Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2009 4 16 /07 /juillet /2009 10:06

S’il était né ne serait-ce que dix ans plus tôt, Lance Henriksen aurait certainement connu une carrière à la Lee Marvin ou James Coburn, car il se situe dans leur droite lignée.
Petit de taille, le visage allongé, profondément buriné, le front haut, l’œil reptilien, Henriksen s’est plutôt fait connaître par la SF et le film d’horreur, et trouva ses meilleurs rôles avec l’androïde de « ALIENS – LE RETOUR » et le traqueur de serial killers de la série TV « MILLENNIUM », où il était un inoubliable Frank Black à la voix sépulcrale.

Dans le domaine du western, l’acteur en tourna hélas, trop peu, car il semblait né pour les grandes plaines. Il apparaît en vampire, errant dans l'Ouest depuis la guerre de sécession, dans l'excellent « AUX FRONTIÈRES DE L’AUBE », fait une apparition remarquée dans « MORT OU VIF » dans un rôle de pistolero dandy et vantard, massacré sans pitié par Gene Hackman.

Dans « DEAD MAN », Henriksen est assez hallucinant, en chasseur de primes cannibale, portant un dentier de métal. À faire froid dans le dos ! Il interprète un président particulièrement ressemblant dans le téléfilm « THE DAY LINCOLN WAS SHOT », le père de l’héroïne dans « THE LAST COWBOY », un odieux directeur des chemins de fer dans la minisérie « INTO THE WEST ». Il est excellent en « bounty hunter » faux-jeton, mais étonnamment sympathique dans « APPALOOSA ».

Son meilleur rôle dans le western, Lance Henriksen le trouve dans « GUNFIGHTER’S MOON », une intéressante série B, dans laquelle il incarne une légende du Far West, un tueur vêtu de noir, qui va devoir affronter son passé. Une magnifique interprétation, pour un petit film qui n’en méritait pas tant.

La récolte est plutôt maigre, et c'est d’autant plus triste, qu'il est clair qu’en d’autres temps, sous d’autres cieux, Henriksen aurait pu s’aligner avec les meilleurs spécialistes du genre.

 

À NOTER : malgré une ressemblance physique quasi nulle, Henriksen tint le rôle du grand westerner : Charles Bronson, dans le téléfilm « REASON FOR LIVING – THE JILL IRELAND STORY ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES ACTEURS WESTERN
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens