Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 09:23

Acteur et chanteur canadien des années 70, au physique rugueux, au visage grêlé, mais à l’ironie élégante, en totale contradiction avec son apparence, John Vernon s’est imposé par sa subtilité et sa discrétion, dans quelques westerns importants. Il fut par ailleurs, un des acteurs-fétiche de Don Siegel, avec qui il tourna « L’INSPECTEUR HARRY » (dans le rôle du maire de San Francisco), « TUEZ CHARLEY VARRICK » et « CONTRE UNE POIGNÉE DE DIAMANTS ».

Il débute dans le genre à la télé, en apparaissant dans « BONANZA » et « CHAPARRAL », avant de jouer un chasseur de primes infâme dans « WILLIE BOY », l’ex-complice qui trahit George Peppard dans « LE DERNIER TRAIN POUR FRISCO » (où Vernon trouve un équivalent de son rôle dans « LE POINT DE NON-RETOUR »).

Il apparaît dans « GUNSMOKE », ainsi que dans trois épisodes de « KUNG FU », puis trouve un de ses meilleurs rôles dans « JOSEY WALES, HORS-LA-LOI », en jouant Fletcher, l'homme lancé à la poursuite d’Eastwood, tout en le comprenant. Leur dernier face à face est un grand moment du film (« Je tâcherai de lui faire comprendre que la guerre est finie… »).

On l’aperçoit dans un épisode de « THE OREGON TRAIL », en secrétaire d’État dans « THE BLUE AND THE GRAY ».

John Vernon a achevé sa carrière en enchaînant les « guests » dans toutes les séries TV possibles et imaginables, et en prêtant sa voix grave à de nombreux dessins animés. Cette même voix qui le fit d'ailleurs débuter dans le cinéma, en « doublant » Big Brother, dans la première version de « 1984 ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES ACTEURS WESTERN
commenter cet article

commentaires

Marc Provencher 18/08/2012 18:48

Ben, il disparaît au bout de la première demi-heure, mais quand même, c'est beaucoup plus qu'une silhouette.

Marc Provencher 18/08/2012 17:36

Oh le gros oubli : un des rôles les plus importants et mémorables de mon compatriote John Vernon fut évidemment celui du mari de Sophia Loren dans 'Une journée particulière', où il incarne avec une
grande crédibilité (et une excellente post-synchro) le typique Italien moyen en chemise noire de 1937-38. (Et mon autre compatriote Françoise Berd est elle aussi bien crunchy dans le rôle de la
concierge-délatrice).

Fred Jay Walk 18/08/2012 18:19



Le film est sublime, Sophia aussi. Mais Vernon n'y avait qu'un très petit rôle. Ou ai-je oublié ?



Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens