Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2009 2 23 /06 /juin /2009 13:20

DUVALL-DIVS--6-.jpgÀ priori, rien ne prédisposait Robert Duvall, acteur new-yorkais par excellence, condisciple de Dustin Hoffman et Gene Hackman, à devenir une grande figure du western. Avec son physique passe-muraille, son jeu subtil et introverti, il était idéalement distribué dans le rôle du consiglieri Tom Hagen dans « LE PARRAIN ».DUVALL-DIVS--9-.jpg
Pourtant de film en film, tout doucement, Duvall s'est révélé être un des cowboys les plus authentiques et crédibles du western moderne, jusqu'à en devenir une figure emblématique sur ses vieux jours. Dès ses débuts, il apparut dans des séries comme « LE VIRGINIEN » ou « SHANE » et joua un savant fou dans « LES MYSTÈRES DE L’OUEST », un boutiquier lyncheur dans « CIMARRON ».
Au cinéma, il se fait remarquer en incarnant le bandit balafré que poursuit John Wayne dans « 100 $ POUR UN SHÉRIF », et leur tournoi final
, winchester à la main, est entré dans l'Histoire. Duvall est remarquable en fermier taiseux, qui se rebiffe contre l'implacable marshal qui le traque dans « L'HOMME DE LA LOI », un petit rôle qu'il parvient à humaniser par de légères touches à peine perceptibles : la « marque Robert Duvall » dans toute sa splendeur ! Il est un Jesse James à moitié fou dans le décevant « LA LÉGENDE DE JESSE JAMES » et campe un méchant rancher dans « JOE KIDD », deux échecs pourtant signés par des gens de talent comme Philip Kaufman et John Sturges. C'est un magnifique DUVALL-DIVS--1-.jpgpersonnage de chanteur country au bout du rouleau, qui lui fait obtenir l'Oscar dans « TENDRE BONHEUR », pas un western donc, mais avec son chapeau, son accent texan, Duvall semble traîner le genre tout entier derrière lui. À cette occasion, la presse extasiée le surnomma le ‘Laurence Olivier américain’.
Vient ensuite le rôle préféré de Duvall lui-même : Gus McCrae, le vieux cowboy charmeur et résolument indépendant dans la minisérie « LONESOME DOVE », qui redonna ses lettres de noblesse au western alors à l'agonie. Son tandem avec Tommy Lee Jones y est splendide et Duvall y fait preuve d'un humour et d'une émotion de chaque instant.
Il revient au genre 15 ans plus tard, pour camper le général Lee dans la minisérie « GODS AND GENERALS » et retrouve un rôle très proche de celui de Gus dans le beau « OPEN RANGE » de Kevin Costner. Un personnage qu'il développe une fois encore, sans y changer grand-chose (à part le nom) dans le téléfilm « BROKEN TRAIL ». Un Grand Monsieur…

DUVALL suite 

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES ACTEURS WESTERN
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens