Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2009 2 16 /06 /juin /2009 17:54

Quand Cheyenne parle de lui, dans "IL ETAIT UNE FOIS DANS L'OUEST", c'est de différentes façons, selon les contrées. En v.f. cela donne "Les hommes comme lui viennent de très loin. La mort, ils la vivent tous les jours". Alors qu'en v.o., cela donne "Les hommes comme lui ont quelque chose en eux... Quelque chose qui ressemble à la mort". Pas tout à fait pareil. Mais les deux répliques sont intéressantes.
Homme sans nom, venu de nulle-part, celui qu'on surnomme "Harmonica", n'a qu'un but dans l'existence : venger la mort de son frère, pendu par un tueur sans pitié, quand lui-même n'était qu'un adolescent. Son frère avait la corde au cou, et Harmonica le tenait sur ses épaules, vacillant sous la charge. Quand l'ado perdit enfin connaissance, son frère lui, perdit la vie, sous l'oeil amusé de ses bourreaux.
D'Harmonica, on ne saura rien. Pas même qu'il est Indien. C'est Sergio Leone qui nous l'apprendra dans une interview. L'homme n'a pas de cheval, pas même de holster pour mettre son arme. Il porte des haillons crasseux (qui sont d'ailleurs les mêmes que dans le flash-back le montrant adolescent !), et poursuit inlassablement son but, insensible aux charmes de
Claudia Cardinale, à la possibilité de vivre une existence normale. Une fois sa vengeance accomplie, il disparaît dans le paysage, fantôme anonyme qui ne peut même plus endosser son surnom, puisqu'il a laissé son instrument dans la bouche de son ennemi juré, mort dans la poussière.
Harmonica est le vengeur suprême, l'individu réduit à sa seule fonction. Un spectre inexpressif, tenace, obstiné. La peau tannée, le visage buriné, crevassé comme un cuir de reptile, les yeux clairs qui ne cillent jamais,
Charles Bronson a trouvé là le rôle de sa vie. A l'origine, Leone l'avait proposé à Clint Eastwood, mais Bronson fut son second et dernier choix.
"Vous avez un cheval pour moi ?", demande-t-il aux tueurs venus l'attendre à la gare. Quand ceux-ci reconnaissent qu'il leur en manque un, Harmonica répond "J'en vois deux qui ne sont à personne", avant de descendre les imbéciles. Ce héros à la fois abstrait, et terriblement concret, est une sorte de concentré de vengeur, dont le sourire fait encore plus peur que le masque impassible.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans A PROPOS DE SERGIO LEONE
commenter cet article

commentaires

Evy 16/12/2014 01:14

Lors de la scène de la pendaison du frère d'Harmonica, j'ai toujours eu l'impression que c'était son propre frère qui dans un dernier élan le jetait à terre pour abréger leur supplice commun...

Fred Jay Walk 16/12/2014 08:26



Il existe en effet une petite ambiguïté sur ce plan. Le "suicide" du frère n'est pas impossible... 



lharmonica 14/03/2011 17:20


re moi
oui effectivement je me rappelle avoir lu que des acteurs prévus avaient refusé de mourir trop vite , lol dont clint
Quand on regarde bien , mais bon je peux me tromper , les choix ou circonstances ont été bonne , dans les films de clint , charlie je ne le vois pas trop et inversement pour l'harmonica en clint
.Bon on peut être dupé ayant vu les versions , qu'en pensez vous ?
re bien à vous
alain lharmonica


lharmonica 13/03/2011 22:31


bonsoir , juste un truc , dans le livre de setbon , bronson aurait été choisi en premier car léone ne voulait pas s'avouer être vaincu des deux refus de charley .lol .
bon faudrait téléphoner à léone pour savoir si vous ou setbon avez raison , ha mais ..
ceci dit et qui n'est pas très grave , j'étais passé sur votre très bon blog pour une info que j'ai eu , donc bien à vous et bonne semaine ..
lharmonica


Fred Jay Walk 14/03/2011 07:27



Leone a proposé le rôle à Eastwood en premier pour rassurer les financiers, alors qu'ils étaient déjà en froid. Clint a refusé et n'a même pas voulu apparaître au début dans le rôle finalement
tenu par Jack Elam.


Mais apparemment, Bronson a effectivement toujours été le premier choix du réalisateur ce que personne ne comprenait à Hollywood, puisque toutes les grandes stars rêvaient d'avoir le rôle.



Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens