Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2009 1 22 /06 /juin /2009 09:40

 Il y a pire façon de débuter au cinéma, que jouer dans "LA CHEVAUCHEE DE LA VENGEANCE". A 30 ans, James Coburn trouva là un rôle sympathique, de vagabond lent d'esprit mais dévoué, mais sans grand rapport avec la personnalité qu'il allait développer à l'écran, par la suite, et qui cultivait plutôt l'intelligence et l'ambiguïté.
Long, mince, le visage buriné, le cheveu prématurément blanchi, le rire "plein de dents", James Coburn fut une personnalité à part dans le western, qui s'il ne s'imposa jamais vraiment comme star à part entière, trouva malgré tout des rôles principaux dans des oeuvres importantes, et a su s'attirer le respect des plus grands réalisateurs.
"LES 7 MERCENAIRES", l'imposent dans le rôle de Britt, pistolero taiseux, adepte du cran d'arrêt, un solitaire mystérieux et renfermé, qui accepte une mission-suicide, pour "entrer en compétition avec lui-même". Ce personnage - pourtant pas très développé psychologiquement - poursuivra Coburn tout au long de sa carrière, un peu comme Jack Palance avec "SHANE".
Devenu ami avec son partenaire Steve McQueen, Coburn apparaîtra dans trois épisodes de la série "AU NOM DE LA LOI", dans des rôles à chaque fois différents. Il hante les plateaux télé, pour jouer les villains dans toutes les séries du moment, de "BONANZA" à "RAWHIDE", et remplace au pied-levé Lee Marvin (avec lequel on le confond souvent) dans "MAJOR DUNDEE" de Sam Peckinpah, un réalisateur qui comptera beaucoup dans la vie de Coburn. Affublé d'une barbe postiche et manchot pour l'occasion, James Coburn créait un scout pittoresque à souhait.
"L'OR DES PISTOLEROS" lui offre un rôle de fripouille de comédie sans intérêt, et Coburn croise la route de Sergio Leone pour "IL ETAIT UNE FOIS... LA REVOLUTION", pas exactement un western, mais filmé comme tel par le "maestro", qui désirait travailler avec l'acteur depuis son premier western. Mais à l'époque, Coburn s'était révélé trop coûteux pour son minuscule budget !
"LES CENTAURES", situé dans l'Amérique moderne, offre à Coburn un joli rôle de champion de rodéo vieillissant (proche de celui de McQueen dans "JUNIOR BONNER" qui date de la même époque), il revient en Italie pour jouer un major cherchant à venger son fils dans le médiocre "UNE RAISON POUR VIVRE, UNE RAISON POUR MOURIR".
Puis Coburn retrouve Peckinpah, pour "PAT GARRETT & BILLY THE KID", chef-d'oeuvre absolu, au montage moult fois remanié, film en perpétuelle mutation. Garrett est pour Coburn le rôle de sa vie, le plus complexe : un ancien hors-la-loi qui, conscient que "les temps changent", passe de l'autre côté, vendant ainsi son âme au diable. Coburn crée un personnage sombre et opaque, terriblement antipathique et pitoyable à la fois, un des plus profonds écrits par Peckinpah. Le plan où il tire sur son propre reflet dans le miroir, est inoubliable.
Dans "LA CHEVAUCHEE SAUVAGE", Coburn participe à une course folle dans le désert, dans un personnage de joueur élégant et rigolard, il est moins crédible en métis cruel dans "LA LOI DE LA HAINE", un contremploi qui va tout de même un peu trop loin, même si l'acteur a une "sacrée gueule". Il joue un vieux shérif face à Kirk Douglas, dans le téléfilm "DRAW !", un rôle prévu originellement pour Burt Lancaster.
COBURN suite
Vieilli, mais toujours vaillant, Coburn apparaît brièvement dans "YOUNG GUNS II", où il campe le riche propriétaire terrien John Chisum, celui-là même qui enrôle Pat Garrett (William L. Petersen, cette fois) du côté de la loi. Coburn joue l'organisateur véreux du tournoi de poker dans "MAVERICK", où pour la première fois, sont clairement visibles ses mains déformées par cette arthrite qui le tint éloigné des plateaux pendant des années.
Un grand personnage, une figure hollywoodienne d'une incroyable vitalité.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES ACTEURS WESTERN
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens