Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 07:12

Acteur formé au théâtre new-yorkais, Richard Widmark avec son front haut, sa blondeur scandinave, n’avait que peu d’atouts pour devenir un pilier du western. Il se fait connaître dans le film noir, grâce à son tout premier rôle, le tueur Tommy Udo de « CARREFOUR DE LA MORT », où son rire de hyène caractéristique et ses brusques accès de folie homicide, le rendent immédiatement célèbre. Cet emploi le poursuivra longtemps.
Comédien ultra-professionnel, au caractère réputé « difficile », Widmark n’est jamais réellement devenu une star de premier plan, malgré une magnifique carrière, sous la direction des plus grands réalisateurs. Son honnêteté foncière, sa rigueur psychorigide, son refus du glamour, l’ont toujours placé à la marge du star system, ce qui n’a nullement empêché une belle longévité.

C'est un rôle similaire à ceux qu'il tenait dans le polar, qui l’attend pour son premier western, « LA VILLE ABANDONNÉE », où en hors-la-loi, il trahit son chef de bande. On le retrouve en joueur effacé mais finalement héroïque dans « LE JARDIN DU DIABLE », en fils indigne du rancher dans « LA LANCE BRISÉE », en pistolero hanté par l’ombre de son père dans « COUP DE FOUET EN RETOUR ».

Le rôle de Todd le comanche, un métis indomptable dans « LA DERNIÈRE CARAVANE », lui fait passer une bonne partie du film crucifié à la roue d’un charriot. C'est son premier vrai rôle de héros charismatique dans le genre, et Widmark s’en sort à merveille. Il revient à sa routine de malfrat névrosé et revanchard, impicitement homosexuel dans « LE TRÉSOR DU PENDU », joue un ancien voyou nommé shérif dans « L'HOMME AUX COLTS D’OR », où il a du mal à s’imposer face à Henry Fonda et Anthony Quinn, malgré une première place au générique.

Richard Widmark fait un bout de chemin avec la bande de John Ford : il est un excellent Bowie dans « ALAMO », joue des officiers de cavalerie dans « LES DEUX CAVALIERS » et « LES CHEYENNES ». Il dirige la construction du chemin de fer dans « LA CONQUÊTE DE L’OUEST ».

Peu vaniteux, il accepte de passer tout un film avec le visage balafré et un œil caché par un bandeau noir dans « ALVAREZ KELLY » où il est un officier sudiste. Il est un pionnier impulsif et pas bien malin dans « LA ROUTE DE L’OUEST » où il forme un beau trio de stars avec Kirk Douglas et Robert Mitchum, joue un shérif implacable dans « UNE POIGNÉE DE PLOMB », où ses altercations avec divers réalisateurs, font que le film est signé du pseudonyme Allen Smithee.

À la TV, Widmark blanchi, et le visage profondément ridé, a incarné le scout Al Sieber (que jouait John McIntire dans « BRONCO APACHE ») dans « MR. HORN », et un shérif dans « LE DERNIER WESTERN », au titre français tout à fait approprié.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES ACTEURS WESTERN
commenter cet article

commentaires

Tietie007 15/06/2010 20:34


J'ai rendu hommage à Richard, sur mon blog ...


Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens