Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 17:53

Le vétéran Lewis Milestone avait dirigé Neville Brand dans « OKINAWA » en 1950 et devait donc connaître les capacités de cet acteur hors-norme, au génie aussi tumultueux que son passé quand il le ré-employa 14 ans plus tard pour ce téléfilm. Trop souvent confiné à des rôles d’hommes de main, de psychopathes ou de brutes épaisses, Brand trouve enfin un personnage à sa mesure dans « AN ECHO OF CONSCIENCE » un épisode de la série « ARREST AND TRIAL » entièrement centré sur lui.

Il y joue un ex-flic alcoolique, mouillé jusqu'au cou dans la mort d’une jeune prostituée et qui laisse accuser son employeur à sa place. Les choses se compliquent car Brand était le mentor du flic Ben Gazzara, héros de la série, et va utiliser cette amitié pour s’en sortir au prix des pires magouilles. Mais malgré l’alcool, malgré l’imbroglio dans lequel il s’est enlisé, Brand aura-t-il encore suffisamment de conscience pour se livrer ?

ARREST brand

Le visage simiesque, marqué par la vie, le regard hanté, la voix caverneuse, Neville Brand est absolument magnifique dans ce rôle tout en nuance, à la fois effrayant et pathétique. Il a des face à face d’une extraordinaire intensité avec Gazzara ou avec Shelley Fabares qui joue sa fille. Quel gâchis et quel dommage qu’on ne lui ait pas confié plus souvent des personnages à la mesure de ce talent dont il n’a pas été fait grand cas.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens