Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 16:27

« VERTES DEMEURES », réalisé par Mel Ferrer, comédien connu et époux d’Audrey Hepburn, est un des grands sommets de kitsch des années 50, et compte parmi les films les plus bizarres jamais sortis d’un grand studio.

Égaré dans la jungle amazonienne, Anthony Perkins croise une tribu d’Indiens, dirigée par l’acteur japonais Sessue Hayakawa, qui l’envoie tuer un esprit de la forêt, incarné par Hepburn. Celle-ci, sorte d’elfe écolo, parle aux animaux et aux arbres, et vit avec son (faux) grand-père Lee J. Cobb, couvert de postiches.

Il est difficile de décrire un tel film, tant il sombre souvent dans le grotesque rédhibitoire (Perkins chantant à la guitare dans la jungle, la torture de la guêpe dans la tribu, l’utilisation de la musique, etc.), et bâcle son visuel, en alternant de beaux plans de nature sauvage, avec d’affreuses reconstitutions en studio.

Si Perkins est parfaitement tête-à-claques dans son rôle, si Audrey Hepburn semble déjà un peu âgée pour camper cette femme-enfant idéalisée, Lee J. Cobb s’en donne à cœur-joie, dans un personnage de papy geignard au lourd passé. Celui qui s’en sort le mieux est encore Henry Silva, étonnamment crédible (et bien grimé) en Indien fratricide et illuminé, aux pectoraux saillants. Son sourire démoniaque, quand il met le feu à l’arbre où s’est réfugiée Rima, est ce qu'il y a de plus mémorable dans tout le film. On reconnaît des seconds rôles de l’époque comme Michael Pate ou Nehemiah Persoff, dans la première partie.


« VERTES DEMEURES » est un film unique en son genre, on ne pourra pas lui retirer ça, qui aurait pu être traité de façon terre à terre, à la Werner Herzog, ou plus hollywoodienne, façon « LA FORÊT D’ÉMERAUDE », mais la réalisation très « Walt Disney » de Ferrer, son casting absurde, et le manque criant d’authenticité des décors, le classe instantanément dans la catégorie des films « so bad they’re good », comme disent les Américains. Une vraie curiosité, à réserver au fan peu regardant de la belle Audrey.

 

À NOTER : annoncé dans la collection « WARNER ARCHIVES », le film est récemment sorti en Angleterre, dans une belle copie CinémaScope 16/9, même si elle est annoncée en 4/3 sur la jaquette. Aucun sous-titre, bien sûr.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans A LA FRONTIERE DE L'OUEST
commenter cet article

commentaires

Marc Provencher 15/01/2013 16:29

Bah, que sont quelques jungles en plastique, un 'pitch' improbable ou un casting sans queue ni tête pourvu qu'il y ait Audrey Hepburn en sauvageonne, dans une robe que je présume légère, because la
chaleur et tout ça ? Il faut absolument que je voie ce chef d'oeuvre !

Fred Jay Walk 15/01/2013 19:12



Be my guest ! Euh... Pardon... Sois mon invité !



Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens