aldo Sambrell dans un tout petit rôle de soldat aux ordres d’Antoine.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens