Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 17:53

Faut-il l’aimer la divine Barbara Stanwyck, pour s’avaler cul-sec un mélodrame aussi ahurissant que « ADIEU POUR TOUJOURS » !ALWAYS GOODBYE

Elle joue ici une fille-mère qui est sauvée du suicide par un brave médecin. Elle donne son fils à l’adoption et devient une reine de la mode à New York. Cinq ans plus tard, elle tombe par hasard – et ce ne sera pas le dernier de ce scénario ! – sur l'ex-bébé, devenu un horrible petit cabotin hollywoodien tout en grimaces. Notre héroïne va tout faire pour épouser le père adoptif (veuf, ça tombe bien), même si c'est le médecin qu'elle aime.

Il faut admettre que c'est joliment filmé et photographié, que les décors de studio sont de bon goût et que ‘the Queen’ est bien mise en valeur. Elle a quelques excellentes scènes et parvient à donner une certaine épaisseur à ce rôle impossible. À côté de cela, il faut se goinfrer Cesar Romero, insupportable en comte italien dragueur et virevoltant, le très fatigué Herbert Marshall, qui traverse le film comme un spectre somnambule. Ça, plus le moutard à la voix suraiguë, c'est quand même beaucoup !

Mais bon… Cela ne dure pas très longtemps, c'est parfois amusant au second degré et Miss Stanwyck était vraiment très séduisante. Un cinéma complètement désuet à voir d’un œil d’archéologue patient et curieux.

ALWAYS GOODBYE (1)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens