Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 11:14

Glenn Ford a, semble-t-il, été une curieuse personnalité au sein du star system hollywoodien, puisqu’il est systématiquement critiqué par ses anciens partenaires ou réalisateurs dans leur mémoires. Qu'il s’agisse de Frank Capra, Marlon Brando, Bette Davis ou même du jovial Ernest Borgnine, aucun n’a de mot assez dur, pour signifier leur antipathie pour cet acteur apparemment égotique et capricieux.

Jeune premier à l’œil ironique, à la personnalité peu marquée, et au physique plaisant mais quelconque, Glenn Ford a tourné quelques excellents westerns, le genre où il s’est apparemment le plus épanoui. Il dévalise des hors-la-loi dans « TEXAS », joue un shérif dans « GO WEST, YOUNG LADY », un braqueur de banques dans « LES DESPERADOS », un officier revenu fou de la guerre dans « LA PEINE DU TALION », un prospecteur dans « LE DÉMON DE L’OR », il est faussement accusé de meurtre dans « TÊTE D’OR ET TÊTE DE BOIS », puis de désertion dans « LE DÉSERTEUR DE FORT ALAMO ».

Ford est un ex-officier sudiste dans « LE SOUFFLE DE LA VIOLENCE », un vagabond traumatisé par son enfance dans « L'HOMME DE NULLE PART », un lâche se cachant derrière sa réputation dans « LA PREMIÈRE BALLE TUE » (un de ses meilleurs rôles).

Il est particulièrement excellent dans « 3 :10 POUR YUMA », en hors-la-loi cynique et manipulateur, mais pas réellement antipathique. Il dirige le convoi de bétail dans « COWBOY », il prend le pouvoir dans une petite ville dans « LA VALLÉE DE LA POUDRE », joue le rédac-chef d’un journal dans « LA RUÉE VERS L’OUEST ».

L’âge venant, Glenn Ford ne ralentit guère sa cadence dans le western, pourtant physiquement éprouvant : on le revoit en cowboy fatigué dans « LE MORS AUX DENTS », en commandant de cavalerie dans « A TIME FOR KILLING », en marshal dans « LE PISTOLERO DE LA RIVIÈRE ROUGE », en pistolero dont la famille est kidnappée par les Indiens dans « LE JOUR DES APACHES », un prêtre dans « AU PARADIS À COUPS DE REVOLVER ».

À la TV, Glenn Ford reste fidèle à son genre de prédilection, en jouant un shérif moderne dans la série « SAM CADE », un chasseur de primes dans « SANTEE », il apparaît également dans la minisérie « THE SACKETTS », et tourne son dernier western en 1990 : « RANDADO, VILLE SANS LOI », où il campe un vieux shérif. Fidèle jusqu'au bout…

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES ACTEURS WESTERN
commenter cet article

commentaires

claude 15/01/2010 10:35


Le Jour des Apaches (1968) sur Ciné Cinéma Classic le 19


Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens