Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 09:06

Pour avoir écrit les films-culte que sont « HITCHER » et « AUX FRONTIÈRES DE L’AUBE », Eric Red a droit à l’indulgence éternelle. Même s’il n’a pas autant convaincu en tant que réalisateur occasionnel, hormis son sympathique « COHEN & TATE ».100 FEET

« 100 FEET » est un petit suspense fantastique, un huis clos tirant intelligemment parti d’un tout petit budget pour illustrer un scénario extrêmement simple et linéaire, sans la moindre surprise ou chausse-trappe. Inutile par conséquent de s’attendre à des révélations, des voltefaces ou une chute à la Shyamalan (enfin… celui des débuts, s’entend), « 100 FEET » suit son bonhomme de chemin jusqu'au dénouement qui laisse quelque peu frustré.

Une femme battue a tué son mari. Après deux ans de prison, elle est assignée à résidence avec un bracelet électronique à la cheville, dans la maison du crime et doit affronter le fantôme du mort.

Pas facile de maintenir l’intérêt avec un postulat aussi élémentaire, pas même nourri par des personnages secondaires ou des comédiens hors du commun. Famke Janssen parvient pourtant à donner chair à son personnage, se débattant comme une belle diablesse et manifestant une indéniable énergie. On peut avoir une pensée émue pour Michael Paré, ex-espoir des années 80, réduit ici à jouer les ectoplasmes flous et quasi-invisibles.

« 100 FEET » n’a rien de honteux, mais rien de palpitant non plus. C'est une sorte d’exercice de style en lieu clos, une variation sur un thème tout de même bien usé. Étonnant qu’avec son imaginaire très singulier et un réel talent pour l’angoisse métaphysique, Eric Red n’arrive pas à sortir de ce carcan de série B peu ambitieux.

À retenir : la scène d’amour la plus glauque de mémoire récente. Pendant que Famke fait l’amour dans son lit conjugal avec un jeune amant, le fantôme la contemple, plaqué au plafond pendant qu'elle prend son pied en ne le lâchant pas du regard !

 

À NOTER : le film est exploité en vidéo en France sous le titre « PÉRIMÈTRE MORTEL ». Peut mieux faire !

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans HORREUR - SF ET FANTASTIQUE
commenter cet article

commentaires

Kinskiklaus 14/01/2013 22:38

Euh...Comme un film produit par Alexandre Aja...

Fred Jay Walk 15/01/2013 07:44



Dommage...



lemmy 14/01/2013 19:48

J'aime l'idée de qualité émanant du commentaire de dubitatif : "la manière élégante d'amener l'idée". Comme je sors du remake de "Maniac", je ne sais comment critiquer ce film :-)

Fred Jay Walk 14/01/2013 20:38



Moi ce qui m'a fait sourire, c'était la teneur du message et l'emploi du mot "élégant" !


 


A part ça, ça t'a plu "MANIAC" ?



lemmy 14/01/2013 19:45

Tu vois, il faut que tu parles de films sans scénario, comme les Godard...

Kinskiklaus 13/01/2013 22:06

J'avais pas vu ce commentaire fort sympathique. Sur orbite il aurait pas fini de tourner celui-là. Peut-être le scénariste du film chroniqué, allez savoir!

valcogne.over-blog.com 12/01/2013 20:35

Le net est pas net.

Marc Provencher 12/01/2013 19:49

« Oui, c'est du self-control, peut-être. »

Mais pas du tout : c'est de la maîtrise de soi, bien entendu !

Val 12/01/2013 19:12

Depuis les débuts de mon blog, je me demande comment je réagirai face à un tel individu...Surtout que je n'ai pas - loin de là - ta zenitude !

Fred Jay Walk 12/01/2013 19:22



De la zénitude ? De l'indifférence, plutôt.


Par curiosité, j'ai relu le post de "100 FEET" et je l'ai trouvé très modéré et plutôt positif. Pas de quoi s'exciter comme ça,
en tout cas.



Dino Barran 12/01/2013 18:50

Cher Fred, quel contrôle de ton self !
Tu oublies un énergumène du nom de Duducheman qui nous a fait une crise de calgon du même genre l'an dernier...

Fred Jay Walk 12/01/2013 19:00



Exact ! Je l'avais oublié.


Oui, c'est du self-control peuit-être. Mais c'est si facile de déraper sur le Net. Les injures, la haine, le mépris, l'intolérance... Que des gens frustrés profitant de l'anonymat pour se
défouler. Ne ressentant pas ce besoin, je reste poli. Et puis, si les fâcheux persistent, j'efface. "WWW" n'est quand même pas un divan de
psy !



elborak 12/01/2013 16:34

Le mieux, si tu n'aimes pas ce blog minable, serai que tu n'y viennes plus.
Laisses-nous donc critiquer à notre guise, même si cela ne te plait pas.
Et sache qu'ici l'agressivité est proscrite !

dubitatif 12/01/2013 16:16

Commentaire ou "critique" affligeants. Juger de la qualité de films n'est pas votre job et ça se voit. La qualité d'un film ne se juge pas au simple scénario ou aux promesses qu'il sous-tend, mais
à la manière élégante d'amener l'idée. Surtout dans le genre. Vous n'y connaissez rien ! Fermez votre blog. Vous n'êtes pas une référence ! Le net fourmille d’abrutis comme vous qui se croient
aptes à commenter, mais qui seront incapables de pondre 2 lignes de scénar ! DEGAGEZ !

Fred Jay Walk 12/01/2013 17:19



 !!!!


"WWW" en trois ans d'existence n'avait pas eu la chance de tomber sur un visiteur comme "dubitatif". C'est chose faite ! Juger un film n'est
pas mon job ? Non, c'est un plaisir. Juger le travail d'autrui, j'ai du mal à considérer ça comme un métier... Je ne suis pas une référence ? Non, c'est vrai. Mais apparemment un lieu de détente
pour près de 800 personnes par jour, ça me suffit.


Quant à "dégager", ça arrivera sûrement un jour. Mais pas parce que vous le demandez si gentiment. A bientôt.



Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens